Les basketteurs de Tel Aviv Maccabi doivent faire face à « l’hospitalité » dans un hôtel d’Istanbul. Une affiche antisémite a été placée sur la porte de la pièce.

Les joueurs israéliens ont pris l’avion hier pour participer au match avec l’équipe turque Daryushafak dans le cadre de la Coupe Euroligue.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Après s’être enregistrés à l’hôtel, ils sont allés dîner et, à leur retour, ils ont vu un panneau «Arbeit Macht Frei» sur la porte de l’une des chambres. C’est une inscription en allemand «Le travail rend libre» affichée aux portes de nombreux camps de la mort fascistes.

La phrase a été tirée par les nazis du titre du roman de l’écrivain nationaliste Lorenz Diefenbach, publié en 1872.

Très probablement, les employés de l’hôtel ont placé l’enseigne, car ils étaient les seuls à pouvoir savoir qui dormait dans quelle chambre.

Vous pouvez partager cet article avec les conditions suivantes :

infos israel sos netivot cqvc israelchrono rakbeisrael

Pour accéder à tous nos sites sur un SEUL site, rendez vous sur Alyaexpress-News.com !

2 COMMENTS

  1. les islamistes turcs ou palestiniens meme combat dans cruaute morbide pr les mecreants en l occurence juif et dans le mensonge devastateur…
    Ces islamistes ne vivent que pr assassiner voler devaster denigrer.

    Il n y a que les dhimis/anti-juifs qui leur pardonnent leur gout de la mort…

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.