La famille du sergent décédé n’a pas accepté les excuses de Naftali Bennett avant Kippour

La sœur du sergent Barel Hadaria Shmueli, décédé à la frontière avec Gaza, n’a pas accepté les excuses du Premier ministre, qu’il a présentées hier avant Kippour dans une interview à Channel 13.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Bennett s’est excusé auprès des parents de Barel pour avoir confondu les noms dans la conversation : « J’ai fait une erreur et je les ai blessés, mais je ne suis qu’un humain. »

Sur sa page Facebook, la sœur du soldat écrit que la famille n’accepte pas les excuses : « Le Premier ministre a choisi de le faire à travers les médias et non pas personnellement, pas devant nous. Nous avons entendu et avons été très offensés. Ses excuses n’ont pas pénétré en nous, c’est faux, comme cette lettre de condoléances qui n’est venue que par le messager lors des shivas, au lieu de nous consoler directement. »

🟦 ANNONCE 🟦

Cependant, Hila Rahimi blâme non seulement Bennett, mais aussi Tsahal. Le soldat était dans une situation dangereuse et la famille n’a pas reçu de réponses véridiques à leurs questions sur l’enquête : « Vous nous devez, vous devez à chaque mère et père dont les enfants sont maintenant à la frontière de la bande de Gaza ou dans toute mission dans le pays. Vous ne pouvez pas frapper à la porte d’une nouvelle famille pour annoncer ces drames. »

 
🟦 ANNONCE 🟦