Les médias arabes ont rapporté aujourd’hui (mardi) l’élimination du chef adjoint du bureau politique du Hamas, Saleh al-Arouri lors d’une attaque de drone israélien dans le quartier de Dehia à Beyrouth.

Gallant : Si vous apprenez que nous avons attaqué à Beyrouth, vous comprendrez que Nasrallah a franchi la ligne rouge // Photo : L.A.M.

Saleh al-Arouri était le chef adjoint du Bureau politique et le chef de la « Meta Hagada » qui coordonne les attaques terroristes en Judée et Samarie. Il vivait à la frontière entre la Turquie, le Liban et le Qatar et entretenait des relations avec le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah. Saleh al-Arouri a promu les grandes lignes d’une attaque multiforme contre Israël, qui devait être lancée le 7 octobre et avec des tirs sur le front nord, mais dans une mesure limitée, ce qui a provoqué la déception du Hamas.

Il est né dans un village près de Ramallah en 1966 et a étudié à Hébron. Saleh al-Arouri a rejoint le Hamas au début des années 1990 et a été l’un des fondateurs des Brigades Az ad-Din al-Qassam, la branche militaire. En raison de ses activités, il a été arrêté à plusieurs reprises et a passé au total 15 ans dans une prison israélienne. Durant cette période, il apprend à parler l’hébreu. Il a finalement été expulsé à l’étranger et s’est installé en Syrie jusqu’au déclenchement de la guerre civile. Depuis lors, il s’est installé en Turquie et a dirigé le quartier général de l’organisation terroriste dans le pays. Dans ce contexte, il a reconnu que le Hamas était derrière l’assassinat des trois garçons en 2014.

Il a également servi comme recruteur et a participé activement à la collecte et au transfert de fonds au nom du Hamas.  Il est le politicien palestinien le plus haut placé assassiné depuis des années.

Jusqu’en 2015, al-Arouri vivait en Turquie ; en décembre 2015, il aurait quitté la Turquie pour le Liban.  Ynet News a rapporté que le départ d’Al-Arouri faisait partie des efforts de réconciliation entre la Turquie et Israël et a été discuté lors de la réunion tenue début décembre entre le président turc Tayyip Erdoğan , le Premier ministre turc Ahmet Davutoğlu et le leader politique du Hamas Khaled Méchal .

En 2023, al-Arouri vivait au Liban . Sa maison à ‘Arura en Judée Samarie a été détruite par les forces israéliennes

Cela a été récemment rapporté au Liban que Saleh al-Arouri figurait à nouveau sur la liste des personnes à éliminer par le Mossad.

Al-Arouri est généralement décrit comme un leader pragmatique, en contraste avec la politique dure des dirigeants du Hamas.

Depuis Istanbul, al-Arouri aurait opéré indépendamment du reste de l’organisation, favorisant ainsi les problèmes de leadership existants au sein du Hamas, une organisation à plusieurs têtes par conception. La branche turque du Hamas est généralement décrite comme prenant des décisions sans prendre en compte le mouvement dans son ensemble et sans impliquer les dirigeants du Hamas.

Selon Matthew Levitt du Washington Institute for Near East Policy , un groupe de réflexion, al-Arouri “a été une figure clé derrière les efforts du Hamas pour rajeunir les réseaux terroristes du groupe en Judée Samarie. Levitt affirme qu’il a envoyé « des dizaines d’agents » en Israël avec des fonds pour mener des enlèvements terroristes d’Israéliens dans le but d’obtenir des kidnappés pour les échanger contre des prisonniers de sécurité palestiniens .

Certaines activités des Brigades Al Qassam visaient à établir à Hébron une cellule du Hamas spécialisée dans les enlèvements de soldats israéliens. En fait, le Hamas estime que cette stratégie est l’une des plus efficaces pour obtenir la libération de ses affiliés. Les Brigades Al Qassam et la cellule du Hamas à Hébron sont dirigées depuis des endroits éloignés et ont souvent bénéficié d’une aide venant de l’extérieur des territoires israéliens. Cela était évident depuis 2013, lorsque les Forces de défense israéliennes (FDI) et l’Agence de sécurité israélienne (Shin Bet) ont arrêté 20 terroristes affiliés au Hamas qui avaient été aidés par des membres du Hamas à l’étranger avec « des conseils et du financement ». Les autorités israéliennes ont révélé que le principal contact de la cellule à l’étranger était Husam Badran, qui a été libéré en 2011 et exilé au Qatar dans le cadre de l’accord Shalit. 

Al-Arouri a déclaré lors d’une conférence en Turquie le 20 août 2014 que le Hamas était responsable de l’enlèvement et du meurtre d’adolescents israéliens en 2014Cependant, sa prétention a été mise en doute par les experts. L’establishment de la défense israélienne pense qu’al-Arouri se vantait et n’était pas lié à l’enlèvement.

En 2015, Saleh al-Arouri a été inscrit sur la liste américaine des terroristes. 

Al-Arouri est considéré comme l’auteur d’une récente série d’incidents terroristes contre des Israéliens, notamment la fusillade de Shvut Rachel en 2015 et la fusillade de Danny Gonen. Son objectif est de renforcer la capacité militaire du Hamas en Judée Samarie, en faisant entrer clandestinement des armes et en établissant des cellules dormantes . 

Activités financières

Les documents des poursuites pénales liés au cas de deux officiers du Hamas basés aux États-Unis condamnés en 2007, Muhammad Hamid Khalil Salah et Abdelhaleem Hasan Abdelraziz Ashqar , dans lesquels al-Arouri était un co-conspirateur non inculpé, décrivaient son implication dans des transactions financières au nom du Hamas. .

Selon la procédure, al-Arouri a reçu « des dizaines de milliers de dollars pour des activités liées au Hamas » et « a utilisé les fonds fournis par l’accusé Salah pour acheter des armes destinées à être utilisées dans des attaques terroristes ».

En septembre 2015, le Trésor américain a sanctionné al-Arouri pour être « responsable… de transferts d’argent pour le Hamas ». Le Trésor américain a affirmé qu’al-Aruri avait dirigé et supervisé « la répartition des finances du Hamas » et l’a présenté comme « un financier et un facilitateur financier clé pour les cellules militaires du Hamas planifiant des attaques et fomentant des troubles ». 

En 2011, al-Arouri avait facilité les transferts de fonds aux familles de terroristes condamnés et d’officiers du Hamas décédés, en coordination avec le responsable financier du Hamas basé en Arabie Saoudite, Mahir Salah.

Les autorités américaines ont également affirmé qu’à partir de 2014, al-Arouri dirigeait une initiative du Hamas qui aurait déstabilisé l’Autorité palestinienne et aurait préparé la prise de pouvoir du Hamas. De plus, Al Arouri aurait « financé et dirigé une cellule du Hamas en Judée Samarie qui cherchait à provoquer des affrontements entre les forces israéliennes et palestiniennes ». 

Plus généralement, en 2014, al-Arouri était responsable de plusieurs cellules militaires du Hamas en Judée Samarie et en Jordanie. Le Trésor américain a affirmé qu’il avait alors « facilité le transfert de centaines de milliers de dollars au Hamas, y compris aux Brigades Izzedine al-Qassam, la branche militaire du Hamas, pour l’achat d’armes et d’installations de stockage d’armes ». Al-Arouri a réussi à établir des liens solides entre les cellules de Judée Samarie et les financiers du Hamas basés aux États-Unis. À cet égard, l’expert en financement du terrorisme Matthew Levitt a affirmé qu’al-Arouri « jouait un rôle d’intermédiaire crucial entre des éléments autrement cloisonnés de la direction extérieure du Hamas et les agents sur le terrain ».

Activités diplomatiques

Al-Arouri a souvent voyagé et assisté à des réunions officielles au sein de délégations du Hamas. En mars 2012, il a rencontré le président turc Erdoğan. En octobre 2012, il a assisté à la visite de l’émir du Qatar dans la bande de Gaza.

La mort

Al-Arouri a été liquidé par un missile lancé par un drone israélien à Dahieh , dans la banlieue sud de Beyrouth, vers 17h45 heure locale, on ne sait toujours pas s’il se trouvait dans sa voiture ou dans son appartement avec d’autres dirigeants palestiniens lors d’une réunion.



La Roulotte du Hayal organise et cuisine et nourrit les soldats à la frontière de Gaza. Il y a beaucoup de réservistes et ils n’ont aucun organisme de financement et tous les bénévoles de la Roulotte du Hayal ne reçoit pas de salaire. Tous sont bénévoles et le font pour les soldats uniquement !! Ils nous faut des dons et le nombre de soldats qui ont besoin de nourriture chaude et cuite à la maison ne fait qu'augmenter , et avec cela les dépenses. Frères, remplissons leurs réfrigérateurs, aidons-les à continuer à nourrir les guerriers du front sud avec de la nourriture faite maison.👏 Chaque shekel donné va à 100 % aux soldats Cliquez ici et devenez partenaire : 👇👇👇

Pour faire un don par Paypal ou CB , cliquez sur le bouton "Faire un don" par PAYPAL OU CARTE BANCAIRE :

 

REJOIGNEZ NOUS

Vous pouvez nous joindre sur notre canal Telegram afin de mettre fin à la censure sur Facebook qui vous empêche de voir notre fil d'actualités depuis plus de deux années ! : https://t.me/infoisraelnews

De vous réabonner à ma timeline sur Facebook : https://www.facebook.com/alyaexpress/
De vous réabonner sur notre page Facebook :
De vous joindre sur notre Twitter : https://twitter.com/InfosIsraelNews
Ce sont les liens de tous nos sites d'informations :
Alyaexpress-News : https://alyaexpress-news.com/
Infos Israel.News : https://infos-israel.news/
Rak Bé Israel : https://rakbeisrael.buzz/
CQVC.online : https://cqvc.online/
La Roulotte du Hayal : https://sosnetivot.com/
 
Nos autres sites sur Alyaexpress-News
  • Infos Israel News - Toute l'info en direct d'Israel
Lien  : https://infos-israel.news/
  • RAK BE ISRAEL - Les infos liées à toutes les bonnes nouvelles en Israel
Lien  : https://rakbeisrael.buzz/
  • CQVC - Recherche et analyses contre les fakes news !
Lien : https://cqvc.online/
  • Alyaexpress-News - Les infos de tous nos sites réunis :
Lien  : https://alyaexpress-news.com/
  • Ougasheli - La pâtisserie et la cuisine juive
Lien  : https://ougasheli.com/
  • Israel Chrono : Vente produits de la mer morte, produits judaïques, cadeaux Bar et Bat Mitsva .....et plein de nouveaux produits chaque jour à des prix imbattables !
Lien : https://israelchrono.com/