Azam al-Ahmad (D) du Fatah et Saleh al-Aruri (G) du Hamas signent un accord de réconciliation au Caire, le 12 octobre 2017 en Egypte KHALED DESOUKI / AFP

Le président égyptien Abdel Fattah El-Sisi a pu convaincre l’Autorité palestinienne et son président Mahmoud Abbas d’accepter une trêve entre le Hamas et Israël selon le journal « Al-Hayat » opérant à partir de Londres. Une telle démarche, n’a pas été accepté dans le passé, car Abbas craint que cet accord ne perpétue le régime du Hamas à Gaza et n’isole finalement l’Autorité palestinienne de cette région.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Selon des sources palestiniennes, lors de leur réunion de cette semaine à Charm el-Cheikh , Al-Sisi a expliqué en détail au président de l’Autorité palestinienne les efforts de l’Egypte pour parvenir au « calme » nécessaire dans la bande de Gaza et à la réconciliation nationale.

Selon eux, Israël a accepté de transférer la subvention qatarie de 90 millions de dollars à la bande de Gaza afin que les salaires des employés du gouvernement du Hamas soient versés pendant six mois.

La condition d’Israël: le transfert sera effectué par les États-Unis. Le transfert de fonds devrait avoir lieu aujourd’hui ou la semaine prochaine. De plus, selon le rapport, dans le cadre de la première phase de l’accalmie, Israël a accepté d’augmenter les exportations de la bande de Gaza pour la première fois depuis de nombreuses années.

À la fin de la semaine dernière , le journal libanais Al-Akhbar, proche du Hamas, a publié un projet de protocole d’accord conclu entre Israël et le Hamas. Le projet incluait plusieurs étapes, dont chacune dépendait de la précédente: restreindre les manifestants du Hamas à la frontière, arrêter les manifestations dans le nord de la bande de Gaza, poursuivre les « marches » atténuées dans la bande de Gaza, lever progressivement le blocus de l’Égypte et augmenter la zone de pêche au large de la bande de Gaza.

Outre la mission de navette de la délégation des services de renseignement égyptiens entre Gaza, Jérusalem et Ramallah afin de consolider l’accord, le Hamas a annoncé une série de mesures et de projets cette semaine. L’annonce principale a été le lancement d’un grand projet d’emploi censé fournir un travail temporaire à 10 000 diplômés universitaires dans la bande de Gaza. Un représentant du ministère du Travail dans la bande de Gaza contrôlée par le Hamas, qui a annoncé le lancement du projet, n’a pas précisé la nature du travail et sa durée.

Une remarque à faire sur cet article ? Notre site existe grâce à une équipe de bénévoles, voulez vous en faire partie ? ❣️

❣️ SOUTENEZ INFOS-ISRAEL.NEWS ❣️

Laisser votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.