Attentat école Ozar Hathora : Selon l’opinion israélienne, la haine antisemite en France est la principale cause.

Depuis l’affaire Al Dura et précisément depuis l’année 2000, l’antisémitisme en France a augmenté en flèche, sachant que cette même année 200 synagogues sur Paris et sa région ont subi des saccages et des incendies de cocktail Molotov. Ainsi que de nombreuses agressions et actes antisémites.

Clique ICI- Je m'abonne aux nouvelles infos en direct sur Telegram - Clique ICI 

🟦 ANNONCE 🟦

La troisième intifada qui avait provoqué un conflit en Israel comme l’affaire des soldats lynchés dans un commissariat de l’autorité palestinienne à Ramallah, puis l’attaque massive de roquettes  sur la ville de Sderot depuis le retrait du Gouch Fatif ont provoqué en France un transfert de ce conflit venant du  moyen orient.

Sans oublier la décapitation du journaliste Daniel PEARL tué pour l’affaire Al Dura dont Philippe Karsenty se bat encore de nos jours pour prouver que cette information française était de la pure désinformation qui ne pouvait que inciter  l’antisionisme, l’antisémitisme et racisme dans le monde.

De nombreux drames ont suivis comme le cas du jeune Ilan Halimi, et bien d’autres cas dans la communauté juive de France.

Selon le Centre Simon Wiesenthal, qui s’est adressé suite à cet attentat à l’école Ozar Hathora au Ministre de l’Intérieur Claude Guéant , l’antisémitisme est une des causes principales de ce type de drame de ce matin :

« Le discours de haine antisémite a franchi un nouveau seuil aujourd’hui avec l’attaque d’une école juive à Toulouse…toutes les institutions juives sont en danger. Il est important d’assurer la sécurité de toutes les institutions juives à la suite de la fusillade qui a visé l’école « Otzar HaTorah » à Toulouse. » a déclaré le  Directeur du Centre Simon Wiesenthal, le Dr. Shimon Samuels.

Le docteur compare cette période à celle d’avant guerre :

« Le discours haineux qui serait tenu par le parti anti-sioniste de France pourrait encourager ce genre de violence, tout comme, avant guerre, les partis antisémites d’Europe de l’Est et centrale tracèrent le chemin vers l’Holocauste »

Mais cette information du Dr. Shimon Samuels est encore plus surprenante :

 « Dans le contexte de la crise syrienne et de la probabilité que l’Iran se dote de l’arme nucléaire, des attaques liées à l’Iran sont aujourd’hui à craindre dans les institutions juives du monde entier »