Un conflit important entre la communauté juive de France et la plus grande organisation de francs-maçons du pays a été évité après le retrait d’une proposition de résolution de la conférence attaquant le CRIF, l’organe de représentation juif français. 

Une déclaration signée par le Grand Maître Jean-Philippe Hubsch de l’ordre maçonnique du Grand Orient de France a déclaré: « Non, les francs-maçons ne sont pas antisémites, tout comme ils ne sont ni racistes ni xénophobes. »

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

La résolution controversée devait être débattue lors de la conférence annuelle du Grand Orient à Rouen . Le texte préconisait le boycott de tous les événements parrainés par le CRIF, félicitant l’organisation communautaire juive de soutenir l’État d’Israël et de s’identifier à la « politique de l’extrême droite religieuse » responsable d’empiétement  sur les «territoires palestiniens» en Cisjordanie. 

La résolution a été rendue publique après que des membres de l’ordre du Grand Orient, composé de 53 000 personnes, aient alerté le CRIF sur son contenu. Le président du CRIF, Francis Kalifat, a déclaré mardi au journal Le Figaro qu’il avait été « surpris et irrité » par la résolution.

Kalifat a déclaré qu’il avait rapidement rejoint Hubsch. «Il était aussi dévasté que moi», a déclaré le dirigeant juif français.

Vous pouvez partager cet article avec les conditions suivantes :

infos israel sos netivot cqvc israelchrono rakbeisrael

Pour accéder à tous nos sites sur un SEUL site, rendez vous sur Alyaexpress-News.com !