Human Rights Watch accuse à nouveau Israël d’apartheid et de crimes contre l’humanité envers les ‘palestiniens’

L’organisation des droits de l’homme publie un rapport de 213 pages qui décrit sans équivoque Israël comme un État d’apartheid qui viole les droits des résidents palestiniens.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

«Pendant des années, des voix fortes ont averti que l’apartheid se profile au coin de la rue si la trajectoire de la domination d’Israël sur les Palestiniens ne change pas», a déclaré Kenneth Roth, directeur exécutif de Human Rights Watch. « Cette étude détaillée montre que les autorités israéliennes ont déjà tourné ce coin et commettent maintenant des crimes contre l’humanité sous la forme d’apartheid et de persécution. »

Le Statut de Rome de la Cour pénale internationale définit l’apartheid comme un crime contre l’humanité comportant trois éléments principaux : l’intention de préserver la domination d’un groupe racial sur un autre ; oppression systématique du groupe dominant sur le groupe marginalisé, actions inhumaines.

Le rapport déclare que «les crimes dans le territoire occupé se déroulent dans le cadre de la politique unifiée du gouvernement israélien» : «Cette politique vise à préserver la domination des juifs israéliens sur les Palestiniens en Israël et dans le territoire occupé. Dans le territoire occupé, cela se combine avec une oppression systématique et des actes inhumains contre les Palestiniens qui y vivent. « 

Ajoutant : « La discrimination institutionnelle à laquelle sont confrontés les citoyens arabes d’Israël comprend des lois qui permettent à des centaines de petites villes juives d’exclure effectivement les Arabes, et des budgets qui n’allouent qu’une fraction des ressources aux écoles arabophones par rapport à celles qui servent les enfants juifs israéliens. Dans le territoire occupé, « un régime militaire draconien a été introduit contre les Palestiniens, tout en accordant en même temps tous les droits aux juifs israéliens vivant en isolement sur le même territoire ».

Publicité 

Roth souligne : « Cette politique, qui donne aux Juifs israéliens les mêmes droits et privilèges où qu’ils vivent, et à un degré ou à un autre, discrimine les Palestiniens, où qu’ils vivent. »

Les auteurs du rapport subordonnent l’aide internationale à Israël au respect des droits de l’homme.

Le ministère israélien des Affaires étrangères condamne les auteurs du rapport, qualifiant Human Rights Watch d’«organisation anti-israélienne». Le ministère a déclaré dans un communiqué que les défenseurs des droits humains s’abstiennent obstinément de commenter le côté israélien. Pour rappel, un juif ou israélien ne peut entrer dans un territoire palestinien sous peine de se faire lyncher, mais un palestinien et un arabe israéliens ont tout a fait la possibilité d’entrer en Israël et de travailler sans aucune violence de la part des israéliens.

Le partage de nos articles est autorisé par les autres sites avec les conditions suivantes :

Un seul paragraphe publié et diriger le lecteur vers notre site source.

Nous demandons cela car le manque d'audience d'un site le met en danger et aussi par professionnalisme. En effet, nous sommes en ligne depuis 10 ans et partageons avec grand plaisir nos articles.

Merci de respecter nos conditions.

   

🟦 ANNONCE 🟦