Un « prix » politique contre la Russie : Israël envisage des mesures dramatiques si les activités de l’Agence juive sont compromises

Le Premier ministre Yair Lapid a chargé le ministère des Affaires étrangères de formuler un ensemble de mesures politiques contre la Russie, qui seront mises en œuvre au cas où Moscou mettrait à exécution sa menace de fermer les activités de l’Agence juive dans le pays.

Clique ICI- Je m'abonne aux nouvelles infos en direct sur Telegram - Clique ICI 

🟦 ANNONCE 🟦

Ce sont des pas diplomatiques pointus au niveau des relations entre les pays, et dans la discussion qui s’est tenue sur le sujet hier (samedi), il y avait même des propositions pour envisager des changements dans la politique israélienne envers l’Ukraine. D’autre part, certains partis politiques estiment que le paquet de mesures devrait également inclure des « carottes » et pas seulement des « bâtons ».

Selon une source politique qui s’est entretenue avec « Israel Hayom », la délégation légale organisée par Israël qui devait se rendre en Russie aujourd’hui n’est pas encore partie, car les Russes ne les ont pas encore approuvés pour recevoir des visas.

Lapid, qui est également ministre des Affaires étrangères, examinera l’éventail des mesures possibles et prendra une décision dans les prochains jours, mais la ligne qui a été décidée est celle d’une politique agressive et d’exiger un prix, pas de calmer les Russes . L’hypothèse de travail à Jérusalem est que c’est la seule approche qui peut être efficace contre le Kremlin.

Cependant, en Israël, ils essaieront de combiner agression et prudence, car au-delà de la question de l’agence et de la communauté juive, la Russie a toujours la capacité de nuire à la liberté d’action de Tsahal en Syrie et on craint même qu’elle ne transfère des systèmes avancées avec les Missiles anti-aériens S-400 à l’Iran. Dans le passé, les pourparlers sur cette question entre Téhéran et Moscou avaient atteint des stades avancés, mais finalement, sous la pression israélienne sous Netanyahu, la Russie s’est retirée de l’accord en 2019.

Zvi Magen, qui a été ambassadeur d’Israël en Russie et en Ukraine et a dirigé l’organisation « Nativ », a estimé lors d’une conversation avec « Israel Hayom » que Jérusalem disposait de diverses options pour faire pression sur Moscou : « Israël peut changer sa position de facto position neutre concernant la guerre en Ukraine. Bien sûr, ils peut avoir des conséquences néfastes du côté russe, mais c’est une possibilité.

« En outre, Israël peut accepter des sanctions occidentales contre la Russie, dont il ne fait pas partie actuellement. Les sanctions imposées à Moscou ne sont pas le résultat d’une décision du Conseil de sécurité, mais d’initiatives indépendantes des États-Unis, de l’Union européenne et d’autres pays, et par conséquent ils ne sont pas contraignants pour Israël. »

Magen estime que malgré la sensibilité d’Israël à la liberté d’action de Tsahal en Syrie, dans la situation actuelle, les Russes ont suffisamment de raisons de ne pas changer le statu quo qui existe sur la question : « Le complexe politique et militaire dans lequel se trouvent les Russes permet Israël plus de liberté dans l’exercice de leviers de pression sur Moscou », a-t-il déclaré. Dans ce contexte, il estime même que la Russie pourrait finalement ne pas mettre à exécution la menace d’arrêter les activités de l’Agence juive sur son territoire.

Comme vous vous en souvenez peut-être, dans le passé, il y a eu des cas où la Russie a utilisé une rhétorique forte, mais a finalement évité de « casser les outils » dans ses relations avec Israël. Ce fut le cas, par exemple, après l’incident au-dessus de la Syrie au cours duquel un avion espion russe a été abattu lors d’une attaque israélienne par un missile anti-aérien syrien, et 15 membres de son équipage ont été tués. Israël, a finalement continué sa coordination avec eux concernant l’activité de Tsahal en Syrie mais tout cela fut lors du gouvernement Trump et Netanyahu qui avaient de bonnes relations avec Poutine contrairement à Lapid et Bennett.

Malgré ces choses, à Jérusalem, il y a une réelle crainte que cette fois les Russes aient l’intention de mettre à exécution la menace. Hier matin, Lapid a convoqué une discussion spéciale sur la crise avec la participation de hauts fonctionnaires de l’Agence, du ministère des Affaires étrangères et du Conseil national de sécurité, aux côtés du ministre de la Construction et du Logement Elkin et du ministre des Finances Lieberman, invités en raison de leur profonde familiarité avec la Russie, et le ministre de l’Immigration et de l’Intégration Pénina Tamno Sheta. Après la discussion, Lapid a déclaré que « la fermeture des bureaux de l’agence sera un événement grave qui affectera les relations entre les pays ».

Le Premier ministre a demandé à la délégation juridique d’être prête à partir pour Moscou dès réception de l’approbation russe pour des pourparlers sur la question, et de tout mettre en œuvre pour maximiser le dialogue juridique. « Israel Hayom » a appris que la délégation, qui, comme mentionné, a été définie comme « légale », comprend également des diplomates, étant entendu qu’il s’agit d’une crise politique et que sa couverture juridique n’est qu’une excuse des Russes.

La déception prévaut en Israël face à la conduite russe, et des personnalités politiques ont souligné que le processus judiciaire se déroule à une vitesse inhabituelle. La raison pour laquelle les Russes ont pris cette décision n’est pas tout à fait claire, mais l’hypothèse est que cela est lié à leur mécontentement face à la guerre en Ukraine, combiné à d’autres facteurs.

Entre autres choses, des explications ont été avancées selon lesquelles les Russes sont frustrés que la décision du gouvernement de leur transférer le tribunal d’Alexandre à Jérusalem ne soit pas mise en œuvre pour le moment, après que le tribunal l’a invalidée. En outre, il est possible qu’à Moscou, l’ampleur des activités de Tsahal en Syrie suscite un mécontentement.

Un responsable politique qui s’est entretenu avec « Israel Today » a déclaré que « la conduite russe nous ramène 40 ans en arrière, à la période du rideau de fer. Nous sommes clairs qu’il s’agit d’un incident politique initié et délibéré, mais malgré cela, extérieurement, nous avons l’intention de ‘ « jouer le jeu russe » selon lequel il ne s’agit que d’une question de droit. C’est pourquoi une délégation de juristes se rendra à Moscou, tandis que des efforts diplomatiques sont déployés en coulisses pour résoudre la crise.



Je rappelle à tous les lecteurs qu’il y a trois sites liés à la société d'informations de défense d'Israel de la société reconnue Alyaexpress-News 1) Le site Infos Israel News avec le lien Telegram à partager : Lien Telegram à partager : https://t.me/infoisraelnews Lien du site Infos Israel à partager : https://infos-israel.news/
  2) Le site RAK BE ISRAEL pour les infos liées à toutes les bonnes nouvelles en Israel, pas forcément que la guerre et les attentats, mais aussi les nouvelles decouvertes technologiques, medicales, écologiques, ...et les bons conseils pour nos olim de France ! Lien du site Rak Be Israel à partager : https://rakbeisrael.buzz/
  3) Le site CQVC est plus dans la recherche, les analyses, et les preuves que l'Autorité palestinienne n'a jamais vraiment existé...de quoi vous defendre sur les groupes anti-sionistes, à mort les fakes news ! Lien du site à partager : https://cqvc.online/
  4) Rendez vous aussi sur le site de la société Alyaexpress-News qui réunit les infos de tous nos sites en même temps : Lien du site à partager : https://alyaexpress-news.com/
  5) Et le site Ougasheli pour ceux qui aiment la pâtisserie et la cuisine juive , des recettes qui sont illustrées et expliquées par Sabrina qui est une amoureuse de la bonne cuisine et la pâtisserie fine … Lien du site à partager : https://ougasheli.com/
  6) N'oubliez pas de faire votre shopping sioniste sur Israel Chrono : produits de la mer morte, produits judaïques, cadeaux Bar et Bat Mitsva .....et plein de nouveaux produits chaque jour à des prix imbattables ! Lien du site à partager : https://israelchrono.com/
  7 ) Cependant nous pensons aussi à nos lecteurs qui veulent se faire connaitre et qui auront la possibilité sur ce groupe d'Alya de 3600 personnes dont nous sommes administrateurs de poster un lien pour votre publicité afin de vous aider dans votre parnassa et votre alya ( les liens des groupes télégram sont interdits) Lien du groupe Alya sans langue de bois : https://www.facebook.com/groups/746330378765450 Partagez nos liens , c'est la seule chose que nous vous demandons en retour, nous ne demandons pas d'argent , pas de conditions , juste partager !
 
🟦 ANNONCE 🟦