Un Juif à Amsterdam a décidé de manifester seul avec un drapeau israélien devant le BDS pour leur montrer qu’Israel n’abandonnera pas.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

« Je me tiens devant les manifestants anti-israéliens avec le drapeau israélien pour leur montrer que nous ne renoncerons pas et que nous ne nous rendrons pas à leurs mensonges et à leurs pressions pour céder nos terres. » Michael Jacobs, 66 ans, résidant à Amsterdam, en Hollande proteste contre les manifestations du BDS contre l’État d’Israël.

Il fait sa protestation privée sur la place du Dam et d’autres lieux centraux de la ville : « Je suis de service et je me sens comme un soldat défendant la moralité humaine qui manque aux Pays-Bas et défendant l’Etat d’Israël », a déclaré Jacobs.

Ses grands-parents ont péri dans la Shoah, à l’instar de nombreux autres membres de sa famille. Jacobs a estimé qu’il devait agir et confronter les activistes du boycott,  agitant des drapeaux et des affiches de l’OLP et contenant des informations fausses et déformées sur Israël :

« Ils présentent Israël de manière fausse et trompeuse. Ils montrent des affiches avec une étoile de David fanée, une affiche du drapeau israélien associée à une croix gammée de l’Allemagne nazie et une affiche dans laquelle une étoile de David bleue a été remplacée par une blatte bleue. C’est terrible. Exactement la méthode des nazis.  »

Cet ancien photographe de presse, se présente parfois devant un individu et parfois devant plusieurs dizaines de manifestants. Nurit Dekel, un Israélien qui s’est lié d’amitié avec Jacobs lui a fourni des drapeaux. Il a témoigné comment les manifestants anti-israéliens le confrontent souvent. « Je vois comment les manifestants le poussent et les policiers sont là pour regarder et j’admire cet homme et son amour pour Israël. »

Les touristes israéliens, qui traversent la place du Dam et voient Jacobs debout avec un drapeau israélien devant les manifestants, viennent le renforcer et lui demandent de se faire photographier avec lui. « Ils me disent: » Vous êtes un canon, vous êtes un canon. « Ces réactions me renforcent, mais je suis prêt à me battre parce que mes grands-parents ont été assassinés parce qu’ils étaient juifs, un minimum dont je puisse être fier. »

Jacobs provoque une grande migraine pour la police d’Amsterdam. Il y a un an, la police a émis un ordre unilatéral de 35 mètres des manifestants anti-israéliens. Il ne doit pas les approcher, mais les manifestants sont autorisés à l’approcher. La commande a récemment été prolongée de 90 jours. Les manifestants du BDS sont au courant de l’ordre d’expulsion, approchez-le et provoquez-le afin que la police l’arrête, comme ce fut le cas de ce dimanche.

« 50 personnes ont manifesté contre Israël, ils voulaient humilier les Juifs et l’État d’Israël, ils ont tenté de voler le drapeau israélien que j’ai brandi et ils ont finalement réussi, mais ils ne savaient pas que j’avais un drapeau dans la poche de mon manteau et l’un des manifestants est venu me voir et m’a menacé. Le résultat était qu’au lieu de la tenir éloignée, la police m’a jeté par terre, ça m’a fait mal, ils m’ont menottée et ont oublié le fait qu’ils m’ont volé mon drapeau et m’ont humilié et perturbé pendant longtemps.  »

Jacobs a dû passer une nuit entière en détention jusqu’à ce qu’il soit à nouveau interrogé. La police a alors annoncé qu’il était accusé de sévices et l’avait même obligé à lui remettre sa caméra apres avoir enregistré l’incident.

Jacobs a de sérieuses plaintes à propos de la police d’Amsterdam. « Mon sentiment est qu’il existe une politique de gauche en faveur des musulmans contre Israël, la police néerlandaise a une histoire très problématique, elle coopère pleinement avec les nazis. Il y avait des villes où la police néerlandaise avait fait sortir les juifs de leurs maisons, sans la présence de nazis .

Un Juif à Amsterdam manifestant seul devant un drapeau israélien devant le BDS (

Il vit en Israël depuis 18 ans et a servi dans les FDI lors de la première guerre du Liban . « Aux Pays-Bas, il est courant de refuser de voir le peuple juif comme un peuple. Nous pensons avoir volé la terre aux Arabes. Ils lavent le cerveau des Néerlandais. Je me vois comme un juif ordinaire et je fais du tikkun olam. Je suis fier d’être juif, je suis fier du drapeau, je suis fier de la tradition israélienne et juive.  »

Jacobs profite également de son droit civique et se présente de temps en temps devant la mairie d’Amsterdam où il s’exprime. À ce jour, il a parlé à six reprises à cette position. « Je fais un exposé sur l’histoire et raconte comment 65 000 des 80 000 Juifs ont été emmenés d’Amsterdam, et pourquoi la famille d’Anne Frank ne tient pas à souligner que la famille Frank a été persécutée pour sa judéité. »

En réponse à une question, Jacobs dit qu’il craint qu’un jour on lui fasse mal, mais cela ne le dissuade pas. « Vous pouvez être blessé de différentes manières, que ce soit en vélo ou en traversant une route. »

Quand arrêteras-tu de manifester?

« Lorsque les Pays-Bas reconnaîtront qu’il existe une discrimination dans le pays en général et qu’il y a une discrimination à l’encontre des Juifs en particulier, je cesserai de la reconnaître officiellement au lieu de rester silencieux et mentir.

Une remarque à faire sur cet article ? Notre site existe grâce à une équipe de bénévoles, voulez vous en faire partie ? ❣️

❣️ SOUTENEZ INFOS-ISRAEL.NEWS ❣️

2 COMMENTS

Laisser votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.