Près de 170000 Israéliens ont reçu la deuxième injection du vaccin contre le coronavirus, selon un rapport publié ce vendredi. Les études initiales ont indiqué que les personnes vaccinées peuvent avoir souffert de douleurs mineures, mais il n’y a pas d’effets secondaires importants.

Le rapport, préparé par le fournisseur de soins de santé Maccabi, a révélé que sur les 600 premières personnes qui ont reçu la deuxième dose, 70% ont déclaré ressentir une certaine douleur au site d’injection ou d’autres effets mineurs tels que fièvre, nausées ou étourdissements dans le 72 heures après avoir reçu le vaccin. « Même si les gens ne se sentent pas bien pendant les premiers jours, les effets s’estompent rapidement et ils seront bientôt protégés de la maladie », a déclaré le PDG de Maccabi, Ran Saar, à la Treizième chaîne.

Saar a déclaré qu’il était très encourageant de voir que les Israéliens suivaient les instructions et recevaient leurs deuxièmes injections comme prévu.

Jeudi, 56 716 Israéliens ont reçu leur première vaccination, pour un total de 1 992 806, et 64 366 autres ont reçu leur deuxième dose, atteignant 169 707. Il s’agit du taux de vaccination le plus élevé au monde de loin, selon le site Web Our World In Data.

Les résultats sont en corrélation avec les chiffres du ministère de la Santé publiés jeudi selon lesquels sur près de 2 millions de personnes vaccinées, seules 1 127 personnes ont déclaré avoir des effets secondaires, la plupart étant des douleurs mineures.

Publicité 

Les effets secondaires les plus fréquemment rapportés étaient la faiblesse, les étourdissements, les maux de tête et la fièvre, avec 293 cas combinés, a indiqué le ministère. 307 autres personnes ont signalé des symptômes localisés aux points d’injection, tels que douleur, restriction des mouvements, gonflement et rougeur.

Les réactions les plus graves ont été 13 cas rapportés de paralysie de Bell, une faiblesse temporaire ou une paralysie des muscles du visage. Trois personnes ont signalé un goût métallique amer dans la bouche, deux personnes avaient de la difficulté à respirer et une personne s’est évanouie.

À la suite de ces conclusions, l’Association médicale israélienne a recommandé au ministère de la Santé que les personnes qui avaient souffert de paralysie des muscles du visage après la première injection ne devraient pas recevoir la deuxième dose du vaccin, affirmant qu’il n’y avait pas suffisamment d’informations sur la sujet pour le moment. Cependant, le Dr Erez Libel du prestataire de santé Clalit a déclaré que « nous ne sommes pas préoccupés par les effets secondaires, ils sont mineurs et ils ne sont pas différents de ce que nous voyons dans d’autres vaccins que nous connaissons bien ».

Les chiffres du ministère de la Santé ont également indiqué qu’au fur et à mesure que le temps passait après avoir reçu la première injection, le risque d’être infecté diminuait considérablement. L’étude a révélé que 82 567 personnes ont été infectées dans la semaine suivant la première injection, mais seulement 4 500 après 15 jours.

Les résultats positifs surviennent lorsque le ministère de la Santé a annoncé que tous les Israéliens de plus de 45 ans pourront recevoir le premier vaccin COVID-19 par l’intermédiaire de leurs prestataires de soins de santé à partir de dimanche, alors que la campagne de vaccination d’Israël continue de se développer.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a promis la semaine dernière qu’Israël intensifierait encore sa campagne de vaccination, visant à administrer 170 000 vaccins par jour. Un nouveau lot de centaines de milliers de doses de vaccin Pfizer va bientôt atterrir à l’aéroport Ben Gurion.

D’ici fin mars, Israël aura vacciné 5,2 millions de citoyens contre le coronavirus, selon un plan élaboré par le ministère de la Santé.

Les chiffres mis à jour publiés vendredi matin par le ministère de la Santé indiquent que 9 192 nouveaux cas ont été confirmés la veille – le quatrième d’affilée avec plus de 9 000 cas. Cependant, le taux de tests positifs, 7,7%, représentait environ la moitié du record atteint en septembre. Le nombre de tests quotidiens a considérablement augmenté et s’est établi à 123 111 jeudi.

Les premiers chiffres de vendredi ont montré un taux de positivité similaire de 7,2% – 1807 cas sur 25230 tests effectués avant 10 heures.

Le nombre total de cas depuis le début de la pandémie, qui a dépassé un demi-million lundi, a atteint 533 026, dont 79 084 cas actifs – un nouveau record absolu. Parmi ceux-ci, 1 141 personnes étaient dans un état grave, dont 351 dans un état critique et 291 sous respirateurs.

Le bilan des morts est passé à 3892, soit une augmentation de 49 depuis jeudi matin.

En raison des chiffres élevés de morbidité et de mortalité, le gouvernement a resserré la semaine dernière les mesures de fermeture entrées en vigueur une semaine plus tôt, ordonnant la fermeture d’écoles et d’entreprises.

Netanyahu a exhorté les Israéliens à adhérer aux restrictions imposées par le gouvernement sur le virus et a déclaré qu’aucune décision n’avait encore été prise sur la prolongation du troisième verrouillage national, qui, selon les responsables de la santé, durera au-delà de la date initiale de achèvement du 21 janvier.

La police s’est préparée à étendre considérablement l’application du verrouillage au cours du week-end, en établissant des points de contrôle. En outre, les forces de sécurité ont signalé que des dizaines de points de contrôle avaient été établis le long des routes principales, ainsi que dans les villes et villages. L’augmentation des mesures a commencé vendredi à 6 heures du matin.

ABONNEZ VOUS A NOTRE COMPTE YOUTUBE