La « saison de l’Aliyah » a commencé : 160 nouveaux immigrés venus de France ont débarqué en Israël

Un vol d’immigrants avec environ 160 nouveaux immigrants en provenance de France a atterri (mercredi) à l’aéroport Ben Gourion.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Parmi les 160 immigrés arrivés de France aujourd’hui figurent des médecins, des avocats, des enseignants, des ingénieurs, des spécialistes du marketing et des médias, etc. 46 autres enfants et jeunes de moins de 18 ans sont arrivés sur le vol pour rejoindre le système éducatif israélien à la fin de la grande liberté.

Après avoir atterri à l’aéroport Ben Gourion, les immigrés venus de France entreront en isolement à domicile, conformément aux directives des autorités compétentes, et seront ensuite intégrés dans diverses voies d’absorption à travers le pays.

🟦 ANNONCE 🟦

Ce vol était accompagné depuis Paris par la ministre de l’Alyah et de l’Intégration, Pnina Temano Sheta, qui rentrait d’une visite de travail auprès de la communauté juive de France sur fond d’intérêt croissant pour l’Alyah en Israël.

Selon les données du ministère de l’Immigration et de l’Intégration et de l’Agence juive depuis le début de l’année, il y a eu un bond de 137% du nombre d’immigrants en provenance de France par rapport à la même période l’année dernière.

Publicité 

L’immigration vers Israël n’a jamais cessé et elle continue même pendant cette période difficile, à l’ombre des restrictions du corona et selon les directives strictes des autorités compétentes en Israël. Selon les estimations du ministère de l’Alyah et de l’Intégration et de l’Agence juive, des milliers de nouveaux immigrants devraient immigrer en Israël pendant les mois d’été du monde entier pour y construire leur maison et leur avenir.

À leur arrivée, les immigrants ont été reçus par le président de l’Organisation sioniste et le président par intérim de l’Agence juive, Yaakov Hagoel, et le président du Keren Hayessod, Sam Grundwerg, le directeur de l’Agence juive, Amira Aharonovich, et le directeur du Ministère de l’Alyah et de l’Intégration, Habib Katsav.

La ministre de l’Immigration et de l’Intégration Pnina Temano Sheta : « Dès l’atterrissage de l’avion, ma première visite officielle à la communauté juive de France s’est terminée, mais le projet d’aliya depuis la France n’a pas pris fin. »

 » Pendant quatre jours, j’ai tenu une série de réunions intensives avec les dirigeants de la communauté juive de France ; Fonctionnaires gouvernementaux, fonctionnaires de l’OCDE et plus encore. J’étais présent pour voir l’amour et le lien profond de cette communauté juive spéciale avec l’État d’Israël. « J’ai appris les défis et les obstacles auxquels ils sont confrontés et maintenant je suis déterminé à retourner dans mon bureau pour m’assurer que leur integration se fasse au mieux », a déclaré Temano Sheta.

Yaakov Hagoel, président de l’Organisation sioniste mondiale et président de l’Agence juive de facto, a déclaré : « L’immigration est une pierre angulaire de l’idée sioniste. Elle nous accompagne depuis l’époque de notre ancêtre Abraham, elle traverse des périodes et des crises, des guerres et « Le peuple juif continue d’atteindre les bras ouverts de l’État d’Israël, notre véritable foyer à tous. L’arrivée de 150 immigrants aujourd’hui nous renforce en tant que peuple et en tant qu’État et les nouveaux immigrants dans l’accomplissement d’un sentiment d’appartenance à la Terre d’Israël. Bienvenue chez vous. »

La’Alya des immigrants de France est venue avec l’aide de dons des Fédérations juives d’Amérique du Nord, du Keren Hayessod, de l’Organisation chrétienne pour Israël, des Pays-Bas et de l’Ambassade chrétienne internationale à Jérusalem.

La communauté juive de France compte environ un demi-million de personnes et est la troisième au monde en dehors d’Israël. Depuis le déclenchement de la crise de Corona, il y a eu un bond spectaculaire de l’intérêt pour l’immigration en Israël parmi les Juifs français. Selon les données de l’Agence juive et du ministère de l’Immigration et de l’Intégration, environ 1 370 immigrés ont immigré au premier semestre, soit une augmentation de 137% par rapport à la période correspondante de l’année dernière, au cours de laquelle 578 ont immigré.

Les données montrent également que dans l’année Corona (2020), il y a eu un bond spectaculaire dans l’ouverture de dossiers d’immigration en provenance de France et plus de 6 000 dossiers d’immigration ont été ouverts contre 2 475 personnes qui ont ouvert des dossiers d’immigration en 2019. L’intérêt pour l’immigration se poursuit dans la premiere moitié de 2021. Le service d’immigration de l’Agence juive, qui opère avec le soutien du ministère de l’Immigration et de l’Intégration, a reçu plus de 14 000 appels de personnes intéressées à immigrer en Israël.

Les données du ministère de l’Alyah et de l’Intégration et de l’Agence juive montrent qu’au cours de la dernière décennie, un nombre record de 39 592 immigrants ont immigré en Israël depuis la France ; 23 % des immigrés ont moins de 18 ans. 31 % d’entre eux ont entre 35 et 18 ans. 12 % d’entre eux ont entre 50 et 36 ans. 15 % d’entre eux sont âgés de 65 à 51 ans. Le reste à l’âge de la retraite.

Et à quoi se livrent les Juifs de France qui ont immigré au cours de la dernière décennie ? Il s’avère qu’au cours de la dernière décennie, 404 médecins ont immigré en Israël, dont 22 chirurgiens, 10 anesthésistes, 24 gynécologues, des médecins du sport, des médecins de réadaptation nutritionnelle, des neurologues et plus encore. Étaient également présents 74 optométristes, 238 opticiens, 77 journalistes, 317 avocats, 102 avocats, 281 comptables, 12 producteurs de films et plus. De plus, des immigrants dont la profession n’est pas typique du marché du travail israélien sont arrivés en Israël. Par exemple, un constructeur naval, un officier d’avion et un officier de navire sont venus nous voir.

La plupart des immigrants qui ont immigré de France au cours de la dernière décennie vivent à Netanya (environ 11 000 immigrants), Jérusalem compte environ 6 700 immigrants et Tel-Aviv a également eu la chance d’accueillir environ 6 500 immigrants venus de France. La liste est fermée par les villes d’Ashdod, Raanana, Hadera, Herzliya et Ashkelon. Même Eilat a gagné une part respectable d’immigrants de France.

Un conseil, une info, une question ? Contactez nous !

Connaissez vous nos autres sites ? Répondez à ce questionnaire 

Abonnez vous à notre nouvelle Newsletter 

ABONNEZ VOUS A NOTRE COMPTE YOUTUBE

 

🟦 ANNONCE 🟦