La crise corona en cours a gravement affecté un nombre important de nouveaux immigrants français, dont certains ont déjà connu de nombreuses difficultés. De nombreux immigrants francophones souffrent de crises et de difficultés en raison de problèmes de santé, d’emploi et de moyens de subsistance, de problèmes d’intégration  culturelle, de difficultés d’éducation, de sentiments de solitude et d’anxiété, etc…

En raison de la situation, Qualita  (l’organisation faîtière des immigrants français en Israël) a lancé une journée spéciale de collecte de fonds pour les immigrants nécessiteux. La municipalité de Netanya faisait partie des donateurs, avec un total de 9 millions de shekels levés ce jour-là.

Outre la municipalité de Netanya, les donateurs comprennent des hommes d’affaires juifs de France et d’Israël, les fonds Rachi, Drahi et Adlis. Les fonds seront distribués directement aux familles dans le besoin par l’association ou par l’intermédiaire d’organisations de bien-être (comme Azrael et Adir).

Ariel Kendel, Le PDG de l’organisation «Immigration de France» est perçu comme une immigration établie et forte, mais la réalité est différente : ces dernières années, avant même le Corona, environ 10% des nouveaux immigrants de France étaient enregistrés auprès des services sociaux en Israël ; L’argent recueilli aidera des milliers d’immigrants, et je suis très reconnaissant à tous les donateurs qui ont ouvert leur cœur et leurs poches pour aider ceux qui en ont besoin. « 

Selon Kendel, « Les philanthropes et les autorités locales telles que Jérusalem et Netanya comprennent parfaitement l’ampleur de l’heure et le sort des nouveaux immigrants dans le pays – probablement plus que le gouvernement israélien ne l’a compris. J’appelle d’autres organismes et individus à aider les nouveaux immigrés ; toute aide, même attentive contribuera à améliorer la situation actuelle. »

Publicité 

ABONNEZ VOUS A NOTRE COMPTE YOUTUBE