De la Syrie à un hôpital israélien : un bébé né d’un couple de réfugiés souffrant d’une malformation cardiaque a été sauvé en Israël

Un bébé de deux jours, né d’un couple de réfugiés de la guerre civile syrienne à Chypre, a été transporté samedi lors d’un vol médical spécial pour une opération de sauvetage à l’hôpital de Tel Hashomer en Israël. L’incident a commencé après que le ministère de la Santé de Chypre se soit tourné vers l’ambassadeur d’Israël dans le pays, Sami Rabal, et lui ait demandé son aide pour prendre soin du bébé, qui était né avec une grave malformation cardiaque.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Le ministère des Affaires étrangères, en collaboration avec les organismes de sécurité et le système de contrôle des frontières à l’aéroport Ben Gourion, a demandé de traiter en urgence l’enfant, avant le jour du shabbat, et le ministre de l’Intérieur Aryeh Deri a reçu l’autorisation d’entrer en Israël le bébé accompagné par le père, un réfugié de la Syrie qui est actuellement à Chypre. Le bébé a été hospitalisé dans l’unité de soins intensifs du centre médical de Sheba. Le ministère des Affaires étrangères a noté avec satisfaction la coopération rapide de toutes les parties, à la veille du shabbat, ce qui a permis aux autorités chypriotes de réagir immédiatement, dans un effort commun pour sauver le bébé syrien.

Clique ICI- Je m'abonne aux nouvelles infos en direct sur Telegram - Clique ICI 

Le Dr Itai Pesach, directeur adjoint de l’hôpital pour enfants, a déclaré : «Au petit matin, un bébé de trois jours né avec une malformation cardiaque congénitale est arrivé. Le bébé est hospitalisé dans une unité de soins intensifs cardiaques, et se trouve dans un état stable. Il subira une intervention chirurgicale au Centre Sheba pour les maladies cardiaques congénitales. Le transfert de l’enfant dans un camp de réfugiés syriens à Chypre fait partie des activités internationales de Sheba, et le Centre d’assistance humanitaire à Sheba, qui vise à aider les cas complexes pour les patients du monde entier. Merci à la coopération étroite avec le ministère des Affaires étrangères et un certain nombre d’autres facteurs qui ont permis à ce bébé un traitement médical par des professionnels ».

Le partage de nos articles est autorisé par les autres sites avec les conditions suivantes :

Un seul paragraphe publié et diriger le lecteur vers notre site source.

Nous demandons cela car le manque d'audience d'un site le met en danger et aussi par professionnalisme. En effet, nous sommes en ligne depuis 10 ans et partageons avec grand plaisir nos articles.

Merci de respecter nos conditions.

   

🟦 ANNONCE 🟦