La Turquie révèle plus de détails sur les 15 « agents du Mossad » détenus

Les médias turcs ont publié de nouveaux détails sur l’arrestation de 15 « agents du Mossad » dans le pays, selon lesquels la plupart des détenus ont avoué leurs liens présumés avec les services de renseignement israéliens et ont admis avoir espionné de temps en temps pour Israël pendant 3 ans.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Le journal turc Sabah rapporte que tous les détenus, citoyens turcs et étrangers, étaient d’origine arabe et étaient affectés à cinq « cellules de renseignement ». À la suite d’une opération secrète de l’Organisation nationale du renseignement (MIT) de Turquie, à laquelle environ 200 agents de contre-espionnage et de renseignement ont participé, 15 suspects ont été arrêtés le 7 octobre et hier encore, des informations ont été divulguées à la presse.

Certaines des personnes arrêtées ont déclaré qu’elles ne savaient pas qu’elles travaillaient pour les services de renseignement israéliens et que la personne de contact pour laquelle elles avaient obtenu des informations semblait être un agent travaillant pour l’UE. Les recruteurs ont également indiqué qu’ils « voulaient aider la Palestine ».

Recrutés depuis 2018, en échange de milliers d’euros, ils ont fourni à leurs clients des informations sur ce que font les étudiants palestiniens qui étudient en Turquie, quels sont les moyens pour les Palestiniens d’entrer dans les universités du pays et quelles opportunités le gouvernement turc leur a offert. Les clients étaient particulièrement intéressés par les étudiants dont la future profession est liée au travail dans l’industrie de la défense et les industries connexes, ainsi que par des informations sur diverses organisations palestiniennes non gouvernementales en Turquie.

En outre, les agents ont signalé que le Mossad avait payé leurs réunions en territoire neutre dans les pays européens, leur avait fourni des visas rapides et fourni des comptes dans ProtonMail, un service de messagerie électronique permettant d’envoyer des messages cryptés.

Publicité 

Le partage de nos articles est autorisé par les autres sites avec les conditions suivantes :

Un seul paragraphe publié et diriger le lecteur vers notre site source.

Nous demandons cela car le manque d'audience d'un site le met en danger et aussi par professionnalisme. En effet, nous sommes en ligne depuis 10 ans et partageons avec grand plaisir nos articles.

Merci de respecter nos conditions.

   

🟦 ANNONCE 🟦