Au cours de la réunion, M. Eizenkot a déclaré que la situation dans la bande de Gaza était difficile. Il a également évoqué le transfert de l’argent du Qatar, qui avait été suspendu, et affirmé que cet argent équilibrait la tension dans le sud : « l’explosion se produira plus tôt ».

En outre, le chef d’état-major a laissé entendre que le Hamas considérait la démission de Liberman comme un grand succès, car ses actions avaient marqué un tournant politique en Israël. Il a déclaré sur un ton personnel que les moments les plus difficiles pour lui ont été les tirs de roquettes dans les localités en bordure de Gaza et a déclaré : « Je comprends la frustration, mais nous devons prendre en compte qu’il y a plus d’un front à traiter. « 

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Plus tôt dans la journée, le Hamas a déclaré aux services de renseignement égyptiens que si le Premier ministre Benjamin Netanyahu décidait de ne pas transmettre la troisième partie de la subvention du Qatar cette semaine, ils reprendraient progressivement les émeutes à la frontière avec la bande de Gaza. Cela a été rapporté ce matin à Al-Akhbar par des sources de l’organisation.

En outre, des pourparlers entre le Hamas et l’Égypte ces deux derniers jours ont lieu afin que l’Égypte fasse pression sur le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, pour qu’il mette fin aux sanctions sur la bande de Gaza, demandant notamment au Hamas d’ouvrir le point de passage de Rafah – Le Hamas voit dans la fermeture du point de passage de Rafah une tentative claire de l’Autorité palestinienne de saboter la prochaine visite du chef du bureau politique du Hamas, Ismail Haniyeh, à Moscou la semaine prochaine.

Contrairement aux précédents rapports sur un gel de l’entrée d’argent qatarien dans la bande de Gaza, les médias affiliés au Hamas ont rapporté que le Qatar et l’envoyé de l’ONU au Moyen-Orient, Nikolai Maladanov, avaient envoyé un message à l’organisation indiquant que l’argent entrerait dans la bande de Gaza dans les deux jours, à condition qu’ils ne bouleversent pas la situation sécuritaire…

Plus tôt dans la journée, la chaîne libanaise Al-Miyadin a rapporté qu’Israël avait gelé l’entrée d’argent qatarien dans la bande de Gaza parce que le Hamas ne respectait pas le calme comme décidé dans cet accord. « Il est regrettable que Benjamin Netanyahu ait conclu qu’Israël ne peut pas financer le terrorisme contre lui-même », a écrit l’ancien ministre de la Défense, Avigdor Liberman. « J’espère entendre que cette décision est absolue et non liée aux élections, et que nous ne verrons pas Netanyahu renouveler les transferts d’argent au Hamas après le 9 avril. En tout cas, nous devons préciser. Il n’y a plus d’avantages sans que nos soldats et nos citoyens rentrent chez eux. »

IMPORTANT :

Nous subissons actuellement une censure abusive de notre Page Facebook . Par sécurité nous avons mis en ligne une autre Page de secours, veuillez la liker et la faire connaitre à vos amis et proches au cas ou l'actuelle sera fermée.

Vous pouvez partager cet article avec les conditions suivantes :

Nous respectons les droits d'auteur et faisons un effort pour localiser les détenteurs des droits d'auteur sur nos photographies. Si vous avez identifié une photo sur laquelle vous possédez des droits, vous pouvez nous contacter et demander de cesser d'utiliser l'adresse e-mail: [email protected]

Pour accéder à tous nos sites sur un SEUL site, rendez vous sur Alyaexpress-News.com !