L’Union européenne et la France ont averti Israël qu’elle sapait une solution à deux États en faisant avancer les plans de construction de près de 3500 nouvelles maisons dans une zone non bâtie de la ville de Ma’aleh Adumim, connue sous le nom d’E1.

Il a émis un avertissement similaire le 23 février quand Israël a parlé d’une présence juive à Jérusalem-Est, y compris d’un nouveau quartier à Givat Hamatos et d’une expansion de Har Homa.

«La construction de villes dans ces zones réduira la contiguïté géographique et territoriale entre Jérusalem-Est et la Cisjordanie. La construction de l’E1 rompra le lien entre le nord et le sud de la Cisjordanie », a déclaré le chef de la politique étrangère de l’UE, Josep Borrell, dans un communiqué publié vendredi.

«L’UE réitère son appel à Israël pour qu’il arrête la construction de colonies, suspende la publication des appels d’offres et s’abstienne de toute mesure visant à faire avancer de tels plans de construction. Les colonies sont illégales en vertu du droit international », a déclaré Borrell.

« Nous appelons les deux parties à engager un dialogue et à s’abstenir de toute action unilatérale qui compromet la viabilité de la solution à deux Etats », a-t-il ajouté.

Le ministère français des Affaires étrangères a déclaré que la zone E1 revêtait «une importance stratégique pour la solution à deux États et la continuité territoriale d’un futur État palestinien».

L’ambassadeur de France était l’un des huit ambassadeurs européens qui ont rencontré mercredi le conseiller adjoint à la sécurité nationale, Reuven Azar, pour exprimer leur opposition à ces projets. Les ministres des Affaires étrangères de l’UE devraient se réunir le 23 mars pour discuter du conflit israélo-palestinien, y compris du plan de paix du président américain Donald Trump.

Aux termes de ce plan, Israël peut appliquer la souveraineté à toutes les localités de Cisjordanie. On suppose que cela s’applique à la zone E1, qui fait partie des limites municipales de Ma’aleh Adumim. Givat Hamatos et Har Homa resteraient au sein d’Israël souverain.

Israël estime que le développement des trois projets est important pour assurer une Jérusalem unifiée.

Jeudi, le Mouvement pour la souveraineté a organisé une marche dans la région de Gush Etzion en Judée Samarie, qui comprenait le ministre des Affaires de la diaspora, Tzipi Hotovely.

Hotovely a déclaré que le «Likoud appliquera la souveraineté» aux localités, mais qu’il n’appuierait pas «la création d’un État palestinien». Le plan de paix de Trump parle d’un État palestinien démilitarisé sur 70% de la Cisjordanie et dans les zones de Jérusalem au-delà de la barrière de sécurité. Netanyahu a promis de soutenir ce plan.

Parmi les participants à la marche pour la souveraineté figuraient les coprésidents du mouvement Nadia Matar et Yehudit Katzover ainsi que le vice-président de l’Organisation sioniste mondiale Yaakov Hagoel. Ils ont été rejoints par des immigrants français.

Matar a exhorté les Israéliens qui soutiennent la souveraineté à voter lors des élections du 2 mars. «La majorité du peuple d’Israël est de droite. Tout ce dont nous avons besoin pour une victoire de la droite est d’arriver aux 300 000 d’extrême droite qui n’ont pas voté la dernière fois et de s’assurer qu’ils sortent et votent. »

Vendredi, le chef du Conseil régional de Samarie, Yossi Dagan, a déclaré qu’il venait de rentrer d’une visite au Parlement européen cette semaine et avait reçu le soutien de 15 de ses membres contre la liste noire des Nations Unies des entreprises faisant affaire avec des entités israéliennes et des personnes situées au-dessus de la 1967 lignes à Jérusalem-Est, en Cisjordanie et à Gaza.

Un groupe parlementaire européen qui s’est rendu en Israël et dans les territoires palestiniens la semaine dernière, en revanche, a appelé l’Europe à faire plus contre les produits des colonies que de simplement les étiqueter.

La délégation de quatre membres était dirigée par un membre espagnol du Parlement européen, Manuel Pineda, qui préside la délégation pour les relations avec la Palestine.

Jeudi, il s’est entretenu avec des journalistes à un point de vue près du quartier d’Isawiya à Jérusalem -Est et a appelé l’UE à répondre au plan de paix de Trump en reconnaissant unilatéralement un État palestinien.

« Nous pensons qu’il est essentiel que l’UE reconnaisse l’État de Palestine, nous exhortons également les États membres à le faire », a déclaré Pineda.

«Nous arrivons à un moment très important, un moment très difficile. Nous avons le «Deal du siècle» de Trump, la fraude du siècle. Il consacre et met en pierre les violations du droit international contre le peuple palestinien », a déclaré Pineda.

🔯Visitez nos autres sites🔯

✔️RakBeIsrael.buzz :   Les bonnes nouvelles d’Israël et les meilleurs conseils ✔️Ougasheli.com : Les recettes faciles pour toute la famille et les gourmands ! ✔️CQVC.online : Ce qu'on vous cache sur les médias (contre la désinformation) ✔️Alyaexpress.News : Tous nos sites réunis ✔️SOS NETIVOT : Toutes nos opérations avec la Roulotte du Hayal (soutien à Tsahal) ✔️IsraelChrono.com : Vos achats pour booster les petites entreprises israéliennes

Comment ajouter notre site sur l’écran d’accueil de votre téléphone ?
C'est très simple !
– Pour Android :
Rendez vous sur notre site : https://infos-israel.news/
Tapez sur le menu du navigateur, en haut, à droite de votre écran (3 points sur Google chrome)
Tapez sur « Ajouter à l’écran d’accueil »
– Pour Iphone :
Rendez vous sur notre site : https://infos-israel.news/
Cliquez le bouton « Partager » (carré en bas de l’écran, d’où sort une flèche)
Tapez sur « Sur l’écran d’accueil »
Tapez sur « Ajouter »

Pour le partage des articles sur votre site, contactez nous par avance (seul le lien URL est autorisé): sud.israel@yahoo.fr

Nous respectons les droits d'auteur et faisons un effort pour localiser les détenteurs des droits d'auteur sur les images mais aussi les sources. Si vous avez identifié une photo ou une source sur laquelle vous possédez des droits d'exclusivités, vous pouvez nous contacter et nous ferons le nécessaire pour modifier ou supprimer : sud.israel@yahoo.fr