Un couple juif âgé de Montpellier, ville du sud de la France, a reçu une lettre* de l’association des copropriétaires de leur immeuble demandant qu’ils retirent la Mezouza de leur porte.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

La lettre disait qu’il était contraire aux règles de laisser des objets personnels dans l’espace public du bâtiment.

Cela a déclenché une tempête de réactions dans la communauté juive locale.

A la suite du tollé, l’association des copropriétaires a fait marche arrière et s’est excusée, et la Mezouza peut rester en place.

Une mezouza comprend un morceau de parchemin, contenu dans un coffret décoratif, porteur de versets spécifiques hébreux de la Torah. Les Juifs ont l’obligation d’accrocher une Mézouza sur leurs montants de porte.

*Madame, Monsieur,
Nous sommes extrêmement surpris de ce courriel.
Nous sommes gestionnaires et syndic d’une copropriété et notre travail consiste en l’harmonisation des parties communes de l’ensemble immobilier.
Le 6 juillet 2018, plusieurs courriers ont été envoyés à différents locataires :
Un courrier pour l’enlèvement d’objets visibles, réception par les locataires le 9 juillet 2018
Un courrier pour dégradations d’une porte, réception par les locataires le 9 juillet 2018
Notre mandant nous a demandé d’homogénéiser les parties communes et notamment les portes palières.
Notre gestionnaire, dans le cadre de sa mission, a répondu aux attentes de son bailleur.
La méconnaissance de ce symbole et l’importance de sa symbolique pour les locataires que vous soutenez a fait l’objet d’une incompréhension et d’une mauvaise interprétation qui est à l’origine d’une vague de haine contre la signataire du courrier et notre société.
Notre gestionnaire a adressé un courrier ce soir à 21h30 revenant sur la demande et de surcroit formulant des excuses aux locataires. Cependant, ces locataires auraient pu nous contacter directement afin de nous exprimer la raison pour laquelle elles ne voulaient pas déplacer cet objet chargé d’une symbolique particulière que nous ne connaissions pas.
Au lieu de nous contacter pour nous expliquer leur position, que nous aurions comprise et acceptée, elles ont manifestement diffusé notre courrier à un nombre incalculable de personnes qui signalent publiquement que notre société et son personnel sont antisémites.
Nous recevons depuis des heures injures, y compris des menaces de mort, ce qui nous conduit d’ailleurs à déposer plaintes pour ces derniers faits.
Au-delà du côté outrancier et totalement injuste, ces accusations nous blessent profondément, car nous avons pour éthique de respecter la vie privée et les croyances religieuses. Nous avons à cœur de combattre toutes discriminations au quotidien.
Nous finirons sur ces mots, nous sommes tellement choqués par cette situation que l’équipe au complet est toujours à cette heure mobilisée pour vous répondre.
L’équipe FONCIERE BERGE IMMOBILIER

Pour info, voici quelques détails sur la loi en France concernant les copropriétés et la liberté de culte sur le lien suivant .

Une remarque à faire sur cet article ? Notre site existe grâce à une équipe de bénévoles, voulez vous en faire partie ? ❣️

❣️ SOUTENEZ INFOS-ISRAEL.NEWS ❣️

2 COMMENTS

Laisser votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.