Gaza - Wikimedia

Le groupe terroriste Hamas reproche à l’Autorité palestinienne de ne pas avoir levé les sanctions contre l’enclave côtière de la bande de Gaza, ce qui a conduit à une crise humanitaire selon le Times Of Israel.

Le chef du Hamas, Ismail Haniyeh, a averti lundi que la bande de Gaza était sur le point  « d’exploser » en raison de la poursuite de la lutte pour le pouvoir en Palestine entre son groupe et l’Autorité palestinienne.

Tout le monde « se rend compte que la bande de Gaza est sur un volcan » a prévenu Haniyeh en s’adressant aux journalistes dans la ville de Gaza.

« Personne ne sait quelles seront les conséquences de l’explosion ou de son impact sur la région » a-t-il déclaré.

Le groupe terroriste Hamas, dirigeant de facto de Gaza et d’autres voix ont mis en garde contre une crise humanitaire imminente dans la bande, aggravée par les sanctions imposées à l’enclave côtière par le président de l’AP, Mahmoud Abbas.

L’année dernière, Abbas avait annoncé une série de sanctions dans l’espoir de saper le pouvoir du Hamas sur l’enclave côtière.

Les sanctions comprenaient, entre autres, la suspension des paiements pour l’électricité fournie par Israël à la bande de Gaza, la retraite anticipée et forcée de milliers de fonctionnaires de l’AP et l’arrêt des paiements d’aide sociale à des centaines de familles.

Le Hamas a déclaré lundi que le refus de l’AP de lever les sanctions montre qu’elle n’est pas prête à mettre fin au désaccord entre son groupe et la faction du Fatah d’Abbas.

« L’AP et son gouvernement, dirigé par Rami Hamdallah, n’ont pas décider de s’engager sur la voie de l’unité nationale » a déclaré le porte-parole du Hamas Hazem Qassem.

« Les sanctions demeurent, a-t-il ajouté, et cela prouve que la direction du Fatah mise sur la logique de singularité dans la prise de décision et exclut la logique du partenariat. »

L’accusation du Hamas est tombée en plein milieu des efforts continus de l’Égypte pour mettre fin au différend entre le groupe terroriste et le Fatah.

Le mois dernier, une délégation du Hamas, dirigée par Ismail Haniyeh, a passé trois semaines au Caire pour tenter de résoudre la crise et d’ouvrir la voie à la mise en œuvre de l’accord de « réconciliation » signé en novembre 2017.

De hauts responsables égyptiens de la sécurité ont tenu des réunions à Gaza la semaine dernière avec des représentants du Hamas et d’autres groupes palestiniens au sujet de la crise en cours.

Cependant, lundi, il est devenu évident que les Égyptiens ont échoué à faire faire des progrès significatifs aux deux partis.

Haniyeh a indiqué que la visite de la délégation du Hamas au Caire a amélioré les relations bilatérales entre les deux parties. « Nous avons surmonté la crise de confiance » a-t-il ajouté. « Nous sommes en train de construire une  confiance forte avec l’Égypte. »

Haniyeh a affirmé que les Égyptiens avaient exprimé qu’ils appréciaient les efforts du Hamas pour sécuriser la frontière entre la bande de Gaza et l’Égypte. « Les Égyptiens, a-t-il dit, ont également fait preuve de compréhension pour la « grave crise humanitaire » dans la bande de Gaza » et se sont déclarés prêts à assouplir les restrictions, y compris la réouverture du poste frontalier de Rafah.

Le dirigeant du Hamas a exprimé l’espoir qu’Abbas et la direction de l’AP auraient assez de « courage » pour prendre de vraies décisions afin de mettre fin à leur différend.

« Le Hamas, a-t-il dit, a fait tout son possible pour supprimer les obstacles qui entravent la mise en œuvre de l’accord de « réconciliation ». »

Un autre haut responsable du Hamas, Khalil al Hayeh, a déclaré que les responsables du Hamas s’étaient entretenus la semaine dernière avec Nickolay Mladenov, le coordonnateur spécial des Nations Unies dans le cadre du processus de paix au Moyen-Orient, pour discuter de la situation dans la bande de Gaza.

Hayeh a déclaré que le Hamas a demandé lors de la réunion que l’ONU se joigne aux efforts égyptiens pour mettre en œuvre l’accord de « réconciliation ». Il n’a pas dit si l’envoyé de l’ONU avait accepté l’offre.

« Le processus de « réconciliation » progresse lentement mais ce qui est nécessaire, c’est une décision politique pour réaliser une percée » a déclaré Hayeh.

Nous avons lancé une chaîne officielle Telegram avec les informations les plus importantes et les articles les plus intéressants. Rejoignez le lien:  https://t.me/infoisraelnews

🔯Visitez nos autres sites🔯

✔️RakBeIsrael.buzz :   Les bonnes nouvelles d’Israël et les meilleurs conseils

✔️Ougasheli.com : Les recettes faciles pour toute la famille et les gourmands ! ✔️CQVC.online : Ce qu'on vous cache sur les médias (contre la désinformation) ✔️Alyaexpress.News : Tous nos sites réunis ✔️SOS NETIVOT : Toutes nos opérations avec la Roulotte du Hayal (soutien à Tsahal) ✔️IsraelChrono.com : Vos achats pour booster les petites entreprises israéliennes
Comment ajouter notre site sur l’écran d’accueil de votre téléphone ?
C'est très simple !
– Pour Android :
Rendez vous sur notre site : https://infos-israel.news/
Tapez sur le menu du navigateur, en haut, à droite de votre écran (3 points sur Google chrome)
Tapez sur « Ajouter à l’écran d’accueil »
– Pour Iphone :
Rendez vous sur notre site : https://infos-israel.news/
Cliquez le bouton « Partager » (carré en bas de l’écran, d’où sort une flèche)
Tapez sur « Sur l’écran d’accueil »
Tapez sur « Ajouter »

Pour le partage des articles sur votre site, contactez nous par avance (seul le lien URL est autorisé): sud.israel@yahoo.fr

Nous respectons les droits d'auteur et faisons un effort pour localiser les détenteurs des droits d'auteur sur les images mais aussi les sources. Si vous avez identifié une photo ou une source sur laquelle vous possédez des droits d'exclusivités, vous pouvez nous contacter et nous ferons le nécessaire pour modifier ou supprimer : sud.israel@yahoo.fr