Le président de la FIFA dans un discours agressif contre les critiques : « Je me sens arabe, gay et handicapé »

Depuis que la FIFA a choisi le Qatar comme hôte de la Coupe du monde 2022, il a fait l’objet de critiques sévères sans fin. L’attitude de l’hôte envers les ouvriers qui ont construit les stades, l’attitude envers les femmes, la communauté LGBT, etc., ont conduit les journalistes, les gens du monde entier, et les athlètes eux-mêmes à se demander pourquoi le Qatar a été choisi pour recevoir l’hospitalité de luxe.

Clique ICI- Je m'abonne aux nouvelles infos en direct sur Telegram - Clique ICI 

🟦 ANNONCE 🟦

Infantino a été très ferme et a déclaré au début de son discours : « J’ai été silencieux ces derniers mois, mais maintenant je pense qu’il est important de rencontrer les médias et de parler de toutes les questions brûlantes qui sont sur la table. Aujourd’hui j’ai des sentiments forts, je me sens qatarien, je me sens arabe, je me sens africain, je me sens gay, handicapé, travailleur étranger – et je ressens tout cela parce que j’ai entendu et vu que je ne lis pas tout. Je veux raconter une histoire personnelle, car je suis fils de travailleurs étrangers, mes parents travaillaient très dur dans des conditions strictes en Suisse et je m’en souviens très bien. »