La mort d’Osnat Ben Shitrit, une femme enceinte décédée du coronavirus de plus de 8 mois, a encouragé un grand nombre de Haredim à se faire vacciner contre le coronavirus, a déclaré le diffuseur Haredi Menachem Toker.

« J’ai l’impression qu’il y a une énorme vague de personnes se faisant vacciner », a déclaré Toker, qui est également un voisin de la famille Ben Shitrit. «J’ai moi-même publié une déclaration sur l’histoire des personnes qui se font vacciner, sur son importance et sur le fait que ceux qui militent contre la vaccination sont une sorte de meurtriers. Soudain, j’ai reçu des dizaines d’avis sur des personnes qui se faisaient vacciner, avec des photos d’étudiants de yeshiva se faisant vacciner. Des gens qui ne pensaient pas que c’était important et qui vont maintenant se faire vacciner ».

«Dans la rue haredi, il y a un pourcentage relativement élevé de personnes vaccinées, mais les étudiants de yeshiva de 16 ans sont pour la plupart guéris ou vaccinés. Le problème, ce sont les adultes, qui acceptent des choses comme ce que le rabbin Amnon Yitzhak a publié sous son propre nom disant de ne pas se faire vacciner, ou ce qu’Asherov a dit dans son appel à ne pas se faire vacciner.

«Chacun peut faire ce qu’il veut, mais des vies sont en jeu et quand vous voyez une femme de 30 ans sans maladie préexistante mourir en une seconde et quatre petits enfants priant le Kaddish les gens dire : Quelle est cette fausse nouvelle ? et même ceux qui ont peur de se faire vacciner doivent aller se faire vacciner ».

Lorsqu’on lui a demandé ce qui avait fait de la mort de Ben Shitrit un choc si majeur dans le secteur haredi, Toker a répondu : «C’était une combinaison de choses. C’est arrivé dans un moment dramatique. Avec sa mort, il a exigé que les gens soient vaccinés. Quand on entend parler d’une personne dans les 70 ans, on dit qu’elle n’arrivera pas ici ou là, mais ici c’est arrivé à quelqu’un qui n’avait pas de maladie préexistante et on a appris qu’un de leurs proches était le fondateur d’un groupe anti-vaccin, et vous le voyez là. Cela crée une agitation qui nous a vraiment touchés, et c’est dommage que nous ayons atteint cette situation ».

Publicité 

«Sa mort a amené de nombreuses personnes à se réveiller et à se faire vacciner, et a déclenché une vague de vaccinations. Les gens viennent me voir et me demandent comment se faire vacciner et où aller. C’est devenu un argument. Quelqu’un m’a approché et m’a dit qu’il y avait 40 personnes dans leur yeshiva qui n’avaient pas encore été vaccinées.

«Je suis dans une conversation très sérieuse avec [le maire de Jérusalem] Moshe Lion, pour faire une activité uniquement pour les étudiants de la yeshiva qui sont vaccinés. Quiconque n’a pas été vacciné ne pourra pas entrer. C’est quelque chose qui devrait encourager. C’est une réouverture de la culture. Plus précisément dans le secteur haredi, où il a fait de mauvaises choses, en particulier en ce qui concerne la question des vaccins, nous devrions être «comme un seul homme, avec un seul cœur», et courir pour accomplir les commandements.

ABONNEZ VOUS A NOTRE COMPTE YOUTUBE