Les supporters iraniens fiers des joueurs qui n’ont pas chanté l’hymne national : « Nous voulions perdre, nous sommes tous avec Amini »

Ces dernières heures, les médias du monde entier ont largement traité de la rare protestation des footballeurs iraniens , qui se sont abstenus de chanter l’hymne national au début du match de Coupe du monde de leur équipe au Qatar.

Clique ICI- Je m'abonne aux nouvelles infos en direct sur Telegram - Clique ICI 

🟦 ANNONCE 🟦

Dans une décision commune, les joueuses de l’équipe nationale ont exprimé leur sympathie aux manifestants dans leur pays, et ont protesté contre le régime qui tente de réprimer brutalement la « manifestation du hijab ». Pendant la lecture de l’hymne national, alors que les joueurs se tenaient les lèvres scellées, des milliers d’Iraniens dans le stade ont été entendus huer. La télévision en Iran a pris soin de ne pas montrer les joueurs de l’équipe nationale à l’écran pendant l’hymne national, pour empêcher le public à la maison de voir toute forme de protestation de leur part.

Dans le match, l’Angleterre a battu l’Iran sur le score de 2-6. Parmi les supporters iraniens dans les tribunes de Doha, nombreux étaient ceux qui se disaient heureux de la défaite et souhaitaient même que l’équipe échoue lors des matchs de football de la Coupe du monde. Selon eux, l’équipe appartient au régime de l’Ayatollah et non au peuple iranien – et le régime exploitera les réalisations de l’équipe à des fins de propagande. L’entraîneur de l’équipe nationale a condamné leur protestation et a déclaré qu’elle était préjudiciable aux joueurs.

L'Angleterre contre l'Iran Coupe du monde au Qatar dans le contexte de la manifestation

( Photo : AFP )
La « manifestation du hijab » est l’un des défis importants auxquels le régime iranien est confronté depuis la révolution islamique de 1979, et depuis qu’elle a éclaté à la mi-septembre, elle s’est étendue à toutes les provinces d’Iran.
Les supporters venus au Qatar ont profité de la Coupe du monde, l’un des événements les plus regardés au monde, pour protester contre le régime. Certains agitaient des pancartes sur lesquelles était inscrit le slogan de la protestation : « Femme, Vie, Liberté ». D’autres pancartes disaient : « Liberté à l’Iran ». Certains fans sont venus avec le drapeau du Shah iranien – qui a été remplacé après la révolution islamique.
A la 22e minute : chants à la mémoire de la jeune femme décédée à 22 ans
Lors du match contre l’équipe d’Angleterre, les supporters iraniens ont scandé « liberté », et à la 22e minute, ils ont crié le nom de la jeune fille kurde Mehsa Amini – dont la mort a provoqué une vague de protestations qui balaie l’Iran depuis plus de deux mois. Amini a été arrêtée par la police des mœurs de Téhéran parce qu’elle était « négligente » en portant son hijab, violant ainsi les lois sur la pudeur du pays. Quelques jours après l’arrestation, elle est décédée, à l’âge de 22 ans.
Au cours de la première mi-temps, les supporters iraniens ont également scandé le nom d’Ali Karimi – un ancien footballeur iranien et l’un des principaux opposants au régime, qui a également fait entendre sa voix lors de la « manifestation du hijab ».

L'Angleterre contre l'Iran Coupe du monde au Qatar dans le contexte de la manifestation

« Femme, Vie, Liberté » et « Liberté à l’Iran » dans les tribunes à Dua
( Photo : AP )

L'Angleterre contre l'Iran Coupe du monde au Qatar dans le contexte de la manifestation

( Photo : AP )
Deux supporters iraniens qui ont regardé le match ont déclaré au Guardian qu’ils espéraient une victoire anglaise, « parce que cette équipe ne nous représente pas ». L’un d’eux a déclaré : « Ce ne sont pas de bons jours pour l’Iran, et cette équipe ne nous soutient pas ». La fan a donné son nom à la journaliste – mais l’a regretté plus tard. « Ce n’est pas sûr. Appelez-nous tous les deux de la SA. Nous sommes tous de la SA Amini », a-t-elle demandé. Pour certaines femmes iraniennes – qui sont rarement autorisées à regarder des matchs dans leur pays d’origine – la Coupe du monde est une occasion rare de regarder des matchs de football dans des stades pleins. Certaines des femmes iraniennes dans les gradins sont venues sans couvre-chef.
L’entraîneur portugais de l’équipe nationale iranienne, Carlos Queiroz, a exprimé à la fin du match sa frustration face aux huées des supporters de l’équipe nationale et à leurs protestations dans le stade. « Ces supporters sont venus déranger l’équipe nationale avec des problèmes qui ne sont pas seulement liés au football, ils ne sont pas les bienvenus », a déclaré Kiiros. « Ce n’est pas la faute des joueurs si la Coupe du monde a lieu maintenant. Laissez les enfants jouer le jeu, ils veulent représenter le pays, représenter le peuple comme n’importe quelle autre équipe nationale. Il ne s’agit pas de venir à la Coupe du monde et  leur demander faire des choses qui ne relèvent pas de leur responsabilité. »
« Vous ne pouvez pas imaginer ce que ces enfants ont vécu ces derniers jours dans les coulisses, simplement parce qu’ils voulaient s’exprimer en tant que footballeurs », a déclaré Kirosh aux journalistes.
Les manifestations en Iran ont provoqué de violents affrontements entre les militants protestataires et les forces de sécurité, et selon les informations, plus de 400 personnes ont déjà été tuées. Le régime iranien affirme que ceux qui conduisent les émeutes sont les ennemis extérieurs de l’Iran, y compris les États-Unis, Israël et les pays d’Europe occidentale. Au cours des manifestations, des foules d’Iraniens sont descendus dans les rues, scandant « Mort au dictateur » contre le guide suprême Ali Khamenei, et exigeant d’étendre leurs libertés individuelles et d’abolir les lois oppressives comme celles qui interdisent aux femmes d’exposer leurs cheveux en public.
Depuis le début de la manifestation, l’Iran a déposé des actes d’accusation contre des milliers de manifestants et a annoncé ce mois-ci les premiers accusés condamnés à mort pour leurs actions lors des manifestations. Depuis le début de la manifestation, divers athlètes iraniens ont exprimé leur soutien aux manifestants, en partie par le silence pendant l’hymne national iranien lors des compétitions, mais les joueurs de football de l’équipe iranienne ont été critiqués parce qu’ils se sont abstenus de sortir fermement contre le régime, et même a tenu une réunion solennelle avec le président iranien Ibrahim Raisi la semaine dernière.
Ces derniers jours, lors de conférences de presse au Qatar, les joueurs de l’équipe nationale ont déjà été entendus exprimer une certaine critique, même subtile et implicite, contre le régime. Lors d’une conférence de presse hier, le capitaine de l’équipe nationale iranienne, Ahsan Hejaspi, a également déclaré qu’il soutenait les victimes. « Nous devons accepter le fait que la situation dans notre pays n’est pas juste et que notre peuple n’est pas content », a déclaré Hajaspi. « Je voudrais exprimer mes condoléances à toutes les familles endeuillées en Iran. Nous voulons qu’ils sachent que nous sommes avec eux, que nous les soutenons et que nous compatissons avec eux. Nous sommes ici (au Qatar), mais cela ne signifie pas que nous devrions pas être leur voix. J’espère que les choses vont changer selon les attentes des gens.

Ibrahim Raisi à Gisha avec la délégation de l'équipe iranienne de football

Ce mois-ci : le président Raisi a rencontré l’équipe nationale
( Photo : Iran )

Ibrahim Raisi à Gisha avec la délégation de l'équipe iranienne de football

( Photo : Iran )
« Nous sommes tous tristes parce que notre peuple est tué en Iran, mais nous sommes tous fiers de notre équipe parce qu’ils (les joueurs) n’ont pas chanté l’hymne national – parce que ce n’est pas notre hymne national, mais celui du régime », a déclaré un Fan iranien au Qatar, qui a demandé à ne pas être identifié. Un autre fan, Mukhtar, 59 ans, a admis : « Dans mon cœur, je ne veux pas qu’ils gagnent. J’espère toujours qu’ils marqueront beaucoup de buts – et qu’ils perdront ensuite. »
« Beaucoup de gens disent que ce n’est pas notre équipe nationale », a déclaré Ali, 42 ans, de la ville de Qom, qui, comme plusieurs autres fans, est apparu dans un maillot d’équipe avec des taches de sang et des impacts de balles imprimés dessus. Avant le match contre les Anglais, il a déclaré: « Je pense qu’ils ont été obligés de rencontrer le président. Si les joueurs ne chantent pas l’hymne national aujourd’hui, peut-être que le peuple leur pardonnera. »
Fayman Zarji, un joueur de 29 ans qui a participé à la Coupe du monde au Qatar, estime que l’équipe nationale iranienne appartient au peuple et non au gouvernement. « Toujours – quoi qu’il arrive – il y aura une partie liée à la politique. Ce qu’il est maintenant important de comprendre, c’est que l’équipe nationale est avant tout une équipe de personnes, et ensuite seulement une équipe du gouvernement. » Mo, 49 ans, a déclaré: « Je suis content que les joueurs n’aient pas chanté l’hymne. S’ils le faisaient, ils montreraient qu’ils soutiennent le gouvernement. Ce sont des gens ordinaires, comme nous, et ils subissent une pression constante. »
Certains fans ont encouragé leur équipe comme d’habitude et ont été déçus par la manifestation. « Nous ne sommes pas satisfaits de la situation en Iran, mais notre devoir est de soutenir notre équipe nationale. Tous les Iraniens ne sont pas satisfaits, mais nous devons être unis et construire un Iran meilleur », a déclaré Saeed, 46 ans, originaire de Téhéran. « Nous sommes venus ici pour applaudir », a déclaré Masoud, 44 ans. « Nous sommes tristes – mais l’encouragement est avant tout. Nous encourageons avec tristesse. »
Certains Iraniens regardant le match à la télévision auraient été heureux si leur équipe nationale avait renoncé à participer à la Coupe du monde à un moment aussi tendu. « Je sais que leur travail consiste à jouer au football, mais quand tous les enfants sont tués en Iran, ils auraient dû exprimer leur sympathie aux citoyens », a déclaré Stra, un lycéen de 17 ans qui vit dans la ville du nord-ouest de l’Iran. d’Ourmia, a déclaré à Reuters.
« J’ai des sentiments mitigés. J’adore le football, mais quand tous ces enfants, hommes et femmes sont tués en Iran, je pense que l’équipe nationale ne devrait pas jouer », a déclaré à Reuters une étudiante nommée Almira, 24 ans, lors d’une conversation depuis Téhéran. « Ce n’est pas l’équipe nationale iranienne, c’est l’équipe nationale de la République islamique. »
Dans la capitale, Téhéran, des manifestants ont incendié des banderoles de l’équipe nationale. Des internautes iraniens ont publié sur Twitter des photos d’enfants tués lors de manifestations et ont écrit, entre autres : « Ils aimaient aussi le football, mais ont été tués par la République islamique ». Une fan qui était dans les tribunes au Qatar a crié aujourd’hui : « Arrêtez de tuer des enfants dans les rues. »
Sur un écran géant près de la Bibliothèque nationale de Téhéran, seules environ 200 personnes se sont rassemblées pour regarder le premier match de l’équipe lors de la Coupe du monde 2022. L’un d’eux était un étudiant de 21 ans nommé Farzad. « J’ai toujours soutenu l’équipe nationale, mais pas cette fois. Parce que les joueurs n’ont pas soutenu la nation, cette fois je n’ai pas été attristé par la défaite de l’équipe. » Carman, professeur de linguistique, a déclaré que « le mouvement de protestation éclipse le football. Je veux que l’Iran perde les trois matchs ».

Émeutes à Téhéran Iran après la mort de Mehsa Amini

Mahsa Amini et les émeutes de Téhéran
( Photo : Reuters )
Pendant ce temps, les violents affrontements entre les manifestants et les forces de sécurité en Iran se poursuivent. Des organisations de défense des droits de l’homme ont rapporté qu’au moins cinq manifestants ont été tués aujourd’hui dans une ville kurde de l’ouest du pays, après que des émeutes ont éclaté lors des funérailles de deux manifestants tués hier. Dans la documentation mise en ligne, des dizaines de manifestants de la ville de Jabanrod sont vus se cacher dans les ruelles des forces de sécurité qui tirent dans les rues. Des témoins oculaires ont déclaré que les forces iraniennes avaient utilisé des mitrailleuses.
Le nombre de blessés à Jabanrod n’est pas clair. Une organisation kurde de défense des droits de l’homme a souligné que de nombreux blessés sont soignés à domicile – de peur d’être arrêtés dans les hôpitaux, il est donc difficile de déterminer le nombre exact de victimes.

Informez vous en temps réel !

Rejoignez nous sur Telegram en cliquant sur ce lien :

https://t.me/infoisraelnews

Telegram  

Je rappelle à tous les lecteurs qu’il y a trois sites liés à la société d'informations de défense d'Israel de la société reconnue Alyaexpress-News 1) Le site Infos Israel News avec le lien Telegram à partager : Lien Telegram à partager : https://t.me/infoisraelnews Lien du site Infos Israel à partager : https://infos-israel.news/
  2) Le site RAK BE ISRAEL pour les infos liées à toutes les bonnes nouvelles en Israel, pas forcément que la guerre et les attentats, mais aussi les nouvelles decouvertes technologiques, medicales, écologiques, ...et les bons conseils pour nos olim de France ! Lien du site Rak Be Israel à partager : https://rakbeisrael.buzz/
  3) Le site CQVC est plus dans la recherche, les analyses, et les preuves que l'Autorité palestinienne n'a jamais vraiment existé...de quoi vous defendre sur les groupes anti-sionistes, à mort les fakes news ! Lien du site à partager : https://cqvc.online/
  4) Rendez vous aussi sur le site de la société Alyaexpress-News qui réunit les infos de tous nos sites en même temps : Lien du site à partager : https://alyaexpress-news.com/
  5) Et le site Ougasheli pour ceux qui aiment la pâtisserie et la cuisine juive , des recettes qui sont illustrées et expliquées par Sabrina qui est une amoureuse de la bonne cuisine et la pâtisserie fine … Lien du site à partager : https://ougasheli.com/
  6) N'oubliez pas de faire votre shopping sioniste sur Israel Chrono : produits de la mer morte, produits judaïques, cadeaux Bar et Bat Mitsva .....et plein de nouveaux produits chaque jour à des prix imbattables ! Lien du site à partager : https://israelchrono.com/
  7 ) Cependant nous pensons aussi à nos lecteurs qui veulent se faire connaitre et qui auront la possibilité sur ce groupe d'Alya de 3600 personnes dont nous sommes administrateurs de poster un lien pour votre publicité afin de vous aider dans votre parnassa et votre alya ( les liens des groupes télégram sont interdits) Lien du groupe Alya sans langue de bois : https://www.facebook.com/groups/746330378765450 Partagez nos liens , c'est la seule chose que nous vous demandons en retour, nous ne demandons pas d'argent , pas de conditions , juste partager !