Home Actualité dans le monde Netanyahu a promis à l’Arabie saoudite de s’abstenir d’appliquer la souveraineté en...

Netanyahu a promis à l’Arabie saoudite de s’abstenir d’appliquer la souveraineté en échange d’un accord de normalisation

Depuis la dernière élection qu’il a remportée, le Premier ministre désigné Benjamin Netanyahu mène des pourparlers discrets dans le triangle Riyad-Washington-Jérusalem, dans le but de préparer le terrain pour un accord historique entre Israël et l’Arabie saoudite, un accord qui achèvera le processus amorcé avec les accords d’Abraham.

 

Le commentateur du « Yediot Ahronoth », Nahum Barnea, a déclaré dans sa dernière chronique que les conditions d’ouverture des négociations sont difficiles, mais que la partie saoudienne montre de l’intérêt. « Le prince Mohammed bin Salman (MBS), le dirigeant de facto de l’Arabie saoudite, montre une réelle volonté de négocier.

Rejoignez moi sur la Newsletter, Telegram et Facebook 

Newsletter
Telegram
Facebook

« Les deux pays sont depuis longtemps passés à des contacts directs, et tous deux sont très satisfaits des résultats », a écrit Barnéa, selon des sources à Washington. « La maison royale saoudienne a été impliquée dans les démarches qui ont conduit à la signature des accords avec les Émirats. À un moment donné, il a même été question d’une adhésion saoudienne. La décision n’a pas mûri, mais il était clair pour tout le monde que si l’Arabie saoudite avait sans le feu vert des Emirats, il n’y aurait pas eu d’accord.

« Deux ans et quart se sont écoulés depuis la signature, et les Saoudiens se sont rendus compte que les pays signataires de l’accord n’avaient pas été lésés. L’expérience a réussi : nous pouvons passer à l’étape suivante. »

Barnea rapporte que Netanyahu s’engage à ne pas appliquer la souveraineté en Judée-Samarie, contrairement à la position du ministre des Finances désigné Bezalel Smotrich. « Netanyahu propose un accord de normalisation qui n’inclut pas un engagement israélien à progresser sur la question palestinienne. Il s’engage à s’abstenir d’annexer des territoires tout au long de son mandat de Premier ministre et au-delà. Un engagement similaire lui a été arraché par les Américains lors des travaux sur les Accords d’Abraham. »

Le dirigeant de facto de l’Arabie saoudite, Mohammed bin Salman (MBS), fait des demandes presque impossibles. Barnea écrit que « la première exigence est qu’Israël organise des relations entre lui et l’administration Biden et le Congrès américain. MBS est l’un des dirigeants étrangers les plus détestés en Amérique, le frère du président russe Poutine et du président chinois Xi Jinping. Il est particulièrement détesté par la Maison Blanche, l’aile gauche du parti démocrate et les médias libéraux.

« Le ressentiment envers lui était honnêtement mérité : il a commencé avec les dommages généralisés causés aux civils pendant la guerre au Yémen et a atteint son apogée dans le cas de Khashoggi, le journaliste qui a été assassiné par les émissaires de MBS et dont le corps a été démembré. Khashoggi travaillait au Washington Post. MBS a été boycotté en Amérique ».

Mohammed bin Salman exige également que les partisans d’Israël au Congrès lèvent l’interdiction de vendre des armes avancées à l’Arabie saoudite, y compris des avions F-35.

« Le Mont du Temple est un autre problème », écrit Barnea. « Le roi Abdallah de Jordanie garde de très mauvais souvenirs des mandats précédents de Netanyahu. Il avait également du mal à s’entendre avec Bennett et Lapid, mais Bibi appartient à une ligue différente avec lui. Le roi est très sensible à la position de la Jordanie sur le mont du Temple. Si, dans le cadre de l’accord de normalisation, l’Arabie saoudite obtient une position sur le mont du Temple, une détérioration supplémentaire se produira dans les relations avec la Jordanie ».

« A la Maison Blanche, ils remarquent certainement les avantages du projet saoudien. Il obligera Netanyahu à courtiser vigoureusement Biden et son parti, y compris la gauche progressiste. Le prince héritier saoudien est peut-être disposé à ignorer la question des territoires, mais les démocrates à Washington ont leur propre programme. Le lobby des colons d’un côté, l’administration et le Sénat de l’autre. Le chemin de la normalisation est long », écrit Nahum Barnea.

Notre canal Telegram en temps réel est devenu privé pour des raisons de sécurité, pour le rejoindre veuillez vous rendre avec ce lien : https://t.me/+SHjkfg13uJlbAcnk


Nos autres sites sur Alyaexpress-News
  • Infos Israel News - Toute l'info en direct d'Israel
Lien  : https://infos-israel.news/
  • RAK BE ISRAEL - Les infos liées à toutes les bonnes nouvelles en Israel
Lien  : https://rakbeisrael.buzz/
  • CQVC - Recherche et analyses contre les fakes news !
Lien : https://cqvc.online/
  • Alyaexpress-News - Les infos de tous nos sites réunis :
Lien  : https://alyaexpress-news.com/
  • Ougasheli - La pâtisserie et la cuisine juive
Lien  : https://ougasheli.com/
  • Israel Chrono : Vente produits de la mer morte, produits judaïques, cadeaux Bar et Bat Mitsva .....et plein de nouveaux produits chaque jour à des prix imbattables !
Lien : https://israelchrono.com/