La déclaration de la Cour pénale internationale de La Haye, Pato Bensuda, selon laquelle elle a l’intention d’examiner la demande d’un officier de Tsahal pour crimes de guerre, repose sur deux hypothèses: Israël commet des crimes de guerre; Il est impossible de faire confiance au système judiciaire israélien pour régler ce problème.

Selon un rapport publié dans Israel Today, ces deux hypothèses adoptées sont le résultat d’une vaste campagne internationale menée par un réseau d’organisations et d’associations en Israël (dirigé par B’Tselem) et l’Autorité palestinienne, qui sont financées par des dons de pays européens. Par exemple, dans une convention de subvention de B’Tselem avec le gouvernement néerlandais pour un total de 250 000 euros, une section traite de «devant la Cour suprême et la dépossession de la communauté», qui décrit les activités prévues «pour le second semestre 2018», en vertu desquelles B’Tselem produira un rapport sur le rôle du tribunal Suprême pour déposséder les communautés palestiniennes.  »

Comme indiqué ici: « B’Tselem se réfère à la Cour suprême comme le mécanisme central qui permet l’occupation en cours et les violations des droits de l’homme en légitimant légitimement la politique d’Israël. »

Le journal rapporte également que B’Tselem a reçu une subvention de 87 000 shekels des diacres suédois en 2019 pour « Examen des jugements des tribunaux pour violation des droits des Palestiniens » et en 2018 a reçu 70 000 shekels pour le projet « Décision de la Haute Cour sur les démolitions de maisons » « .

Une étude d’ONG MONITOR montre que, dans certains cas, les États parrains déclarent que le financement est spécifiquement destiné à une action contre la Cour internationale de Justice de La Haye. Une organisation aussi importante est Adamir, qui est récemment devenu célèbre pour l’implication de deux de ses employés dans le meurtre de René Schnav. En 2018, l’organisation a reçu entre 120 et 150 000 dollars du gouvernement suisse, ce qui comprenait, entre autres, un engagement à « continuer à traiter la CPI et à déposer un nouveau rapport ».

Une autre organisation importante dans l’effort est, par exemple, Al-Damir opérant à Gaza. L’organisation a reçu une subvention de 450 000 € de l’UE pour 2016-2019, ainsi qu’une subvention de 3,9 millions de francs suisses du gouvernement suisse pour 2019-2018. Dans le contrat de financement avec le gouvernement suisse, Al-Damir est invité à « soumettre des informations et des rapports à la Cour pénale internationale sur les violations des droits de l’homme commises par les forces d’occupation israéliennes ».

Réponse de B’Tselem:

« Le système juridique israélien est l’un des mécanismes d’occupation. En revanche, si le système judiciaire israélien avait rempli son rôle au service de la justice et de la protection des droits de l’homme – plutôt que d’être un mécanisme central dans la formation de l’occupation – la réalité ici aurait peut-être été très différente. »

« Contrairement au ton de votre question, nos efforts ne consistent pas à » attaquer « mais à révéler la vérité, car les faits et les chiffres que nous publions étayent fermement depuis de nombreuses années. Elijah Mandelblit, surtout , en tant qu’ancien commissaire, comprend certainement bien cela.

Les Israéliens feront bien s’ils se demandent qui est le mieux à même d’interpréter le droit international. Par exemple, B’Tselem a exhorté les soldats à ne pas obéir au tir réel illégalement ordonné sur les manifestants palestiniens à Gaza. En réponse, les ministres du gouvernement ont demandé l’ouverture d’une enquête sur B’Tselem à un moment où des incendies – les mêmes ordres illégaux – se répétaient semaine après semaine, lors du bain de sang choquant de centaines de Palestiniens tués et de milliers de blessés à Gaza. La plaignante de la Cour pénale internationale déclare maintenant que cette affaire pourrait faire l’objet d’une enquête de sa part. N’aurait-il pas été préférable de faire attention à B’Tselem, au début de la route?

B’Tselem réitère que la responsabilité de violer le droit international et de commettre des crimes de guerre par Israël incombe avant tout aux hauts responsables politiques et militaires. Toute tentative de réduire cette responsabilité par des ministres lâches est une tentative de distraire et d’éluder la responsabilité.

Enfin, des conseils juridiques au niveau des yeux: ceux qui ne veulent pas être poursuivis pour crimes de guerre devraient éviter de tels crimes. Ne pas déplacer une population de l’État occupant dans le territoire occupé, ne pas bombarder des maisons sur leurs résidents, ne pas tirer sur des manifestants non armés, ne pas démolir des maisons et expulser des résidents. Ne commettez pas de crimes. »

Nous avons lancé une chaîne officielle Telegram avec les informations les plus importantes et les articles les plus intéressants. Rejoignez le lien:  https://t.me/infoisraelnews

🔯Visitez nos autres sites🔯

✔️RakBeIsrael.buzz :   Les bonnes nouvelles d’Israël et les meilleurs conseils

✔️Ougasheli.com : Les recettes faciles pour toute la famille et les gourmands ! ✔️CQVC.online : Ce qu'on vous cache sur les médias (contre la désinformation) ✔️Alyaexpress.News : Tous nos sites réunis ✔️SOS NETIVOT : Toutes nos opérations avec la Roulotte du Hayal (soutien à Tsahal) ✔️IsraelChrono.com : Vos achats pour booster les petites entreprises israéliennes
Comment ajouter notre site sur l’écran d’accueil de votre téléphone ?
C'est très simple !
– Pour Android :
Rendez vous sur notre site : https://infos-israel.news/
Tapez sur le menu du navigateur, en haut, à droite de votre écran (3 points sur Google chrome)
Tapez sur « Ajouter à l’écran d’accueil »
– Pour Iphone :
Rendez vous sur notre site : https://infos-israel.news/
Cliquez le bouton « Partager » (carré en bas de l’écran, d’où sort une flèche)
Tapez sur « Sur l’écran d’accueil »
Tapez sur « Ajouter »

Pour le partage des articles sur votre site, contactez nous par avance (seul le lien URL est autorisé): sud.israel@yahoo.fr

Nous respectons les droits d'auteur et faisons un effort pour localiser les détenteurs des droits d'auteur sur les images mais aussi les sources. Si vous avez identifié une photo ou une source sur laquelle vous possédez des droits d'exclusivités, vous pouvez nous contacter et nous ferons le nécessaire pour modifier ou supprimer : sud.israel@yahoo.fr