Pour fêter la non-reconciliation entre le Fatah et le Hamas, une troisième intifada est programmée contre Israël

Clique ICI- Je m'abonne aux nouvelles infos en direct sur Telegram - Clique ICI 

🟦 ANNONCE 🟦

Khaled Abu  rapporte que le Hamas et le Fatah ont programmé  une nouvelle intifada contre Israël pour dissimuler  leur propre échec à parvenir à un accord de réconciliation.

Les deux partis rivaux palestiniens espèrent que les Palestiniens tourneront leur colère et leur frustration face à Israël et non pas vers l’un d’eux.

C’est pourquoi au cours des dernières semaines les dirigeants et les responsables qui représentent le Hamas et le Fatah ont parlé d’une troisième Intifada qui est sur le point de surgir dans la Cisjordanie et la bande de Gaza contre Israël.

Le Hamas et le Fatah ont exhorté les Palestiniens à intensifier la «résistance populaire» contre Israël.

Les deux parties disent aux Palestiniens qu’Israël ne veut pas la paix ou d’une solution à deux États et ne s’intéresse qu’à garder le contrôle sur les terres palestiniennes et «judaïser» Jérusalem.

L’intensification de la rhétorique anti-israélienne a entraîné une forte augmentation de la violence palestinienne contre les soldats de Tsahal et des juifs en Cisjordanie ainsi que des policiers israéliens à Jérusalem-Est.

Eh bien, que le Hamas et le Fatah peuvent s’entendre sur quelque chose, Haaretz (avec un coup de pouce du parti de gauche dominée par ministère des Affaires étrangères) s’ait déjà préparé à blâmer l’avenir de ce troisième Intifada sur le manque de «progrès» dans les pourparlers de paix .. .

Le rapport de renseignement du ministère, qui a été présenté il y a quelques semaines aux ministres dans le cabinet de sécurité, gère plus de 50 pages. Certaines parties du rapport ont été obtenues par Haaretz, y compris les sections relatives aux Palestiniens, les liens avec la Jordanie et l’Egypte et la question nucléaire iranienne.

L’évaluation met en avant un scénario d’une troisième Intifada qui éclaterai en 2012, soit à la suite d’une décision de leadership de l’Autorité palestinienne ou un soulèvement populaire influencé par la vague de révolutions dans le monde arabe.

 «Sur le terrain, à ce stade, ni la direction palestinienne, ni l’opinion publique semble vouloir une escalade de la violence avec Israël », affirme le rapport. « Pourtant, le gel du processus diplomatique, combiné avec de mesures radicales israéliennes dans l’armée et / ou au domaine économique et la situation continue dans le Moyen-Orient, pourrait amener un changement dans cette démarche. »

Le rapport indique que la direction palestinienne ne voit pas le gouvernement israélien comme un partenaire avec lequel il peut faire des progrès sur le processus de paix. Par conséquent, le rapport dit, que le président Mahmoud Abbas a travaillé pour accroître la participation de la communauté internationale dans les événements de la Cisjordanie et de Gaza.

Selon le rapport, l’Autorité palestinienne est intéressée à travailler avec le reste du monde pour obtenir des conditions meilleures pour l’ouverture de toute négociation future avec Israël.

oui oui …..

 

 

 

🟦 ANNONCE 🟦