62 journalistes sont morts cette année : Pourquoi Israël est au centre des attentions de Biden ? 

Le 13 mars 2022, dans la ville ukrainienne d’Irpin, à 40 km de Kyiv, le réalisateur de documentaires nommé Brent Renaud a été tué par balle. Il était en Ukraine avec quelques collègues journalistes, filmant des civils ukrainiens alors qu’ils évacuaient pour échapper aux forces d’invasion russes.

Clique ICI- Je m'abonne aux nouvelles infos en direct sur Telegram - Clique ICI 

🟦 ANNONCE 🟦

Soudain, sans avertissement, ils ont été pris pour cible par des soldats russes et Renaud a reçu une balle dans le cou. Il mourut peu de temps après. Il a été le premier journaliste étranger couvrant la guerre en Ukraine à mourir.

Je doute que beaucoup de gens aient été au courant de la mort de Renaud en Ukraine avant de le lire ici. Et il s’avère que depuis le début de la guerre en Ukraine au début de cette année, 15 journalistes y ont été tués, soit dans des tirs croisés, soit parce qu’ils étaient impliqués dans ce que l’ONG Comité pour la protection des journalistes (CPJ) appelle une « mission dangereuse ». .”

Selon le CPJ, 62 journalistes sont morts jusqu’à présent cette année dans le cadre de leur travail, dont certains ont été délibérément assassinés. C’est une augmentation par rapport aux chiffres de 2021 – en 2021, 55 journalistes ont été tués.

À ma connaissance, le FBI n’a lancé aucune enquête sur la mort de ces journalistes, à part une Shireen Abu Akleh qui était une journaliste arabe née à Jérusalem qui a vécu aux États-Unis pendant un certain temps et a obtenu la citoyenneté américaine.

En mai, Abu Akleh, qui travaillait pour Al Jazeera, se trouvait à Jénine lorsque les Forces de défense israéliennes (FDI) étaient en mission pour appréhender des terroristes présumés. Au cours de quelques minutes plutôt chaotiques, alors que des coups de feu retentissaient de soldats de Tsahal et de terroristes arabes, Abu Akleh a reçu une balle dans la tête. Peu de temps après, elle a été déclarée morte; le site Internet du CPJ note qu’Abu Akleh a été tué alors qu’il effectuait une « mission dangereuse ».

Une enquête initiale de Tsahal n’a pas été concluante concernant la responsabilité de sa mort, mais les enquêtes ultérieures semblent toutes s’accorder sur le fait que la balle mortelle émanait d’un pistolet de Tsahal, bien que le département d’État américain ait déclaré qu’il n’y avait « aucune raison de croire » que le tir d’Abou Akleh était de quelque manière que ce soit intentionnel.

Abu Akleh, comme Renaud, était au mauvais endroit au mauvais moment, sur une « mission dangereuse », couvrant une histoire importante qui exigeait des risques mortels. Et bien qu’elle soit sortie indemne de dizaines de scénarios de ce type dans le passé, cette fois, elle n’a pas eu autant de chance. Une terrible tragédie, bien sûr, mais contrairement à Renaud et tant d’autres sur la liste du CPJ, Abu Akleh n’a pas été délibérément visé. Et cela aurait sûrement dû être la fin.

Mais rien n’est jamais aussi simple quand il s’agit d’Israël. L’atmosphère politiquement chargée de n’importe quel aspect du conflit israélo-palestinien est telle que des normes uniques sont appliquées à Israël par des organismes internationaux, qui passent tous joyeusement au-dessus de scénarios similaires ailleurs.

L’indignation fulgurante qui a éclaté après la mort d’Abou Akleh contre l’armée israélienne, dont le travail consiste à défendre les Israéliens contre l’intention meurtrière d’Arabes déterminés à assassiner des Juifs à la moindre occasion, comme on l’a fait cette semaine à l’extérieur d’Ariel, est disproportionnée par rapport aux réactions à décès de journalistes ailleurs dans le monde.

Et cette semaine, nous avons été informés que le FBI s’était impliqué. Oui, le FBI, qui est chargé d’enquêter sur les activités criminelles à travers les États-Unis, s’est maintenant apparemment diversifié dans les enquêtes internationales, fourrant son nez là où il n’appartient pas. Israël est un pays souverain, avec sa propre police et avec son propre système de justice pénale.

Imaginez un scénario inverse : la police israélienne annonce qu’elle lance une enquête sur la fusillade de la synagogue Tree of Life à Pittsburgh en 2018, ou sur les explosions antisémites de Kanye West qui ont conduit à une récente flambée d’antisémitisme à travers les États-Unis. Je pense que le FBI dirait à la police israélienne – pas si poliment – de s’occuper de ses propres affaires. Et ils auraient raison de le faire.

Vous pensez peut-être – mais Abu Akleh était un citoyen américain, ce qui donne compétence au FBI. Ah bon? Où était donc l’enquête du FBI sur les organisations terroristes palestiniennes derrière le meurtre de mon ami Ari Fuld par un Arabe à Efrat en 2018 ?

Et la semaine avant la mort d’Abu Akleh, le 5 mai 2022, Pinchas Menachem Prezuazman, 21 ans, un double citoyen américano-israélien, a été tué à Ashdod par une roquette tirée par des terroristes de la bande de Gaza. Le FBI enquête-t-il sur cet incident ?

Et le 14 août 2022, huit personnes ont été blessées lorsqu’un résident arabe de Jérusalem a ouvert le feu alors que des personnes montaient à bord d’un bus – 5 d’entre elles étaient américaines. Le FBI enquête-t-il ?

Depuis la signature des accords de paix d’Oslo en septembre 1993, pas moins de 54 Américains ont été assassinés par des terroristes palestiniens . Le FBI a-t-il pris la peine d’enquêter sur l’un de ces meurtres ? La réponse est non. Alors pourquoi la mort d’Abu Akleh est-elle si différente ?

Mais, comme c’est si souvent le cas, alors même que nous protestons, le doute s’insinue. Peut-être qu’Israël a tort. Peut-être que les soldats de Tsahal ont été négligents dans le cas d’Abu Akleh, et les critiques d’Israël ont raison – ce qui signifie qu’il y a un cas à répondre.

Ce Shabbat, nous lisons Chayei Sarah , qui commence par l’histoire de l’achat par Abraham d’un terrain funéraire pour sa femme Sarah. La proximité du décès de Sarah avec le chapitre sur l’Akeida attire l’attention du Midrash, et on nous dit que Sarah est décédée après avoir été informée que son fils Isaac avait failli être sacrifié.

Le Slonimer Rebbe, dans son commentaire Nesivos Sholom, exprime sa surprise face à cette association : comment est-il possible qu’une telle tragédie ait pu résulter d’un événement aussi élevé ?

Le Slonimer Rebbe cite la prière que nous disons chaque soir, demandant à Dieu de « retirer Satan de devant nous et de derrière nous ». Avant de nous lancer dans quelque chose de bien, le mauvais penchant tente de nous en dissuader. En effet, le Midrash se donne beaucoup de mal pour décrire les nombreuses barrières qui ont été placées devant Abraham sur son chemin vers le mont Moriah pour l’Akeida, toutes sans succès.

Mais ce n’était pas la fin de l’histoire. Satan a continué à essayer de jeter une ombre sur le grand triomphe d’Abraham. Sachant quand Sarah était destinée à mourir, Satan a confronté Sarah avec les faits de la quasi-mort de son fils, et quand elle est morte immédiatement après, sa mort semblait avoir eu lieu après avoir été informée de l’Akeida, bien que ce ne soit pas le cas. cas du tout. Et pourtant, cela aurait peut-être amené Abraham à regretter ses actions, annulant ainsi tout avantage d’avoir réussi l’incroyable test d’Akeida.

Nous approchons du 75e anniversaire de la création d’Israël. Aucun pays dans l’histoire des affaires internationales n’a eu à faire face au genre de critiques et de dénigrement délégitimants auxquels Israël doit faire face quotidiennement. Rien de ce que fait Israël n’est juste. Et au cours des deux dernières semaines, même le nouveau gouvernement démocratiquement élu d’Israël a été délégitimé – avant qu’il n’ait été formé.

De nombreux juifs se joignent à cette fustigation, tombant bêtement dans le piège de Satan. Mais le fait est que c’est le même Satan qui n’a pas réussi à empêcher la création d’Israël, essayant maintenant de le détruire une fois qu’il existe déjà. Nous devons être résolus face aux attaques incessantes contre Israël et le bien qu’il représente. Dieu est de notre côté et le destin du peuple juif est en sécurité entre ses mains. Et aucune enquête du FBI ne changera jamais ce fait.

L’auteur est un rabbin à Beverly Hills, en Californie.

Informez vous en temps réel !

Rejoignez nous sur Telegram en cliquant sur ce lien :

https://t.me/infoisraelnews

Telegram  

Je rappelle à tous les lecteurs qu’il y a trois sites liés à la société d'informations de défense d'Israel de la société reconnue Alyaexpress-News 1) Le site Infos Israel News avec le lien Telegram à partager : Lien Telegram à partager : https://t.me/infoisraelnews Lien du site Infos Israel à partager : https://infos-israel.news/
  2) Le site RAK BE ISRAEL pour les infos liées à toutes les bonnes nouvelles en Israel, pas forcément que la guerre et les attentats, mais aussi les nouvelles decouvertes technologiques, medicales, écologiques, ...et les bons conseils pour nos olim de France ! Lien du site Rak Be Israel à partager : https://rakbeisrael.buzz/
  3) Le site CQVC est plus dans la recherche, les analyses, et les preuves que l'Autorité palestinienne n'a jamais vraiment existé...de quoi vous defendre sur les groupes anti-sionistes, à mort les fakes news ! Lien du site à partager : https://cqvc.online/
  4) Rendez vous aussi sur le site de la société Alyaexpress-News qui réunit les infos de tous nos sites en même temps : Lien du site à partager : https://alyaexpress-news.com/
  5) Et le site Ougasheli pour ceux qui aiment la pâtisserie et la cuisine juive , des recettes qui sont illustrées et expliquées par Sabrina qui est une amoureuse de la bonne cuisine et la pâtisserie fine … Lien du site à partager : https://ougasheli.com/
  6) N'oubliez pas de faire votre shopping sioniste sur Israel Chrono : produits de la mer morte, produits judaïques, cadeaux Bar et Bat Mitsva .....et plein de nouveaux produits chaque jour à des prix imbattables ! Lien du site à partager : https://israelchrono.com/
  7 ) Cependant nous pensons aussi à nos lecteurs qui veulent se faire connaitre et qui auront la possibilité sur ce groupe d'Alya de 3600 personnes dont nous sommes administrateurs de poster un lien pour votre publicité afin de vous aider dans votre parnassa et votre alya ( les liens des groupes télégram sont interdits) Lien du groupe Alya sans langue de bois : https://www.facebook.com/groups/746330378765450 Partagez nos liens , c'est la seule chose que nous vous demandons en retour, nous ne demandons pas d'argent , pas de conditions , juste partager !