Une jeune femme juive qui vivait à Toulouse, en France, avec un partenaire arabe, craignait d’être sur le point de perdre son enfant.

Sa famille a contacté Rabbi Eliezer Rismak, responsable de la yeshiva Ohel Ya’akov pour immigrants de la France à Modi’in Illit, qui les a envoyés à l’association Yad L’Achim.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Janette  (pseudonyme), une jeune femme juive toulousaine, était inquiète du sort de son fils unique avec son père arabe d’origine tunisienne. Elle a profité de son absence pour appeler ses frères et leur demander de l’aide.

Tout a commencé deux ans plus tôt, lorsque Janette, qui a grandi dans une maison entièrement française, fille d’une mère juive et d’un père français, a rencontré un arabe. Un an plus tard, leur fils aîné était né, mais en même temps, le jeune Arabe, qui avait jusque-là vécu une vie laïque, a commencé à s’approcher de l’islam, à faire pousser une barbe  et à se rendre à la mosquée cinq fois par jour.

« Je sens qu’il prépare quelque chose en douce et, sur la base de quelques faits, je crains qu’il ne s’enfuit avec notre fils, car il est d’une famille islamiste fondamentaliste à Tunis », a déclaré cette femme juive effrayée.

Le directeur du département francophone de Yad L’Achim, qui a reçu la demande, s’est empressé de calmer Janette. Suite à leur conseil, ils ont demandé à la jeune femme juive de dire au mari qu’elle comptait prendre des vacances avec son fils et sa famille pendant une semaine. Il ne soupçonnait rien, connaissant le mode riche de vie de la famille de Janette, qui prenait souvent des vacances,et ne fit pas d’objection.

Exactement une semaine plus tard, Janette et l’enfant ont atterri en Israël et font actuellement leurs premiers pas pour devenir israéliens et habiter un endroit que nous ne nommerons pas en Israël. Plusieurs familles d’immigrants français qui vivaient dans la région ont mobilisé toute la communauté pour aider Janette et ont donné tout ce qui est cessionnaire à son enfant et elle même. En même temps, l’équipe juridique de Yad L’Achim travaille sur une solution pour séparer légalement l’enfant de son père musulman.

« Cette affaire, comme beaucoup d’autres affaires qui nous sont parvenues de France l’année dernière, atteste de l’importance du département des francophones que nous avons récemment mis en place pour traiter contre l’assimilation dans ce pays », a déclaré Yad L’Achim.

« Je connais très bien le département pour les francophones de Yad L’Achim et j’ai été très impressionné par le traitement rapide et efficace de cette affaire », a déclaré le rabbin Rismak.

Dans les prochains jours, le personnel du département prépare actuellement une nouvelle série de réunions dans les lycées et les écoles juives de toute la France pour informer les jeunes du danger de tels mariages et les informer de la présence de cette organisation en cas de besoin.

Il est des petits clics qui peuvent avoir un grand impact. Infos-Israel.News est un beau projet qui mériterait amplement qu’un vieil adage s’applique à lui : « les petits ruisseaux font les grandes rivières ». Soutenez nous !

Une remarque à faire sur cet article ? Notre site existe grâce à une équipe de bénévoles, voulez vous en faire partie ? ❣️

❣️ SOUTENEZ INFOS-ISRAEL.NEWS ❣️

Vous avez un blog ou un site, et voulez partager nos articles, rendez vous sur notre Page : Un texte d'introduction de l'article de votre choix de 600 mots avec le lien est à votre disponibilité et autorisé à la reproduction dans de telles conditions !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.