🔳 ANNONCE 🔳
Home Actualité en Israël Scandale au festival de Cannes : Le film israélien contre la droite...

Scandale au festival de Cannes : Le film israélien contre la droite israélienne est boycotté par les anti-sionistes ! !

🔳 ANNONCE 🔳

« The Knee » de Nadav Lapid est devenu hier le premier film israélien en une décennie à concourir dans la compétition officielle du Festival de Cannes, il s’est avéré être un film remarquablement critique sur Israël et a reçu des critiques élogieuses. Mais le spectacle a été volé par l’équipe palestinienne de « Let There Be Morning », qui a annoncé qu’elle boycotterait le festival en tant que « manifestation contre l’apartheid ».

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Le casting arabe du film israélien « Let There Be Morning » d’Eran Kolirin a décidé de boycotter le Festival de Cannes en raison de ce que les acteurs appellent « la politique d’apartheid dans les territoires ». « Nous sommes fiers de notre participation au film, mais nous ne pouvons ignorer la contradiction qui est catégorisée sous l’étiquette ‘film israélien' », lit-on dans une lettre envoyée à la direction du festival.

🔳 ANNONCE 🔳

« Un réalisateur d’une quarantaine d’années arrive dans un village reculé au bord du désert pour projeter l’un de ses films. Il y rencontre Diamond, commis au ministère de la Culture, et se retrouve à mener deux batailles perdues : l’une contre la mort de la liberté artistique dans son pays, l’autre contre la mort de sa mère. »

« The Knee », attaque directement et ne s’excuse pas auprès de l’establishment israélien et des politiciens de droite – en particulier Bezalel Smutrich et Miri Regev. Mais c’est aussi l’histoire d’un réalisateur en crise existentielle sur fond de drame personnel qu’il a vécu.

Publicité 

Il y a dix ans, « Footnote » a fait sa première dans le cadre de la compétition officielle du Festival de Cannes et a finalement émergé de l’événement avec le prix du scénario. Ce faisant, il est répertorié comme le dernier film israélien à participer. Au cours des dix années qui ont suivi, l’industrie locale a réalisé de nombreuses réalisations, mais elle n’a pas réussi à revenir à Cannes.

Mais hier, Nadav Lapid a remporté sa première mondiale dans la ligue des grands. Pour le réalisateur, il s’agissait d’une étape supplémentaire et nécessaire dans sa carrière. Après avoir décroché l’Ours d’or au Festival de Berlin il y a environ un an et demi, il brigue désormais la Palme d’or au Festival de Cannes, qui est plus respecté.

Parallèlement à ce prix, il existe également divers maniérismes cérémoniels, principalement une projection de gala sur le tapis rouge, et aujourd’hui l’équipe de tournage tiendra également une conférence de presse officielle au festival. Et peut-être le plus important de tous : la projection dans le cadre de la compétition officielle maximise l’exposition et la résonance, de sorte que presque tous les médias internationaux importants à Cannes ont regardé « The Knee » hier et ont écrit à ce sujet.

Après tout, on peut comprendre que même les films contre la droite israélienne, sont boycottés, car il ne suffit pas d’être un bon gauchiste pour être considéré comme un bon israélien pour les palestiniens, juste ne soyez pas juif… et réalisateur.

Un conseil, une info, une question ? Contactez nous !

Connaissez vous nos autres sites ? Répondez à ce questionnaire 

Abonnez vous à notre nouvelle Newsletter 

ABONNEZ VOUS A NOTRE COMPTE YOUTUBE

 

🔳 ANNONCE 🔳