Une manifestante contre Bennett agressée par des gauchistes à Raanana : « La police nous a abandonnés » »

Des militants de droite ont manifesté devant la maison de Naftali Bennett, pour protester contre la formation d’un gouvernement de gauche avec le soutien de partisans terroristes. L’une des manifestantes, Talia Steimatzky, a été agressée avec de l’eau de Javel pulvérisée sur son visage par des partisans de Bennett. Dans une interview hier soir dans l’histoire principale, elle a parlé des sentiments difficiles et du traumatisme qui l’accompagne.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

 » J’étais debout près de la clôture d’un voisin, et tout à coup j’ai senti un liquide voler dans mes yeux et le haut de mon corps. J’ai demandé à mon petit ami :  » As-tu ressenti quelque chose ? Il a répondu oui.  » Soudain, j’ai commencé à ressentir une grande douleur dans mes yeux. J’ai ressenti de la douleur et un probleme respiratoire. Après quelques instants, j’ai perdu connaissance. »

🟦 ANNONCE 🟦

Sur les allégations selon lesquelles elle aurait inventé l’affaire, elle a déclaré qu’« il n’y a aucune raison pour que je l’invente. J’ai accepté d’être interviewée, car je veux que tout le monde voit et entende ce qui se passe dans la police israélienne. Des policiers qui étaient censés protéger les manifestants nous ont juste abandonné. »

 

Publicité 

Le maire de Raanana, Haim Broida, a jugé approprié de critiquer les manifestants de droite, il a déclaré avoir envoyé une lettre au chef de la police du district central, dans laquelle il critiquait son « impuissance » face aux récentes manifestations qui ont frappé la ville après la formation du nouveau gouvernement. « Des cris, des hurlements, des coups de cymbale, des coups de tambour. Tout le monde ici parle de liberté de démocratie, je suis démocrate – mais il n’est pas possible pour des enfants innocents et des familles innocentes de rester assis dans des maisons pendant deux semaines et de ne pas pouvoir parler parce que c’est devenu quelque chose d’impossible », a attaqué Broida. « Raanana n’est pas Balfour, et Raanana doit continuer à vivre sa vie. Personne à Raanana n’a rien à voir avec cette affaire même s’il vit à côté du Premier ministre. Quelqu’un doit prendre ses responsabilités. »

Un conseil, une info, une question ? Contactez nous !

Connaissez vous nos autres sites ? Répondez à ce questionnaire 

Abonnez vous à notre nouvelle Newsletter 

ABONNEZ VOUS A NOTRE COMPTE YOUTUBE

 

🟦 ANNONCE 🟦