Découverte israélienne : Le tabac peut soigner le paludisme

Clique ICI- Je m'abonne aux nouvelles infos en direct sur Telegram - Clique ICI 

🟦 ANNONCE 🟦

Le tabac a  mauvaise réputation car il entraine de nombreuses maladies pulmonaires et mortelles, mais de nos jours, la plante peut être utilisée pour sauver des vies.

Des scientifiques israéliens, dirigés par le professeur de l’Université hébraïque, Alexander Vainstein, ont réussi à  modifié génétiquement cette plante pour produire un médicament anti-paludisme comme l’artémisinine.

Publicité 

Le médicament est généralement extrait de la plante sauvage armoise, qui est coûteuse et inefficace parfois. En utilisant des plantes et dérivés de celle du tabac, l’équipe de Vainstein a reproduit cette même molécule , à un coût bien moins élevé…

Le Professeur Vainstein explique:

«Aujourd’hui, le médicament est produit à partir de l’Artemisia Anua. C’est une plante qui n’est pas facile a faire pousser. Nous avons donc modifié la plante qui produit  le tabac et nous avons maintenant des plants qui produisent le même médicament. Et c’est effectivement la première fois, dans la mesure où nous savons que ce produit fini peut être planté n’importe où . « 

Comme le tabac se développe rapidement,  les chercheurs disent que la production industrielle de la culture GM devrait être possible.

Les experts du paludisme, comme le professeur Jacob Golenser, dit que cette  découverte a d’autres avantages:

«C’est une étape importante vers une meilleure production de l’artémisinine, qui est un médicament très important, et utilisé comme un médicament de première ligne contre le paludisme, et probablement, à l’avenir, contre d’autres maladies comme le cancer et certaines maladies parasitaires. « 

L’entreprise de l’université  recherches pour le développement, a breveté l’innovation et il faut donc un partenaire pour développer le médicament, qui peut prendre jusqu’à trois ans de fabrication.

Le paludisme est l’une des maladies les plus meurtrières du monde. L’Organisation mondiale de la Santé affirme qu’en 2010, il a tué plus de 650.000 personnes. En Afrique, il est responsable du décès d’un enfant sur cinq.

La maladie est causée par un parasite appelé Plasmodium et transmise par les moustiques. Les symptômes comprennent la fièvre, des vomissements et des douleurs musculaires. Si elle n’est pas traitée, la maladie entraine une  rupture des organes vitaux et la mort.

Si le tabac génétiquement modifié peut aider à réduire les décès de paludisme, la plante aura subi une métamorphose tout à fait inattendue.

🟦 ANNONCE 🟦