Alors que la guerre à Gaza se poursuit, des enquêtes journalistiques presque quotidiennes sur les atrocités commises par le Hamas contre les civils sont publiées en Israël. On parle beaucoup moins du manque total de préparation de Tsahal face à une attaque et du chaos qui s’est déroulé pendant de longues heures dans le Néguev occidental le 7 octobre. Pendant que la guerre se poursuit, la question du degré d’impréparation de l’armée et de son commandement est laissée pour plus tard.

Mais les journalistes étrangers ne sont pas soumis à de telles restrictions morales : le New York Times a publié aujourd’hui une enquête sur la désorganisation complète de l’armée la plus puissante du Moyen-Orient le jour de l’attentat terroriste.

Selon leurs informations, le commandement de Tsahal à Kiriya (« Yama », comme on appelle le quartier général de l’armée) a réagi pour la première fois à ce qui se passait seulement une heure après l’attaque. A cette époque, l’exécution de la population civile sans défense battait déjà son plein et la résistance n’était offerte que par les « unités d’autodéfense » des kibboutzim qui avaient réussi à s’organiser. De « Yama », ils ont ordonné que toutes les unités disponibles soient lancées vers le sud.

On sait que la veille, le chef d’état-major et les chefs d’autres forces de l’ordre ont reçu des informations sur l’attaque imminente et ont décidé de se réunir après les fêtes. Les tirs massifs de roquettes précédant l’attaque n’ont obligé personne à comparer les informations et à tirer des conclusions dans les premières minutes.

Un groupe d’auteurs de l’enquête, avec la participation du célèbre journaliste israélien Ronen Bergman, écrit qu’une enquête complète sur les événements prendra plusieurs mois, mais aujourd’hui les éléments de la catastrophe sont clairs : les zones frontalières ont été exposées, les troupes n’étaient pas là où ils étaient nécessaires et étaient si mal organisés que les soldats ont dû coordonner leurs actions sur Whatsapp. L’armée a obtenu des informations sur les cibles sur les réseaux sociaux. Les soldats des forces spéciales ont été lancés au combat avec des armes minimes, conçues pour affronter quelques dizaines de terroristes. Mais il y en avait des milliers. « Envoyez l’armée de toute urgence. Ils nous tuent. Nous manquons de munitions », écrivent les soldats qui furent les premiers à tomber dans le feu de l’action. Les pilotes d’hélicoptères de Tsahal ont reçu l’ordre de consulter les médias et les chaînes Telegram lors de la sélection des cibles.

Et le pire de tout : l’armée israélienne n’avait aucun plan préparé en cas d’attaque à grande échelle du Hamas. Les soldats disent : si un tel plan existait quelque part sur le plateau, personne ne les a préparés à repousser une telle attaque et personne n’a agi conformément à un tel plan. 

« Dans la pratique, il n’y a eu aucune préparation de défense, aucun exercice d’entraînement, aucun équipement ni aucune formation de force pour une telle opération », a déclaré Yom Tov Samia, ancien commandant du district militaire du Sud, au New York Times. L’ancien commandant adjoint de la brigade de Gaza, le général de brigade de réserve Amir Avivi, dit la même chose.

« Autant que je me souvienne, un tel plan n’existait pas. L’armée ne s’est pas préparée à cela, estimant qu’une attaque était impossible », explique le général Yaakov Amidror, ancien conseiller militaire de Netanyahu.

La publication souligne que tout cela est totalement contraire à la doctrine offensive à laquelle l’armée israélienne adhère depuis l’époque de Ben Gourion – empêcher les attaques et transférer les opérations militaires vers le territoire ennemi. 

Les auteurs de l’article écrivent que sur la base de l’analyse de milliers de vidéos, notamment de caméras Go Pro prises sur des terroristes tués, sur la base de dizaines d’entretiens avec des officiers, des soldats et des témoins oculaires, ils sont arrivés à la conclusion que la raison de l’échec de l’armée israélienne était l’absence d’un plan, couplée à de graves erreurs de calcul en matière de renseignement dans les mois et les années qui ont précédé l’attaque.

Les décisions des dirigeants étaient dictées par une attitude arrogante envers l’ennemi. Les renseignements militaires et le Shin Bet étaient convaincus que le Hamas était incapable de mener à bien une opération aussi vaste et complexe. Les écoutes électroniques du Hamas ont été supprimées parce que les services de renseignement ont estimé que c’était une perte de temps. 

Un autre point faible concerne les unités d’autodéfense présentes dans les kibboutzim. Depuis des années, ils préviennent qu’ils sont mal armés et mal entraînés. Malgré le fait que pendant de nombreuses années le gouvernement a considéré le « kitot ha-konenut » comme la première ligne de défense dans les zones frontalières.

L’armée n’a pas été en mesure d’organiser et de déployer rapidement des unités de réservistes – beaucoup d’entre elles sont allées vers le sud de leur propre initiative et de leur propre chef. 

Les informations obtenues par les journalistes montrent à quel point le commandement de l’armée n’a pas compris ce qui se passait et n’a pas pu évaluer l’ampleur de l’attaque pendant de nombreuses heures. L’état-major pensait qu’il s’agissait de percer la clôture par petits groupes à plusieurs endroits, alors qu’ils étaient plusieurs milliers sur 30 lieux de percée. Les commandos israéliens pensaient pouvoir y faire face en quelques heures, mais les militants du Hamas se sont préparés à une guerre de plusieurs jours.

Un autre élément important du désastre du 7 octobre fut la prise de la base militaire de Reim. La principale erreur ici est qu’après la construction de la nouvelle clôture « avancée », la base, cœur de la brigade de Gaza, était située à proximité immédiate de la frontière. L’armée était tellement convaincue que rien ne pouvait arriver. Le jour de l’attaque, fête de Sim’hat Torah, les commandants sont rentrés chez eux et les soldats, pour la plupart des filles, sont restés dormir sans armes à la base.



La Roulotte du Hayal organise et cuisine et nourrit les soldats à la frontière de Gaza. Il y a beaucoup de réservistes et ils n’ont aucun organisme de financement et tous les bénévoles de la Roulotte du Hayal ne reçoit pas de salaire. Tous sont bénévoles et le font pour les soldats uniquement !! Ils nous faut des dons et le nombre de soldats qui ont besoin de nourriture chaude et cuite à la maison ne fait qu'augmenter , et avec cela les dépenses. Frères, remplissons leurs réfrigérateurs, aidons-les à continuer à nourrir les guerriers du front sud avec de la nourriture faite maison.👏 Chaque shekel donné va à 100 % aux soldats Cliquez ici et devenez partenaire : 👇👇👇

Pour faire un don par Paypal ou CB , cliquez sur le bouton "Faire un don" par PAYPAL OU CARTE BANCAIRE :

 

REJOIGNEZ NOUS

Vous pouvez nous joindre sur notre canal Telegram afin de mettre fin à la censure sur Facebook qui vous empêche de voir notre fil d'actualités depuis plus de deux années ! : https://t.me/infoisraelnews

De vous réabonner à ma timeline sur Facebook : https://www.facebook.com/alyaexpress/
De vous réabonner sur notre page Facebook :
De vous joindre sur notre Twitter : https://twitter.com/InfosIsraelNews
Ce sont les liens de tous nos sites d'informations :
Alyaexpress-News : https://alyaexpress-news.com/
Infos Israel.News : https://infos-israel.news/
Rak Bé Israel : https://rakbeisrael.buzz/
CQVC.online : https://cqvc.online/
La Roulotte du Hayal : https://sosnetivot.com/
 
Nos autres sites sur Alyaexpress-News
  • Infos Israel News - Toute l'info en direct d'Israel
Lien  : https://infos-israel.news/
  • RAK BE ISRAEL - Les infos liées à toutes les bonnes nouvelles en Israel
Lien  : https://rakbeisrael.buzz/
  • CQVC - Recherche et analyses contre les fakes news !
Lien : https://cqvc.online/
  • Alyaexpress-News - Les infos de tous nos sites réunis :
Lien  : https://alyaexpress-news.com/
  • Ougasheli - La pâtisserie et la cuisine juive
Lien  : https://ougasheli.com/
  • Israel Chrono : Vente produits de la mer morte, produits judaïques, cadeaux Bar et Bat Mitsva .....et plein de nouveaux produits chaque jour à des prix imbattables !
Lien : https://israelchrono.com/