Alya - Wikimedia

L’Autorité israélienne de la population et de l’immigration (PIBA) a rejeté lundi les allégations selon lesquelles la grande majorité des nouveaux immigrants en Israël ne sont pas juifs.

Les informations, précédemment publiées dans un rapport d’un groupe israélien basé sur des documents obtenus grâce à une demande de loi sur la liberté de l’information, affirmaient qu’un seul immigré sur sept au cours des huit dernières années avait déménagé en Israël en tant que juif.

Dans une déclaration envoyée à la presse, Hiddush, une organisation prônant une plus grande pluralité religieuse en Israël, a déclaré que les données qu’elle avait obtenues du PIBA montraient que «154 474 immigrants qui ont déménagé en Israël au cours des huit dernières années selon la loi du retour sont apparentées aux Juifs, mais ne sont reconnues comme juives par aucune définition religieuse, contre 25 375 immigrants juifs au cours de la même période. »

Il a ajouté que les 25 375 arrivants juifs en vertu de la loi n’étaient pas tous acceptés comme tels par le rabbinat d’État.

Affirmant que les chiffres montraient « à quel point le besoin d’Israël d’être libéré du chef du rabbinat et de la contrainte religieuse est urgent », le groupe a accusé l’Agence juive qui apparemment dans ses données de fin de décennie avait « choisi d’ignorer » la vraie réalité du peuple juif d’aujourd’hui, reflétée dans les données d’immigration », et a appelé le gouvernement à mettre en œuvre le mariage civil et le divorce.

Cependant, peu de temps après que les médias hébreux ont commencé à rendre compte des données, le PIBA a averti qu’elles étaient incorrectes, déclarant que les chiffres étaient en proie à des « inexactitudes » et qu’ils seraient à nouveau publiés après un examen détaillé.

Parmi les statistiques partagées par Hiddush, il y avait l’affirmation selon laquelle seulement 4% des immigrants russes, 8,3% des Ukrainiens, 27% des Français et 30% des Américains seraient reconnus comme juifs par le rabbinat.

De telles déclarations sont « totalement fausses », a déclaré au Times of Israel le professeur Sergio Della-Pergolla, démographe à l’Université hébraïque. « Cela n’a pas beaucoup de sens ou ne correspond pas aux données du Bureau central des statistiques. »

Il a déclaré que s’il ne fait aucun doute qu’il existe un taux élevé d’immigration non juive en Israël, «cela n’a aucun sens que plus de 70% de ceux qui viennent des États-Unis et la France n’est pas juive et 96% de ceux qui viennent de l’ex-Union soviétique ne sont pas juifs. »

En décembre dernier, le Bureau central des statistiques a signalé que 2018 était la première année de l’histoire d’Israël où les immigrants juifs en Israël étaient dépassés par les immigrants non juifs.

Selon les chiffres publiés par la CBS , 17.700 des 32.600 immigrants qui ont déménagé en Israël en 2018 étaient soumis à la loi sur le retour, mais ont été classés comme « sans religion ». Ces immigrants, pour la plupart originaires de l’ex-Union soviétique et des États baltes, ont des ancêtres juifs mais ne peuvent pas se marier en tant que juifs, par exemple, dans le cadre du système judiciaire rabbinique contrôlé par l’État. En 2017, 11400 de ces immigrants appartenaient à une population migrante de 29100.

La loi du retour accorde la citoyenneté presque automatique à ceux qui ont au moins un grand-père juif. Mais le grand rabbinat ne les reconnaît que comme juifs selon les règles de la halakha ou la loi juive: ils doivent avoir une mère juive ou se convertir au judaïsme sous les autorités orthodoxes approuvées par le rabbinat.

Ces dernières années, l’immigration en provenance de l’ex-Union soviétique a de nouveau augmenté, dépassant la France et d’autres pays d’Europe occidentale comme source du plus grand nombre de nouveaux immigrants. Les Russes, dont beaucoup sont d’origine juive, fuient la stagnation économique de leur pays, tandis que de nombreux Ukrainiens ont fui le conflit militaire soutenu par la Russie qui secoue l’est de leur pays. Selon le ministère israélien de l’Absorption, plus de 30000 personnes ont émigré d’Ukraine entre 2014 et octobre 2018.

Selon un rapport de 2014 de Vladimir Khanin, scientifique en chef du ministère de l’Aliyah et de l’integration d’Israël, la proportion de non-juifs parmi ceux qui arrivent de l’ancienne Union soviétique et des pays baltes actuels augmente depuis des décennies. Alors que seulement 12% à 20% des immigrants se considéraient comme non-juifs lorsque l’immigration a commencé sérieusement après la guerre froide, leur nombre est passé de 40% à la moitié à la fin des années 1990. Au cours de la première décennie de 2000, la proportion de personnes désignées comme non-juifs se situait entre 56% et 60%.

Dans un communiqué, l’Agence juive a déclaré qu’elle était « troublée par les articles de presse de ce matin qui rapportaient des données erronées sur le nombre de Juifs qui ont fait l’Aliyah », qui ont déclaré qu’ils étaient « nuisibles et insultants pour les centaines de personnes ». de milliers de juifs olim [immigrants juifs en Israël] qui vivent le rêve sioniste de construire leur avenir et celui de leurs enfants en Israël. »

«À notre connaissance, la source des informations citées dans les articles n’est pas fiable et les données de l’Agence juive présentent une image totalement différente.

«Comme nous l’avons signalé récemment, la dernière décennie a amené plus de 255 000 nouveaux Olim en Israël en provenance de 150 pays. En regardant les informations erronées rapportées sur la France, par exemple: En opposition totale à ce qui a été rapporté ce matin, selon les données de l’Agence juive, près de 97% des Olim de France sont juifs selon la halacha et seulement 3% étaient éligibles pour l’Aliya [uniquement] en vertu de la loi du retour. Le ministère de l’Intérieur a eu raison de clarifier les informations communiquées sur le nombre de Juifs olim. »

Interrogé sur le rejet par le gouvernement des statistiques derrière son rapport, le PDG du Hiddush, le rabbin Uri Regev, a déclaré qu’en attendant des informations actualisées du ministère de l’Intérieur, aucun nouveau chiffre qu’il produirait ne « changerait le résultat final ». que la plupart de ceux qui font l’aliya ne sont pas juifs selon la loi du retour. »

Regev a déclaré qu’il y avait un « grave problème de crédibilité » concernant les informations fournies par les autorités publiques et qu’il n’avait aucune raison de douter de la véracité des informations qu’il avait reçues parce qu’il les avait obtenues par une demande de liberté d’information .

Le professeur Della-Pergola a une opinion différente.

«S’il s’agit de dire qu’il y a beaucoup d’immigrants qui ne sont pas juifs, bienvenue au club. C’est bien connu », a-t-il déclaré. «Ne publiez pas de données manifestement illogiques. Attendez, puis exposez votre point.  »

🔯Visitez nos autres sites🔯

✔️RakBeIsrael.buzz :   Les bonnes nouvelles d’Israël et les meilleurs conseils ✔️Ougasheli.com : Les recettes faciles pour toute la famille et les gourmands ! ✔️CQVC.online : Ce qu'on vous cache sur les médias (contre la désinformation) ✔️Alyaexpress.News : Tous nos sites réunis ✔️SOS NETIVOT : Toutes nos opérations avec la Roulotte du Hayal (soutien à Tsahal) ✔️IsraelChrono.com : Vos achats pour booster les petites entreprises israéliennes

Comment ajouter notre site sur l’écran d’accueil de votre téléphone ?
C'est très simple !
– Pour Android :
Rendez vous sur notre site : https://infos-israel.news/
Tapez sur le menu du navigateur, en haut, à droite de votre écran (3 points sur Google chrome)
Tapez sur « Ajouter à l’écran d’accueil »
– Pour Iphone :
Rendez vous sur notre site : https://infos-israel.news/
Cliquez le bouton « Partager » (carré en bas de l’écran, d’où sort une flèche)
Tapez sur « Sur l’écran d’accueil »
Tapez sur « Ajouter »

Pour le partage des articles sur votre site, contactez nous par avance (seul le lien URL est autorisé): sud.israel@yahoo.fr

Nous respectons les droits d'auteur et faisons un effort pour localiser les détenteurs des droits d'auteur sur les images mais aussi les sources. Si vous avez identifié une photo ou une source sur laquelle vous possédez des droits d'exclusivités, vous pouvez nous contacter et nous ferons le nécessaire pour modifier ou supprimer : sud.israel@yahoo.fr