Jusqu’au 7 octobre, les dangers inhérents à l’application Tiktok, de l’avis de la plupart des Israéliens, étaient au mieux une perte de temps pour les enfants et adolescents qui dansent sur des chansons rythmées devant les caméras de leurs téléphones, et au pire des défis sociaux qui glissent parfois au-delà des limites de la logique. Cependant, le massacre dans les communautés entourant Gaza a changé la perception israélienne sur de nombreux sujets, y compris sur les réseaux sociaux populaires.

Les vidéos des mouvements de danse ont été remplacées par des vidéos de mouvements terroristes à l’intérieur du territoire d’Israël, et les imitations amusantes ont été remplacées par des manifestes qui n’étaient pas du tout amusants sur la nécessité de « libérer la Palestine de la mer au fleuve », c’est-à-dire , pour détruire Israël, et sur la façon dont la « lettre à l’Amérique » du chef terroriste Oussama ben Laden a changé la vie des adolescents occidentaux.

La colère contre l’entreprise n’est pas restée virtuelle et a fait irruption dans le monde réel, lorsque Barak Hershkowitz, chef du secteur public chez TikTok Israël et ancien conseiller du Premier ministre Bennett, a démissionné de l’entreprise après avoir affirmé avoir averti la direction de son approche biaisée des contenus violents et anti-israéliens. Barak n’est pas seul : dans le cadre d’une expérience menée par le Wall Street Journal, les rédacteurs du journal ont ouvert plusieurs utilisateurs fictifs de l’application et en quelques heures, presque tous ont vu des contenus liés à la guerre des épées de fer, avec l’écrasante majorité des contenus sont anti-israéliens.

Non seulement les contenus anti-israéliens flagrants sont courants sur TikTok, mais des créateurs de contenu israéliens affirment que le contenu pro-israélien qu’ils téléchargent est bloqué sous prétexte de « violer les conditions de la communauté ». Ainsi, par exemple, le créateur de contenu Danny Buller a déclaré que la visibilité du contenu qu’il a mis en ligne sur Tiktok a considérablement diminué après avoir parlé de la relation entre l’entreprise et la Chine communiste.

Le parti pris anti-israélien n’est qu’une facette apparemment problématique du réseau social chinois. Il y a quelques jours, le Congrès américain a auditionné les PDG des réseaux sociaux, dont Tiktok, au motif qu’ils ne protègent pas suffisamment les mineurs qui les utilisent. Tiktok seul a été accusé à plusieurs reprises de collecter des informations privées sur les utilisateurs, y compris d’une manière qui viole les procédures de Google et d’autres sociétés, en ajoutant aux réglementations de collecte des données biométriques et vocales, etc.

En réponse, certains pays ont décidé d’interdire complètement l’utilisation de l’application, notamment l’Afghanistan, le Kirghizistan et la Somalie, ce qu’Israël ne veut certainement pas ressembler, mais il existe un autre groupe de pays, dont les États-Unis, le Canada et la Belgique, qui ont interdit l’utilisation de l’application uniquement sur les appareils appartenant à l’État, pour que l’État d’Israël envisage de rejoindre ces pays.

Antisémitisme sur Tiktok (Photo : N12)
Photo de : N12

Selon les rapports, Tiktok a la capacité d’extraire des informations et des fichiers des appareils sur lesquels l’application est installée et étant donné que 15 des ministères du gouvernement, dont le ministère de la Défense, ont des comptes Tiktok qui sont apparemment installés sur des appareils où d’autres fichiers de ceux-ci, le danger est clair. Cela ne veut pas dire que les ministères du gouvernement ne devraient pas avoir de comptes TikTok, c’est un moyen important de communiquer avec la jeune génération, notamment pour le porte-parole de Tsahal et du ministère des Affaires étrangères, mais cela doit être fait avec la prudence nécessaire.

Un cyberexpert israélien a suggéré que les organismes gouvernementaux intéressés à maintenir un compte sur le réseau social le fassent sur un ordinateur dédié, sur lequel seuls les documents destinés à être publiés seront stockés, sans parler du danger inhérent à l’utilisation de l’application par Tsahal, avec des soldats à l’intérieur des bases de Tsahal, lorsque leur emplacement et d’autres détails peuvent être divulgués.

Une autre série de préoccupations liées au groupe mentionné précédemment est également liée au fait que TikTok est une entreprise chinoise. En tant que telle, elle est soumise aux lois chinoises, parmi lesquelles les lois sur la cybersécurité qui stipulent qu’en cas de menace de dommage à la sécurité de l’État, concept plus fluide en Chine qu’en Israël, l’entreprise est obligée de partager aux utilisateurs, les détails avec le gouvernement. Des cyber-experts australiens ont même révélé avoir découvert un trafic d’informations sur les utilisateurs de l’application en provenance de l’extérieur de la Chine et vers la Chine.

Des dirigeants de Tiktok en réunion avec le président du pays, cette semaine (photo : Sahar Pesach)
Vous pouvez faire pression sur la direction de l’entreprise et les dirigeants de Tiktok lors d’une réunion avec le président Herzog Photo de : Sahar Pessa’h

La réponse officielle de la Chine aux événements du 7 octobre a déçu de nombreux Israéliens et, même si la Chine a déclaré qu’elle était « objective », elle n’a pas condamné le Hamas et a déclaré qu’Israël avait agi au-delà des limites de la légitime défense. Il est impossible de dissocier la réponse chinoise et la montée de l’antisémitisme sur les réseaux sociaux chinois de ce qui se passe au cours des mois de combats sur TikTok.

Dans un pays comme la Chine, où la censure fait des heures supplémentaires, fermer les yeux est l’explication la plus logique de la quantité de contenus antisémites et anti-israéliens qui sont autorisés à rester à l’antenne et à être diffusés partout. L’État d’Israël n’a pas le droit de ne pas lutter contre les inventions sans fondement et les récits hostiles diffusés à son sujet sur les réseaux sociaux, y compris Tiktok, mais il a également le devoir de le faire d’une manière sage qui ne met pas en danger les informations sensibles.

Premièrement, en établissant des règles de base concernant les choses à faire et à ne pas faire, et deuxièmement, dans un dialogue avec la Chine populaire et avec Tiktok, qui a un bureau de représentation en Israël, exigeant, rien de moins, qu’ils appliquent les règles d’incitation et de violence en ligne.

 Ofir Dayan est chercheur au Centre Diane et Gilford Glaser pour la politique Israël-Chine à l’Institut d’études sur la sécurité nationale et au Deborah Forum.



La Roulotte du Hayal organise et cuisine et nourrit les soldats à la frontière de Gaza. Il y a beaucoup de réservistes et ils n’ont aucun organisme de financement et tous les bénévoles de la Roulotte du Hayal ne reçoit pas de salaire. Tous sont bénévoles et le font pour les soldats uniquement !! Ils nous faut des dons et le nombre de soldats qui ont besoin de nourriture chaude et cuite à la maison ne fait qu'augmenter , et avec cela les dépenses. Frères, remplissons leurs réfrigérateurs, aidons-les à continuer à nourrir les guerriers du front sud avec de la nourriture faite maison.👏 Chaque shekel donné va à 100 % aux soldats Cliquez ici et devenez partenaire : 👇👇👇

Pour faire un don par Paypal ou CB , cliquez sur le bouton "Faire un don" par PAYPAL OU CARTE BANCAIRE :

 

REJOIGNEZ NOUS

Vous pouvez nous joindre sur notre canal Telegram afin de mettre fin à la censure sur Facebook qui vous empêche de voir notre fil d'actualités depuis plus de deux années ! : https://t.me/infoisraelnews

De vous réabonner à ma timeline sur Facebook : https://www.facebook.com/alyaexpress/
De vous réabonner sur notre page Facebook :
De vous joindre sur notre Twitter : https://twitter.com/InfosIsraelNews
Ce sont les liens de tous nos sites d'informations :
Alyaexpress-News : https://alyaexpress-news.com/
Infos Israel.News : https://infos-israel.news/
Rak Bé Israel : https://rakbeisrael.buzz/
CQVC.online : https://cqvc.online/
La Roulotte du Hayal : https://sosnetivot.com/
 
Nos autres sites sur Alyaexpress-News
  • Infos Israel News - Toute l'info en direct d'Israel
Lien  : https://infos-israel.news/
  • RAK BE ISRAEL - Les infos liées à toutes les bonnes nouvelles en Israel
Lien  : https://rakbeisrael.buzz/
  • CQVC - Recherche et analyses contre les fakes news !
Lien : https://cqvc.online/
  • Alyaexpress-News - Les infos de tous nos sites réunis :
Lien  : https://alyaexpress-news.com/
  • Ougasheli - La pâtisserie et la cuisine juive
Lien  : https://ougasheli.com/
  • Israel Chrono : Vente produits de la mer morte, produits judaïques, cadeaux Bar et Bat Mitsva .....et plein de nouveaux produits chaque jour à des prix imbattables !
Lien : https://israelchrono.com/