Un enseignant de la Torah en Israël a récemment remarqué une tendance intéressante. Les dates hébraïques des deux dernières élections israéliennes et celle du 23 mars sont toutes liées à la geoula ( rédemption ). Leah Aharoni, fondatrice de loveyour.biz Business Coaching et enseignante de Torah pour les femmes basées en Israël, a publié un texte sur Facebook.

Elle a partagé qu’Israël avait organisé une élection le 17 septembre 2019, ce qui correspond 17/18 Elul dans le calendrier hébreu. Exactement 321 ans plus tôt, le 18 Elul 5458 (25 août 1698), le maître hassidique connu sous le nom du Ba’al Shem Tov est né en Ukraine. Il y a une histoire célèbre racontée sur le Ba’al Shem Tov à Rosh Hashana.

(Nouvel An juif) 5507 (1746), le Ba’al Shem Tov était dans un état si profond de méditation et de connexion avec les cieux que son âme monta et il méritait d’avoir une conversation avec le futur Machia’h (le Messie). Il a demandé au Rédempteur : «Maître, quand viendrez-vous ? » Et le Rédempteur répondit : « Quand tes sources se répandront vers l’extérieur. » Les sources du Ba’al Shem Tov sont les enseignements intérieurs les plus profonds de la Torah connus sous le nom de la kabbale et ‘hassidut. En termes simples, l’histoire révèle qu’il a été dit au Ba’al Shem Tov que le Machia’h viendra lorsque ses enseignements kabbalistiques et hassidiques de la Torah seront étudiés dans le monde entier.

C’est ce à quoi Aharoni a fait allusion lorsqu’elle a dit que «toute la Torah du Ba’al Shem Tov est un chemin vers la geoula».

La dernière élection a eu lieu le 2 mars 2020, ce qui correspond au 6/7 Adar dans le calendrier hébreu. Le 7 Adar à la fois l’anniversaire et l’anniversaire de la mort de Moshe Rabbeinu (Moïse, notre enseignant). Moïse a vécu exactement 120 ans, jour pour jour. Le lien entre Moïse et la rédemption ne pourrait être plus clair, car c’est Moïse lui-même qui a conduit les esclaves israélites nouvellement libérés de l’esclavage égyptien, une rédemption prototypique que nous célébrons chaque année lors de la prochaine fête de Pessah.

Publicité 

La date hébraïque des prochaines élections du 23 mars sera le 10/11 Nissan. Le 10ème jour de Nissan est le jour où Dieu a ordonné aux Israélites de choisir un agneau, qui était un dieu pour le peuple égyptien.


Parlez à toute la communauté d’Israël et dites que le dix de ce mois, chacun d’eux prendra un agneau dans une famille, un agneau par maison. Exode 12 : 3

Dans la Torah orale, il est expliqué que les Israélites ont reçu le commandement d’attacher les agneaux à leur lit en vue du moment où ils sacrifieraient et mangeraient les agneaux cinq jours plus tard. La date de l’abattage et de la consommation des dieux égyptiens de l’agneau était le 15 Nissan, qui est la première nuit de Pessah.

Dans la section des commentaires du message d’Aharoni, Lieba Kamenetsky a fait un autre lien vers la geoula avec la date hébraïque des prochaines élections. Kamenetsky a noté que les sondages pour les prochaines élections se clôtureront le 11 Nissan, qui est l’anniversaire du Rabbi de Loubavitch. Le Rabbi, décédé en 1994, parlait constamment à ses partisans de la geoula et de l’importance d’anticiper l’arrivée imminente du Machia’h : «En 2019, j’ai organisé une retraite pour les femmes le jour de l’anniversaire du Ba’al Shem Tov, et cela a coïncidé avec les élections, ce qui était parfait. Cette fois, je prévois un marathon d’apprentissage pour le jour du scrutin sur les questions d’Achdout (unité) et geoula et quand j’ai regardé le calendrier, j’ai vu la date [en hébreu]. Ensuite, je suis retourné vérifier la date 2020 et j’ai vu cette [connexion].

Invitée à partager ses réflexions sur ce modèle de dates liées à la geoula des trois dernières élections israéliennes, Aharoni a déclaré : «Je pense que  nous [accordons] beaucoup trop d’importance à la politique et lui donnons trop de pouvoir. Nous voyons nos vies façonnées par la politique, les politiciens et les élections. «Le 10 Nissan, on nous a dit de prendre l’agneau et de l’attacher au lit, ce qui est un signe de dédain pour l’agneau, qui était la divinité de l’Égypte. Aharoni a laissé entendre que les gens devraient regarder autre chose que les résultats des élections pour obtenir des conseils.

«J’ai l’impression que ces élections ne nous donneront aucune réponse que nous n’avions pas lors des élections précédentes», a-t-elle déclaré. «Il me semble qu’après cette quatrième élection, nous, Israéliens, compren-drons enfin que ce ne sont pas les politiciens qui décident de notre vie et ce ne sont pas les politiciens auxquels nous devrions faire confiance et ce ne sont pas les politiciens auxquels nous devrions donner le pouvoir. «Nous devrions vraiment regarder plus haut et nous attendre à ce que HaKadosh Baruch Hu (Dieu) fournisse les réponses en nous envoyant de la geoula», a-t-elle conclu.

Tout article d’opinions n’est lié qu’à son auteur et n’est pas de la responsabilité du site.

🔊 Abonnez vous à la nouvelle Newsletter !

ABONNEZ VOUS A NOTRE COMPTE YOUTUBE



IMPORTANT 

Facebook nous censure depuis quelques semaines. La solution ? Pour voir nos articles sur votre fil d'actualité : 1 - Allez sur "Favoris" à gauche du fil d'actualités. 2 - Gérer vos favoris en choisissant Sabrina Netivot ou notre Page Infos Israel News Sans censure, rejoignez moi sur l'application Telegram : https://t.me/infoisraelnews