La député Ksenia Svetlova (camp sioniste) a envoyé une lettre au contrôleur d’Etat pour vérifier des fonds alloués par l’Etat et comprendre pourquoi les organismes gouvernementaux n’utilisent pas les budgets obtenus pour l’intégration et les besoins des Olims.

La raison de l’appel de la député est suite aux données publiées aujourd’hui, le 8 janvier, par le Centre pour le soutien des citoyens. Conformément aux résultats de l’étude du Centre de soutien aux citoyens, une part importante des budgets des ministères et des organismes gouvernementaux alloués aux besoins des Olim n’est jamais utilisée aux fins prévues.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Ksenia Svetlova: “Nous entendons souvent des ministres et des fonctionnaires qu’il n’y a pas d’argent. Mais il s’avère que même quand il y a de l’argent, les fonds ne sont pas utilisés pour l’usage auquel ils sont destinés.

  • Par exemple, au ministère de l’Intégration, seulement 30% du budget des projets sociaux pour les rapatriés («ravahat olim») ont été utilisés
  • Pour le ministère du Logement du budget pour la réparation des appartements des personnes âgées, seulement 10% !
  • Et seulement 50% des fonds alloués ont été consacrés au logement social.

C’est une honte lorsque les organismes gouvernementaux n’investissent même pas les budgets cibles qu’ils ont reçus ! J’ai demandé au contrôleur d’Etat de comprendre la situation et de vérifier pourquoi les fonds budgétaires déjà alloués et reçus ne sont pas utilisés pour le bénéfice des citoyens. ”

Dans les photos ci-jointes: les données du rapport du Centre de soutien des citoyens.

 

❣️ SOUTENEZ INFOS-ISRAEL.NEWS ❣️

✡️Découvrez le nouveau site de la société Alyaexpress-News: RakBeIsrael.Buzz ✡️

"J'adore votre nouveau site RakBeIsrael, des contenus positifs, loin de la guerre et la politique, que de bonnes nouvelles, merci pour ce rayon de soleil" 

Judith Cohen de Paris 18

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.