Le protocole de soins pour les victimes civiles de la guerre en Syrie devient plus systématique en Israël, au point que des militants des droits de l’homme demandent à Israël de soigner des réfugiés.

Environ 700 citoyens syriens, la plupart d’entre eux blessés dans la guerre civile, ont reçu un traitement médical en Israël. À l’heure actuelle près de 490 ressortissants syriens sont hospitalisés dans les hôpitaux du nord d’Israël. Parmi ceux-ci, 233 sont à l’hôpital Rebecca Sieff, Safed, 200 à l’hôpital en Galilée occidentale, Nahariya, 38 à l’hôpital Poriya, Tibériade et 20 au Centre médical Rambam, à Haïfa.

Le reste, environ 210, ont été traités sur la frontière entre la Syrie et Israël dans le Golan, dans un hôpital de campagne mis en place sur une base des Forces de défense israéliennes. L’hôpital de campagne a été inactif au cours des derniers mois.

La plupart des patients, y compris une petite fille d’une semaine et une vielle personne étaient des civils non-combattants. Dans certains cas, leurs blessures ne sont pas liées à la guerre. Certains de ceux qui ont besoin de traitement arrivent en Israël avec leurs dossiers médicaux.

Lorsque le patient est mineur, un membre adulte de la famille est généralement autorisé à rester avec eux à l’hôpital.

Dans la plupart des cas, les patients sont retournés en Syrie après être sorti de l’hôpital, et après avoir reçu une copie de leur traitement et de l’historique de l’hospitalisation ainsi que la fourniture de tous les médicaments nécessaires. Un petit nombre de patients sont retournés en Israël pour la poursuite du traitement.

L’effort humanitaire israélien est en cours pour environ un an, certains militants des droits de l’homme sont en train de dire qu’Israël devrait également offrir l’asile aux patients syriens.

L’organisation “Physicians for Human Rights” en Israël a récemment parlé des Syriens qui reçoivent un traitement médical en Israël.

Le directeur de l’organisation, Hadas Ziv, a dit qu’il a deux exigences principales. Tout d’abord dit-elle, les protocoles doivent être établis “qui assurerait à tous syrien blessé de recevoir un représentant de la Croix-Rouge ou l’agence pour les réfugiés des Nations Unies, et que chaque patient doit être informé de la possibilité de rester en Israël comme droit d’ asile. “

L’organisation de Ziv est également préoccupée parce que les patients sont renvoyés en Syrie.

“De nombreux dilemmes surgissent de cette situation, et ils devraient être examinés. Les hôpitaux sont engagés dans le sauvetage et donnent d’excellents soins, mais cela est pour rien, s’il retournent en Syrie  », dit-Ziv, ajoutant:” Ce qui se passe ensuite? Qu’en est-il de réhabilitation? Qu’est-ce qui se passe à quelqu’un dont les jambes ont été amputées, par exemple? “

Le directeur général de l’Hôpital de Galilée , le Dr Massad Barhoum, a déclaré: “Chaque patient qui passe les portes de l’hôpital est d’abord et avant tout une personne comme une autre et a besoin de soins médicaux vitaux. Dans les yeux de notre personnel, le traitement des Syriens est une obligation morale, ainsi qu’un honneur professionnel et humain. Nous voyons de plus en plus de blessés depuis la guerre civile en Syrie: nourrissons, enfants, adolescents, hommes et femmes confondus. Chacun d’entre eux, dans un moment terrible, font partie de la dure réalité d’un pays voisin.

«C’est tout à fait clair pour moi que de sauver la vie et ces personnes ne sont qu’une goutte dans l’océan par rapport à la perte de la vie dans ce conflit. Tous les services de l’hôpital se sont regroupés dans leur engagement à poursuivre la distribution des soins dévoués et professionnels, y compris les traitements et les chirurgies complexes, dont certains n’ont pas été effectuées dans des hôpitaux israéliens depuis des années », dit Barhoum.

Jusqu’ici, un seul citoyen syrien qui a été traité en Israël a demandé l’asile. Sa demande est examinée par la Haute Cour de justice, les détails n’ont pas été publiés.

Les membres du personnel de l’hôpital qui ont été en contact avec les patients syriens ont déclaré qu’ ils n’ont pas entendu de la part de l’un d’eux vouloir rester en Israël et préfère retourner dans leurs foyers en Syrie. “Ils nous ont demandé de rentrer à la maison, lors des entretiens privés “, a déclaré un membre du personnel de l’hôpital. Il a rappelé une affaire dans laquelle un homme qui a perdu ses yeux a refusé une offre de rester en Israël pour la réhabilitation, préférant rentrer en Syrie.

L’agence a même demandé que les citoyens syriens soient envoyées au Liban ou en Turquie, que ces nations sont inondés de réfugiés et ont demandé de l’aide. Israël n’a aucune obligation d’accepter des réfugiés, c’est sa décision d’accepter ou non les recommandations. Mon sentiment est que parce que la Syrie est un Etat hostile, l’agence ne veut pas faire pression sur Israël dans la crainte qu’Israël pourrait cesser l’hospitalisation et le traitement des patients “.

 

Connaissez vous notre compte Instagram avec des vidéos et images en l'honneur de notre beau pays Israel ?

Pas encore ?

Venez nous rejoindre sur INSTAGRAM : https://www.instagram.com/infosisraelnews/

Nos autres sites sur Alyaexpress-News
  • Infos Israel News - Toute l'info en direct d'Israel
Lien  : https://infos-israel.news/
  • RAK BE ISRAEL - Les infos liées à toutes les bonnes nouvelles en Israel
Lien  : https://rakbeisrael.buzz/
  • CQVC - Recherche et analyses contre les fakes news !
Lien : https://cqvc.online/
  • Alyaexpress-News - Les infos de tous nos sites réunis :
Lien  : https://alyaexpress-news.com/
  • Ougasheli - La pâtisserie et la cuisine juive
Lien  : https://ougasheli.com/
  • Israel Chrono : Vente produits de la mer morte, produits judaïques, cadeaux Bar et Bat Mitsva .....et plein de nouveaux produits chaque jour à des prix imbattables !
Lien : https://israelchrono.com/  

1 COMMENTAIRE