Le 9 juin, après la victoire du parti « Union nationale » aux élections au Parlement européen, le président Emmanuel Macron a dissous l’Assemblée nationale et a décidé d’organiser des élections anticipées. “La montée des nationalistes est un danger pour la France et pour le continent tout entier. Je ne peux pas prétendre qu’il ne s’est rien passé”, a-t-il déclaré.

Au premier tour des élections à l’Assemblée nationale, les Français se sont rendus en masse aux urnes. Près de 67 % des ayants droit de vote l’ont exercé et dix millions et demi de Français ont dit « oui » au parti de Marine Le Pen, qui a recueilli 33 % des voix. L’Union de gauche arrive en deuxième position avec 28% et la coalition de Macron, “Ensemble”, seulement 20%.
Parmi les candidats déjà sélectionnés au premier tour, près de la moitié sont issus du parti d’extrême droite. Afin d’éviter que l’« Union nationale » obtienne la majorité absolue, les candidats de gauche, du centre et de droite modérée ont décidé de renoncer à la possibilité d’être élus au second tour et ont laissé ceux qui avaient les meilleures chances de l’emporter. L’« Union nationale », même s’ils sont situés à l’autre bout de l’échiquier politique l’ont fait après que Le Pen et Jordan Bardella, le candidat du parti au poste de Premier ministre, ont annoncé qu’ils n’accepteraient pas de former le gouvernement s’ils n’avaient pas la majorité absolue. “Cela ne sert à rien si je reste Premier ministre pendant deux semaines et que je démissionne ensuite à cause d’une motion de censure” – a déclaré Bardella, 28 ans, en expliquant la décision.

 

Vendredi soir, dernière date à laquelle la publication des sondages est autorisée avant le jour du scrutin, l'”Union nationale” est loin d’avoir obtenu les 289 sièges (sur 577) dont elle a besoin pour obtenir la majorité absolue. Les sondeurs estiment que le parti obtiendra entre 175 et 205 sièges (contre 89 lors de la précédente assemblée), où tout dépend du pourcentage d’électeurs. Même si de nombreux Français sont en vacances d’été, plus de trois millions ont laissé des procurations pour permettre à d’autres de voter à leur place.
Selon l’enquête, le “Nouveau Front populaire”, composé des partis de gauche “La France insoumise”, “Parti socialiste”, “Les Verts” et “Parti communiste”, obtiendra de 145 à 175 mandats. La coalition de Macron remportera 118 à 148 sièges. À l’Assemblée nationale sortante, ils détenaient 245 représentants. Le parti de droite « Les Républicains » devrait obtenir jusqu’à 67 sièges, le reste étant réparti entre petits partis.
De nombreux électeurs juifs sont en colère contre l’union de la gauche et Macron histoire d’empêcher l’extrême droite d’obtenir la majorité et contre l’idée qu’un vote pour l’union des partis de gauche implique également un vote pour la “France insoumise” – qui a excellé tout au long de la campagne électorale pour le Parlement européen et l’Assemblée nationale, avec une attitude anti-israélienne, voire antisémite . Dans une déclaration commune et extraordinaire, les quatre instances les plus importantes de la communauté française ont appelé à ne voter pour aucun des partis extrêmes, de droite comme de gauche.
De son côté, le chasseur de nazis, Serge Klarsfeld a déclaré que s’il devait choisir entre « l’Union nationale » et le parti d’extrême gauche de Jean-Luc Mélenchon, qui affirmait qu’« il ne reste que des vestiges de l’antisémitisme en France » (alors que les membres de son parti soutiennent la destruction d’Israël), il préférerait l’extrême droite.
“Entre un parti antisémite et un parti pro-juif, je choisirai le parti pro-juif”, a-t-il déclaré. Son annonce est celle du parti fondé par Jean-Marie Le Pen, avec des personnes ayant servi dans la Waffen-SS. La collaboration avec les nazis a provoqué un choc dans la communauté juive, parmi les familles des survivants de l’Holocauste, et une grande joie parmi les gens de « l’Union nationale ». Le Pen s’est rendu au domicile du couple Klarsfeld en février de cette année et lui a montré les cartes du camp de concentration d’Auschwitz-Birkenau et les noms des assassins qu’il avait découverts et rassemblés au fil des années.

Jordan Bardella, candidat d'extrême droite au poste de Premier ministre français, un bras de fer électoral

Bardella. La France aura-t-elle un Premier ministre de 28 ans ?
( Photo : Dimitar Dilkoff, Piscine via AP )
Il convient de noter qu’à mesure que la date des élections approche, de plus en plus de citations de dizaines de candidats de l’« Union nationale » avec des déclarations racistes et antisémites flagrantes, des théories du complot et des déclarations de soutien à Vladimir Poutine apparaissent.
Marine Le Pen, pour qui ces révélations interfèrent avec l’image modérée qu’elle tente de donner à son parti, a tenté de repousser dans son discours les critiques sur les propos racistes de l’autre côté du spectre et a déclaré : “Il faut différencier les gens” qui ont échoué dans leur langue parce qu’ils ne sont pas diplômés d’écoles prestigieuses et sont des “moutons noirs”. Quant à ces derniers, Le Pen a déclaré : “Nous sommes très durs avec eux au sein du comité du parti et leur retirons notre soutien”. Mais un contrôle a révélé que beaucoup figurent encore parmi ses candidats.
Dans la situation honteuse dans laquelle se trouve la France, trois scénarios sont possibles : le premier est une majorité absolue à l’Assemblée nationale de « l’Union nationale ». Dans ce cas, Macron continuera à exercer ses fonctions de président, tandis que Bardella deviendra Premier ministre. La coopération entre eux sera difficile, voire impossible.
Le deuxième scénario est celui d’un « mur républicain », où tous les autres partis présents à la Chambre des représentants accepteraient de tout faire pour empêcher Le Pen et son peuple de former un gouvernement. Le troisième scénario est celui d’un gouvernement de technocrates, qui servira de gouvernement de transition jusqu’à l’année prochaine et aura probablement des difficultés à adopter des lois. La Constitution française autorise la dissolution de l’Assemblée nationale en un an seulement.


Le compte Facebook de Sabrina, rédactrice en Chef des sites Infos Israel News et Alyaexpress-News fermé sans aucune justification !

Son nouveau compte



❗ REJOIGNEZ NOUS SUR TELEGRAM MAINTENANT ❗



   
Nos autres sites sur Alyaexpress-News
  • Infos Israel News - Toute l'info en direct d'Israel
Lien  : https://infos-israel.news/
  • RAK BE ISRAEL - Les infos liées à toutes les bonnes nouvelles en Israel
Lien  : https://rakbeisrael.buzz/
  • CQVC - Recherche et analyses contre les fakes news !
Lien : https://cqvc.online/
  • Alyaexpress-News - Les infos de tous nos sites réunis :
Lien  : https://alyaexpress-news.com/
  • Ougasheli - La pâtisserie et la cuisine juive
Lien  : https://ougasheli.com/
  • Israel Chrono : Vente produits de la mer morte, produits judaïques, cadeaux Bar et Bat Mitsva .....et plein de nouveaux produits chaque jour à des prix imbattables !
Lien : https://israelchrono.com/