Le décès du soldat franco-israélien Nathan Fitoussi : « un événement malheureux qui n’aurait pas dû se produire »

Le premier sergent Nathan Fitoussi qui a fait son Alya de France avec sa famille, est le combattant qui a été tué la nuit dernière par le tir de son ami sur une position dans la zone de la ligne de couture près de Tulkarem. Cela a été autorisé ce matin (mardi) à la publication (et non hier comme l’ont fait malheureusement des groupes sur Telegram et Facebook , sans penser aux familles !). Sa famille a été prévenue. « Tsahal partage le chagrin de la famille et continuera de l’accompagner », a déclaré le porte-parole de Tsahal.
 

Le soldat qui a tiré a témoigné ce soir que l’incident s’était produit après le retour du jeune franco israélieen de la prière – vers la fin d’un quart de travail de routine d’environ huit heures afin d’empêcher les infiltrés du côté palestinien de traverser la ligne frontière.

Selon l’enquête initiale, deux balles ont bien été tirées par le combattant, mais deux blessures par balle ont été retrouvées sur le corps du combattant tué, dans sa jambe et près de sa poitrine. Le combattant a affirmé avoir tiré un coup de semonce en l’air, après avoir reconnu la silhouette suspecte à une distance d’environ 20 mètres et Tsahal essaie de comprendre en détail cet accident tragique.

Yehuda Fox et Avi Belot lors d'une enquête préliminaire sur le lieu de la fusillade où un soldat de Tsahal a été tué par le feu de nos forces

🟦 ANNONCE 🟦
« Un événement très malheureux qui n’aurait pas dû se produire. » Le commandant du commandement central sur les lieux du tournage
( Photo : porte-parole de Tsahal )
 
Bien que des découvertes médico-légales soient recueillies sur les lieux et que des versions de combattants de positions proches qui ont entendu les tirs soient également entendues, les deux seuls « témoins » de l’incident sont finalement le combattant qui a tiré et son ami qui a été tué. Cependant, il est déjà clair dans l’armée israélienne qu’il y avait des grandes différences importantes dans ce cas precis concernant les consignes de tirs des responsables de l’ouverture du feu: il y a environ un mois, il a été révélé sur Ynet que les instructions avaient été durcies le long de la ligne de couture et interdisaient de tirer sur les infiltrés, après deux incidents au cours des derniers mois quand deux infiltrés palestiniens ont été abattus. Dans le cas présent, il ne s’agissait pas du tout d’un infiltré mais d’un personne du côté israélien de la clôture. Alors pourquoi avoir tirer ? C’est le but de l’enquete.
Le commandant du commandement central, le colonel Yehuda Fox, et le commandant de la division Judée-Samarie, le lieutenant-colonel Avi Belot, ont achevé ce matin une enquête préliminaire sur le lieu de l’incident où le combattant a été tué, après qu’une enquête a été menée sur place toute la nuit. Selon le général Fox, « Il s’agit d’un incident très difficile et malheureux qui n’aurait pas dû se produire. J’adresse mes plus sincères condoléances à la famille endeuillée et je soutiens tous les soldats et commandants impliqués dans l’incident. Dès que l’incident s’est produit, nous avons commencé à enquêter et nous continuerons à approfondir et à tirer toutes les leçons nécessaires de cet incident difficile. »

Yehuda Fox et Avi Belot lors d'une enquête préliminaire sur le lieu de la fusillade où un soldat de Tsahal a été tué par le feu de nos forces

Le général Yehuda Fox et le général de brigade Avi Belot lors d’une enquête préliminaire sur les lieux
( Photo : porte-parole de Tsahal )

Yehuda Fox et Avi Belot lors d'une enquête préliminaire sur le lieu de la fusillade où un soldat de Tsahal a été tué par le feu de nos forces

( Photo : porte-parole de Tsahal )
Le soldat qui a tiré sur Nathan ZL est maintenant accompagné de ses camarades et commandants, également avec une assistance mentale tout au long de la nuit, et le régiment régulier dans lequel il sert est considéré comme le plus fort du secteur de Judée et Samarie. Les combattants de renfort qui ont effectué la tâche de garder la clôture de la ligne de couture au cours des derniers mois, est considérée comme épuisante, mais ils sont autorisés à patrouiller périodiquement dans la zone de la position, à s’asseoir en alternance, etc. Leurs positions ont également été réglementées à Migion et Siliya ces derniers mois pour assouplir un peu les conditions là-bas, mais c’est souvent encore une tâche monotone et difficile, qui est surtout statique – donc les soldats sont exposés à des faiblesses opérationnelles et de sécurité .
Dans le même temps, la présence de centaines de combattants le long de la ligne de couture a déjoué les attaques d’infiltration au cours des derniers mois et a réduit le nombre de combattants palestiniens traversant la frontière vers Israël de dizaines de milliers par semaine à quelques centaines.
Le combattant blessé a été transporté à l’hôpital Meir de Kfar Saba, où il a été déclaré mort. Initialement, les FDI ont signalé qu’il s’agissait d’une fusillade. Les forces de Tsahal ont d’abord lancé une chasse à l’homme et des recherches approfondies dans la région de Tulkarem, et des forces supplémentaires ont été envoyées dans le secteur – mais il est vite devenu clair qu’il ne s’agissait pas d’une attaque, et que le soldat a été touché par le feu de nos forces.
Des responsables de Tsahal ont déclaré qu' »il s’agit d’un incident très grave avec de graves conséquences. » Ils ont noté que vers 22h30, des soldats déployés dans des positions le long de la ligne de couture près de Tulkarem ont rapporté avoir entendu des coups de feu près d’eux, tirant sur les soldats du côté palestinien, et par conséquent, de nombreuses forces sont arrivés mais ce fut en fait un tir ami.

Deux combattantes d'un bataillon d'artillerie dans une position similaire à celle de l'incident de tir du soldat qui a été identifié comme suspect et a été abattu par nos forces

Exposé à des vulnérabilités opérationnelles et de sécurité. Guerriers en position à la ligne de couture, archive
( Photo: Yoav Zeyton )
Les commandants qui sont arrivés à l’un des postes de soldats, où deux combattants gardaient, se sont rendus compte que l’un d’eux avait accidentellement tiré deux balles sur son ami, dont l’une a été mortelle. Le chef d’état-major devrait arriver sur les lieux ce matin, dans le but d’enquêter personnellement sur les circonstances de l’événement tragique.
Le Premier ministre Yair Lapid a déclaré que « le cœur est brisé par la mort d’un combattant de la brigade Kfir, le sergent Natan Fitoussi, qui a été tué ce soir à Tulkarem. Au nom du gouvernement d’Israël et des citoyens d’Israël, il adresse ses chaleureuses condoléances à sa famille et à ses amis et vous renforce en ces temps difficiles. De mémoire bénie ».
Le ministre de la Défense, Benny Gantz, a déclaré qu’il « souhaite exprimer sa profonde tristesse pour la mort du sergent Nathan Fitoussi. Mes pensées vont à sa chère famille. Nous les embrassons tous ce matin. Tsahal s’est engagé à enquêter et à tirer des leçons, alors que de tels cas ne se reproduisent pas. « .
Le porte-parole de Tsahal, le général de brigade Ran Kochav, a déclaré à ynet Studio ce matin que « C’est un événement tragique, cela n’aurait pas dû se produire. Nous allons immédiatement assimiler les leçons tirées de ce terrible événement. Nous continuons définitivement et nous informons depuis quelques semaines dans le cadre d’un projet appelé Sedri Bereshit – nous avons passé au peigne fin nos procédures et opérations de routine. Comment se déroule un briefing, ce qui est dit, quelles sont les procédures – et un incident comme celui-ci ne doit pas se produire. »
Kochav a également déclaré que le combattant avait participé aux débriefings avec le commandant de division et le commandant du commandement central. « Nous allons l’interroger et d’autre part nous allons le serrer dans nos bras et apprendre à l’aider en ce matin difficile, afin de s’assurer qu’un tel incident ne se reproduise plus. Ce sont deux combattants vétérans – dont le combattant offensif qui est dans l’armée depuis près de deux ans. Nous sommes de tout coeur avec lui et encore plus avec sa famille.
Telegram  

Je rappelle à tous les lecteurs qu’il y a trois sites liés à la société d'informations de défense d'Israel de la société reconnue Alyaexpress-News 1) Le site Infos Israel News avec le lien Telegram à partager : Lien Telegram à partager : https://t.me/infoisraelnews Lien du site Infos Israel à partager : https://infos-israel.news/
  2) Le site RAK BE ISRAEL pour les infos liées à toutes les bonnes nouvelles en Israel, pas forcément que la guerre et les attentats, mais aussi les nouvelles decouvertes technologiques, medicales, écologiques, ...et les bons conseils pour nos olim de France ! Lien du site Rak Be Israel à partager : https://rakbeisrael.buzz/
  3) Le site CQVC est plus dans la recherche, les analyses, et les preuves que l'Autorité palestinienne n'a jamais vraiment existé...de quoi vous defendre sur les groupes anti-sionistes, à mort les fakes news ! Lien du site à partager : https://cqvc.online/
  4) Rendez vous aussi sur le site de la société Alyaexpress-News qui réunit les infos de tous nos sites en même temps : Lien du site à partager : https://alyaexpress-news.com/
  5) Et le site Ougasheli pour ceux qui aiment la pâtisserie et la cuisine juive , des recettes qui sont illustrées et expliquées par Sabrina qui est une amoureuse de la bonne cuisine et la pâtisserie fine … Lien du site à partager : https://ougasheli.com/
  6) N'oubliez pas de faire votre shopping sioniste sur Israel Chrono : produits de la mer morte, produits judaïques, cadeaux Bar et Bat Mitsva .....et plein de nouveaux produits chaque jour à des prix imbattables ! Lien du site à partager : https://israelchrono.com/
  7 ) Cependant nous pensons aussi à nos lecteurs qui veulent se faire connaitre et qui auront la possibilité sur ce groupe d'Alya de 3600 personnes dont nous sommes administrateurs de poster un lien pour votre publicité afin de vous aider dans votre parnassa et votre alya ( les liens des groupes télégram sont interdits) Lien du groupe Alya sans langue de bois : https://www.facebook.com/groups/746330378765450 Partagez nos liens , c'est la seule chose que nous vous demandons en retour, nous ne demandons pas d'argent , pas de conditions , juste partager !