Accueil Actualité en Israël La franco-israélien qui a décapité son père et tenté de tuer sa...

La franco-israélien qui a décapité son père et tenté de tuer sa mère à Hadera : « J’ai tué mon père parce qu’il m’enervait »

Nouveaux détails sur le meurtre d’un père à Hadera et la tentative de meurtre sur sa femme  : Les policiers de Hadera ont été appelés dans un appartement de la ville ce dimanche, vers 13h45, suite à des cris de voisins. Après avoir pénétré par effraction dans l’appartement, ils ont trouvé un homme de 43 ans tenant un couteau sous la gorge de sa mère et l’ont neutralisé avec un pistolet Taser. Après cela, le corps de son père a été retrouvé sur le balcon, après que sa tête ait été décapitée et retrouvée dans une boîte.

Il s’avère maintenant que les parents sont arrivés de Paris il y a environ un mois, comme ils le faisaient tous les quelques mois, pour rendre visite à leur fils et rester avec lui pendant les vacances. Après cela, nous avons prévu, comme d’habitude, de rentrer en France. Les voisins du suspect ont déclaré qu’il était du genre calme et introverti.
La scène du meurtre à Hadera
La scène du meurtre à Hadera

“Il est possible qu’il ait perdu la raison et ait commis cet acte insensé”, a déclaré l’un des locataires aux enquêteurs de la police, qui tentaient de comprendre le mobile du meurtre brutal du père de 80 ans. “Nous n’avons jamais entendu parler de problèmes avec lui. Il étudiait la Torah à la maison et à la synagogue. Un type calme”, ​​ont ajouté d’autres voisins aux enquêteurs. “Ils l’aimaient beaucoup et l’aidaient financièrement.”

Mais d’autres n’ont pas été surpris par cet horrible meurtre. Un autre habitant de l’immeuble a déclaré aux enquêteurs qu’il soupçonnait le comportement du suspect dans le meurtre et la tentative de meurtre. “Il se comportait bizarrement. Il vivait seul dans une grande maison. Il y avait des voisins qui appelaient l’aide sociale et la police et signalaient le danger”, se souvient un voisin. Mais la police et les services sociaux affirment que le fils et ses parents leur sont inconnus.

Le suspect du meurtre a déclaré aux enquêteurs : « J’ai tué mon père parce qu’il m’avait énervé. » Il a également ajouté que “j’étais très en colère contre lui”. Un policier a déclaré lors d’une conversation avec Mako que “par chance, la voiture de patrouille du commissariat Hadera était à trois minutes de l’appartement. En temps normal, je ne suis pas sûr que nous aurions empêché ce meurtre. C’est ce qui en fait a obligé la police à arriver rapidement à l’appartement et à sauver la mère de son fils, qui était avec un couteau.”

Selon des sources policières, le fils du suspect n’a pas donné une version ordonnée et a même émis des commentaires étranges lors de son interrogatoire. On estime qu’il sera désormais soumis à un examen psychiatrique afin de vérifier ses capacités mentales. Selon les soupçons, le fils aurait d’abord attaqué sa mère. Son père, âgé de 80 ans, a tenté de la protéger et son fils l’a assassiné.

Son avocat, Avi Elon, a déclaré qu’il souffrait d’une grave maladie mentale, qui a conduit à son hospitalisation forcée, même lorsqu’il vivait en France. La mère, qui a également été agressée par son fils, est sortie de l’hôpital Hillel Yaffe .

La police, par l’intermédiaire de YLP Menashe, a d’abord demandé une prolongation de 14 jours de la détention du suspect, mais finalement, comme indiqué, sa détention n’a été prolongée que de dix jours. Le suspect a été envoyé en observation psychiatrique à l’hôpital Shaar Mishna – où il restera jusqu’à ce que son diagnostic soit terminé. Son avocat a ajouté : “Les membres de sa famille m’ont demandé de lui dire qu’ils l’aiment et qu’ils ne sont pas en colère contre lui”.

Au même moment, devant le tribunal de grande instance de Hadera, la police a demandé que le corps du père soit envoyé pour une autopsie, mais la famille, qui mène une vie religieuse, et les représentants de l’organisation Zaka s’y sont opposés. Le tribunal a accepté la position de la famille et a ordonné le corps doit être libéré pour être enterré. Le juge Rakfat Segal Moher, qui a entendu la demande, a ordonné la libération du corps sur la base d’un examen externe uniquement. Maintenant, la police a annoncé qu’elle ferait appel de la décision du tribunal, ce qui signifie que le corps ne sera pas rendu public pour être enterré avant l’audience devant le tribunal de district.

REJOIGNEZ NOUS

🔴 Telegram Info (en continue avec vidéos en direct): https://t.me/infoisraelnews

🛒Telegram boutique (de nombreuses marques de luxe à prix cassés) : https://t.me/shekelfaste

 
Nos autres sites sur Alyaexpress-News
  • Infos Israel News - Toute l'info en direct d'Israel
Lien  : https://infos-israel.news/
  • RAK BE ISRAEL - Les infos liées à toutes les bonnes nouvelles en Israel
Lien  : https://rakbeisrael.buzz/
  • CQVC - Recherche et analyses contre les fakes news !
Lien : https://cqvc.online/
  • Alyaexpress-News - Les infos de tous nos sites réunis :
Lien  : https://alyaexpress-news.com/
  • Ougasheli - La pâtisserie et la cuisine juive
Lien  : https://ougasheli.com/
  • Israel Chrono : Vente produits de la mer morte, produits judaïques, cadeaux Bar et Bat Mitsva .....et plein de nouveaux produits chaque jour à des prix imbattables !
Lien : https://israelchrono.com/