L’école des fans, version palestinienne.

Clique ICI- Je m'abonne aux nouvelles infos en direct sur Telegram - Clique ICI 

🟦 ANNONCE 🟦

Voici quelques extraits d’un entretien avec le petit fils de Imad Mughniya, qui  a été éliminé lors d’une opération israélienne . Il parle avec sa grand mère sur la chaine Al-Manar TV  le 16 Février 2012:

Voici la traduction d’un interview entre l’animatrice et la grand mère avec son petit fils (3 ans!!):

L’animatrice : Les shahid ne meurent pas parce que leur destiné est éternelle. Voici avec nous en studio, Imad Mughniya, petit-fils du martyr Imad. Bonjour, ‘Imad. Comment vas tu?

Grand-mère : Dis: « Bonjour. » ‘Imad Mughniya: Bonjour.(en plus il est poli!!)

L’animatrice  : Bonjour. Ne joue pas avec le microphone, ‘Imad. Qu’aimerait tu dire à ton grand-père, ‘Imad? ‘

Imad Mughniya : Je t’aime.

L’animatrice : Quel est ton nom? ‘Imad Mughniya : «Imad Mughniya. Qui était pour toi ‘Imad Mughniya . Que veut tu faire quand tu seras grand?

La grand mère : Il sera dans la résistance.

Imad Mughniya : Je serai dans la résistance.

L’animatrice : Comme qui? Ton grand-père ?

Imad Mughniya : Comme grand-père.

‘Imad Mughniya :. grand-père

La grand-mère : C’est vrai. Qui veut tenir le pistolet? Mais ce qu’il veut est le gros canon.

L’animatrice : C’est ce que Sayyid Hassan Nasrallah, a déclaré, Mughniya laissera derrière lui des milliers et des milliers de soldats … Comme Imad.

La grand-mère : Imad ,allons maintenant chez maman. [‘Imad se lève et quitte le studio]

Imaginez l’École des fans avec un Jacques Martin qui demande à ses petits chanteurs :  » tu veux faire quoi plus tard dans la vie, mon petit? Et l’enfant répond : « chahid ». Impossible de penser qu’un enfant puisse souhaiter la mort de civils en France mais la situation est drôlement différente ici.