Première piste pour l’attentat de Ozar Hathora : des militaires Néo Nazis

Clique ICI- Je m'abonne aux nouvelles infos en direct sur Telegram - Clique ICI 

🟦 ANNONCE 🟦

C’est une des premières infos sur l’enquête de l’attentat de l’école Ozar Hathora  qui débute, afin de trouver le coupable et d’éventuels complices.

Il est important de savoir que les douilles retrouvées sur les lieux ce matin étaient les mêmes que celle du meurtre des soldats de la semaine dernière, ce qui en résulte que le tueur est peut être coupable des deux affaires distinctes.

Le site internet Le Point nous rappelle qu’en 2008, il y a eu un événement au sein du 17ème RGP. En effet plusieurs soldats de ce régiment avaient étaient renvoyés car ils étaient considérés comme néo-nazis.

Pourrait il s’agir d’une vengeance lié aux meurtres des soldats para de la semaine dernière et l’attentat de cette école juive ?

Il est trop tôt pour le savoir. Mais certains enquêteurs de la police ont interrogé ceux de la DPSD (direction de la protection et de sécurité de la défense). Et nombreux pensent que le tueur est un ancien militaire du 17 régiment.

C’est un fait divers qu’il faut rappeler, si cette affaire est liée avec la tuerie de l’école Ozar Hathora :

Jamel Bensehrir (militaire), va se plaindre de certains soldats qui affichent des idées racistes et néonazies et possède un drapeau nazi dans leur chambre . Le Canard enchainé a publié cette photo. Ils seront  contraints de quitter l’armée.

Ce matin c’est une école juive qui a été touchée et la semaine dernière ce sont des soldats.Le point commun qui lie ces deux affaires, est une vengeance contre la branche militaire et un antisémitisme motivé par des idéaux néo nazis de ces militaires rejetés par leur peloton.

Mais on ne pas prendre des conclusions trop hâtives …