Vendredi soir et samedi après-midi, des juifs respectant le Shabath ont tenté de bloquer la principale artère de transport de Bnei Brak, la rue Jabotinsky, pour protester contre l’apparition des bus le samedi dans les villes voisines de Gush Dan, comme Tel Aviv.

16 manifestants ont été arrêtés pour trouble à l’ordre public et affrontements avec la police. Samedi soir, selon la police, les manifestants ont lancé des pierres sur la police.

Les lignes de bus gratuites circulant le samedi à Tel Aviv et dans trois villes voisines ne passent pas par Bnei Brak. Cependant, des mesures préventives étaient déjà en discussion lors d’une réunion du conseil municipal au cas où des minibus « profanaient le Shabath » et feraient soudainement surface sur la rue Jabotinsky ou sur le pont d’échange Em HaMoshavot, qui fait partie des limites du territoire municipal de Bnei Brak.

Le maire de la «ville sainte» a proposé d’adopter une loi interdisant aux bus d’entrer sur le territoire municipal de Bnei Brak. Mais d’autres membres du conseil municipal ont décidé que de telles mesures ne feraient qu’augmenter l’hostilité envers la communauté ultra-orthodoxe.

🟦 ANNONCE 🟦

   

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.