Comme prévu, le gouvernement a approuvé ce dimanche la décision annoncée jeudi dernier, faisant du pays le premier à mettre en place une deuxième quarantaine. Les écoles fermeront ce vendredi, sans définition de la durée pendant laquelle elles resteront hors service. Des détails sont toujours attendus dans un document officiel dans les prochaines heures.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, le ministre de la Santé Yuli Edelstein et le commissaire aux coronavirus Ronni Gamzu se sont adressés à la nation dimanche soir après une réunion du cabinet de plusieurs heures visant à déterminer la destination du pays dans les semaines à venir. La décision d’imposer un arrêt de 21 jours de la fête de Rosh Hashanah (le Nouvel An juif), qui commence ce vendredi, à Souccot, qui se termine le 9 octobre, a été approuvée par le gouvernement après une réunion qui a duré plus de sept heures.

De cette manière, Israël devient le premier pays au monde à établir une deuxième quarantaine pour le virus. Cependant, de nombreux pays, comme l’Espagne, l’Italie ou le Royaume-Uni, connaissent une flambée de cas lors d’une deuxième vague d’infections, ce n’est donc peut-être pas le seul.

La fermeture a été approuvée malgré que de nombreux ministres se soient opposés au plan que le cabinet du coronavirus a approuvé la semaine dernière pour aider à endiguer la propagation du nouveau virus. La fermeture devrait commencer à 14 heures vendredi.

Le plan prevoyait de commencer la fermeture à 6 heures du matin, mais les ministres l’ont retardé, arguant que les gens avaient besoin de plus de temps pour se préparer aux vacances.

Le gouvernement a également approuvé que les écoles continuent à fonctionner jusqu’à vendredi, la veille de Rosh Hashanah. Netanyahu a déclaré que le système scolaire serait fermé pendant au moins deux semaines, puis que le gouvernement envisagerait d’ouvrir des écoles maternelles et élémentaires, en fonction du taux d’infection.

Le public ne sera pas autorisé à se déplacer à plus de 500 mètres de chez lui et les magasins, les restaurants et tous les lieux de divertissement non essentiels seront fermés.

Les lieux de travail privés devraient continuer à fonctionner, tandis qu’un programme du secteur public sera mis en place dans les prochains jours.

« Si nous respectons les règles, et j’en suis sûr, nous vaincrons le virus », a assuré le Premier ministre Netanyahu lors de la conférence de presse. « Je vois le vaccin en route et je vois les tests rapides qui sont en route », a-t-il déclaré.

Le président a précisé que le confinement durera trois semaines, mais a averti qu’il pourrait être prolongé si le nombre d’infectés et de patients dans un état grave ne diminuait pas.

Le secteur public sera limité aux mêmes niveaux qu’à la fin mars-avril, tandis que le secteur privé pourra continuer à travailler comme d’habitude, tant qu’il n’acceptera pas de clients.

En revanche, les réunions seront limitées à 10 à l’intérieur et 20 à l’extérieur, a expliqué le Premier ministre, en précisant : « C’est peut-être le plus important ».

«Je sais que ces étapes sont un prix très élevé pour nous tous. Ce ne sont pas les vacances auxquelles nous sommes habitués. Nous ne pourrons certainement pas célébrer avec nos familles élargies », a-t-il déploré.

De plus, il a promis une compensation aux entreprises touchées par la fermeture.

Netanyahu a insisté sur le fait qu’étant donné qu’Israël a été l’un des premiers à rouvrir ses économies en mai après le premier arrêt du coronavirus, son économie n’est pas trop mauvaise. « Nous avons été parmi les premiers à reconnaître l’ampleur du danger », a-t-il déclaré.

Lors de la conférence de presse, le ministre de la Santé Edelstein a déclaré que le public sera autorisé à se rassembler et à prier sur Rosh Hashanah et Yom Kippour, mais sur une base « très limitée ».

«Pendant trois mois, j’ai essayé d’éviter un verrouillage. J’ai tout fait pour que nous puissions vivre avec le coronavirus, avec des règles ici et là », a déclaré le ministre. « Dans les circonstances qui ont été créées, nous n’avions pas le choix », a-t-il ajouté.

La réunion a duré plus de sept heures et a été houleuse, les ministres attaquant à tour de rôle le ministère de la Santé pour ne pas en faire assez pour arrêter la propagation du virus. Certains, comme le ministre de la Science et de la Technologie Izhar Shay (Kakhol lavan) et le ministre de l’Économie Amir Peretz (Avodá), se sont battus contre la fermeture, affirmant que les dommages causés à l’économie israélienne seraient trop graves pour que le pays se rétablisse.

Pour sa part, le ministre des Finances, Israel Katz, a déclaré que des décisions difficiles étaient prises, car le ministère de la Santé n’avait pas fait son travail correctement. Il a affirmé qu’une fermeture générale de l’économie israélienne causerait de sérieux dommages aux entreprises et à des centaines de milliers d’autres chômeurs.

Avant même la réunion du matin, le ministre du Logement et de la Construction Yaakov Litzman (Judaïsme unifié de la Torah) a annoncé qu’il démissionnait de la coalition, écrivant dans sa lettre de démission qu’il pensait que Netanyahu avait l’intention depuis le début de fermer complètement. pendant les vacances en raison d’un manque d’appréciation de l’observance religieuse par rapport à d’autres problèmes qui ne sont pas lésés dans la lutte contre le coronavirus.

«Mon cœur va aux milliers de Juifs qui viennent à la synagogue une fois par an et cette année ne viendra pas du tout à cause de la fermeture», a écrit Litzman. « J’ai mis en garde contre la fermeture pendant les fêtes dans tous les forums possibles et j’ai souligné que s’il fallait une fermeture complète, il ne fallait pas attendre l’augmentation de l’infection pour atteindre ce taux. »

Il a déclaré qu’un arrêt aurait dû avoir lieu il y a un mois et non pendant les grandes fêtes. Il a ajouté que lorsqu’il a fait sa demande initiale à Gamzu, le commissaire a nié que telle était son intention. Litzman a déclaré qu’avec le recul, il avait eu raison.

Le vote de dimanche s’est déroulé dans le contexte d’une autre journée de forte infection : 2715 personnes ont été testées positives samedi. Israël a atteint un nombre record de patients dans un état grave avec 513 patients, dont 139 sont intubés. Le bilan des morts s’élève à 1 108. En outre, le nombre de patients gravement malades augmente, mettant les hôpitaux du pays en danger, selon un rapport du Centre national d’information et de connaissances sur le coronavirus.

«Le filet de sécurité des hôpitaux a été considérablement réduit, ce qui crée un danger pour la stabilité du système de santé», indique le rapport.

Le nombre total de patients gravement malades dans les hôpitaux a augmenté de 51 au cours des deux dernières semaines.

Le rapport indique en outre que le nombre moyen de nouveaux patients par jour est passé à 2 651 et que le nombre de personnes infectées double chaque semaine.

« Je ne permettrai pas que le programme soit négocié », a souligné Edelstein au début de la réunion. «Je dis clairement au début de cette discussion : si le plan n’est pas accepté, je le retirerai et je n’apporterai pas de plans alternatifs.

« Le coronavirus n’est pas une question politique ou populiste, c’est une question de vie ou de mort », a-t-il poursuivi. « Je suggère à tous ceux qui disent le contraire de visiter les salles de coronavirus et de voir la situation par eux-mêmes. »

Il a ajouté que si le plan est retiré, il n’y aura pas de restrictions publiques d’ici mardi prochain, dont le prix serait de plusieurs milliers de morts. « Je ne céderai pas aux pressions juste pour plaire à certaines personnes », a-t-il souligné.

Dans le même temps, Gamzu a déclaré que le plan des feux de signalisation n’était plus pertinent. « Nous avons plus de 60 zones rouges », a-t-il déclaré.

En outre, il a souligné que la restriction de 500 mètres n’est pas nécessaire pour des raisons épidémiologiques « mais en raison du défi de l’application de la loi ».

🔯Visitez nos autres sites🔯

✔️RakBeIsrael.buzz :   Les bonnes nouvelles d’Israël et les meilleurs conseils ✔️Ougasheli.com : Les recettes faciles pour toute la famille et les gourmands ! ✔️CQVC.online : Ce qu'on vous cache sur les médias (contre la désinformation) ✔️Alyaexpress.News : Tous nos sites réunis ✔️SOS NETIVOT : Toutes nos opérations avec la Roulotte du Hayal (soutien à Tsahal) ✔️IsraelChrono.com : Vos achats pour booster les petites entreprises israéliennes

Comment ajouter notre site sur l’écran d’accueil de votre téléphone ?
C'est très simple !
– Pour Android :
Rendez vous sur notre site : https://infos-israel.news/
Tapez sur le menu du navigateur, en haut, à droite de votre écran (3 points sur Google chrome)
Tapez sur « Ajouter à l’écran d’accueil »
– Pour Iphone :
Rendez vous sur notre site : https://infos-israel.news/
Cliquez le bouton « Partager » (carré en bas de l’écran, d’où sort une flèche)
Tapez sur « Sur l’écran d’accueil »
Tapez sur « Ajouter »

Pour le partage des articles sur votre site, contactez nous par avance (seul le lien URL est autorisé): sud.israel@yahoo.fr

Nous respectons les droits d'auteur et faisons un effort pour localiser les détenteurs des droits d'auteur sur les images mais aussi les sources. Si vous avez identifié une photo ou une source sur laquelle vous possédez des droits d'exclusivités, vous pouvez nous contacter et nous ferons le nécessaire pour modifier ou supprimer : sud.israel@yahoo.fr