« Aucune clôture ne m’arrêtera »: les messages de la gauchiste israélienne qui a été libérée de Syrie

La jeune Israélienne, qui est au centre de l’échange cette semaine entre Israel et la Syrie et dont le nom n’est pas autorisé à être publié, s’est définie dans l’un des posts qu’elle a posté sur Facebook comme «viking». Sa page Facebook montre que la jeune femme de 22 ans, originaire de Modi’in Illit, est une «éternelle nomade», comme elle se définit. «Je me sens chez moi là où je suis et je me sens étrangère là où je suis née», écrit-elle.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Soutenir Infos-Israel.News, c'est soutenir les médias indépendants

DECOUVREZ TOUTES NOS RECETTES SALES ET SUCREES POUR PESSAH

La jeune femme s’est rendue, entre autres, à Wadi Kelt et à Jéricho, et est restée avec des Palestiniens qu’elle a définis comme «non pas des cousins, mais des frères». Dans un message de Jéricho, elle a écrit: « Je ne reconnais pas vos lignes. Ni verte, ni bleue, ni violette. Même une ligne rouge ne m’arrêtera pas. »

Dans un autre article, elle a écrit: « Jusqu’à présent, personne ne m’a arrêté – pas de clôture, pas de frontière, pas de porte, pas de mur. Mais vous pouvez continuer à essayer. » La jeune femme voyage également beaucoup à travers le monde, notamment en Géorgie, en Ukraine et à Chypre. « Personne ne limitera mes mouvements. Même si je meurs demain, je serai libre jusqu’à la dernière minute », a-t-elle écrit à côté d’une photo en Géorgie.

Ce matin, le blog politique américain « Tikkun Olam » a rapporté que dans le cadre de l’ accord pour libérer l’Israélienne de la Syrie , Israël a accepté de financer plus d’un million de dollars pour l’achat en Russie de vaccins « Spoutnik » contre le Corona, afin de les transférer au régime d’Assad. Selon le rapport, c’est la partie qui a été interdite de publication dans le cadre de l’accord – et qui a été gardée secrète en raison d’une «demande russe» lors des négociations avec Israël.

Cela a été porté à l’attention des ministres du gouvernement lors d’une réunion au cours de laquelle ils ont confirmé les détails de l’accord et au cours de laquelle ils ont également été tenus de signer des accords de confidentialité leur interdisant de parler des détails de l’accord. La Russie fournira les vaccins à la Syrie, et ce ne sont pas des vaccins provenant des stocks israéliens ou des vaccins qui proviendront des sociétés Pfizer et Modernna avec lesquelles Israël a signé des contrats. La Syrie, pour sa part, a démenti cette information.

Publicité 

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a réussi à s’entretenir hier avec la mère de l’Israélienne qui est revenue de Syrie, et son bureau a noté que la mère avait remercié pour les efforts déployés pour ramener sa fille. Le bureau du Premier ministre a déclaré que « le Premier ministre voulait la renforcer, elle et sa famille, et a déclaré qu’Israël travaillera toujours pour ramener ses citoyens ».

Des sources de sécurité ont critiqué l’annonce du bureau de Netanyahu, affirmant que cela nuisait aux efforts visant à réduire l’incident – et pourrait même entraîner une augmentation des prix la prochaine fois qu’Israël devra échanger des accords.
Dans le cadre de l’accord, Israël a accepté de renvoyer deux bergers en Syrie et de pardonner, grâce à la grâce du président Rivlin, le travail de service imposé à Nihal al-Makat de Majdal Shams, la sœur du «vieux prisonnier syrien» condamné à trois ans de probation l’année dernière après avoir été reconnu coupable de surveillance et de photographie de soldats de Tsahal à la frontière.

Pendant ce temps, il a été rapporté aujourd’hui sur le réseau Al-Arabiya qu’Israël avait demandé à l’Égypte d’intervenir dans la formation d’un accord d’échange de prisonniers avec le Hamas. Selon le rapport, l’Égypte a demandé à Israël de déposer des concessions pour que l’accord réussisse, et le Hamas demande un assouplissement dans les domaines de la pêche, du port maritime et la libération des prisonniers palestiniens dont le nombre n’a pas été libéré. Il a également été signalé que des réunions parrainées par l’Égypte se tiendraient pour formuler un tel accord entre Israël et le Hamas.

ABONNEZ VOUS A NOTRE COMPTE YOUTUBE