Invité de Yann Barthès ce lundi 7 janvier, Gérard Darmon nous fait découvrir à 70 ans une nouvelle image de lui, l’homme qui semble d’une grande force intérieure de par sa voix grave et un charisme absolu, nous fait cette fois-ci et encore chavirer le cœur devant cette réaction étonnante et méconnue de l’artiste.

Yann Barthes a choisi plusieurs sujets, mais aussi celui de Yad Vachem et lui montre une des photos des plus douloureuses de la Shoah quand une mère Juive protège son enfant d’un « enculé » de nazi comme le nomme Darmon.

L’artiste avoue être resté une demi heure à la regarder dans le musée Yad Vachem lors de l’un des ses voyages à Jérusalem, sous le choc.

A la vue de la photo en grand sur le plateau, Gérard Darmon s’effondre de douleurs et reproche que trop de négationnistes en France ont trop de liberté d’expression.

« Lorsqu’on voit cette photo sur quatre mètres et que l’on voit qu’on est dans la tête de ce petit enc*lé qui pointe son fusil sur une maman qui protège son enfant, on se refait l’histoire… On se dit Qu’est ce qu’il a dans la tête lui ? Il y a la terre, il y a le ciel, une maman qui protège son enfant, l’innocence, la protection, la mater, ce mec qui ne sait pas ce qu’il fait (…) on ne peut pas passer et regarder cette photo en se disant « oui donc cette photo et qu’est ce qu’il y a d’autre ? »

Yann Barthès demande ensuite à l’acteur pourquoi, si l’antisémitisme est toujours présent : « Vous expliquez l’antisémitisme, je ne pense pas en avoir les moyens intellectuels pour que cela signifie quelque chose » a-t-il sobrement répondu.

 

Pour rester informé 24/24, un seul clic ! 

 

❣️ SOUTENEZ INFOS-ISRAEL.NEWS ❣️