Deux hommes et une femme de la communauté Shuvou Banim arrêté pour meurtres

Trois suspects de la communauté Shuvu Banim du rabbin Eliezer Berland ont été arrêtés tôt dimanche matin lors d’une descente de police, soupçonnés d’être impliqués dans deux meurtres et disparition survenus au milieu des années 1980 et au début des années 1990 dans la région de Jérusalem.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Il s’agit de deux affaires de meurtre, qui font l’objet d’une enquête par la police depuis plus de 30 ans, et qui n’ont pas encore été résolues à ce jour.

Les suspects arrêtés – deux hommes et une femme – tous trois résidents de Jérusalem dans la soixantaine, ont été arrêtés par des détectives de l’Unité centrale du district de Jérusalem.

Ce sont deux épisodes attribués aux militants de Shuvu Banim.

Selon les soupçons, les détenus faisaient partie des gardiens de chasteté et sont impliqués dans deux cas : dans un cas, il s’agit d’un cas de disparition en 1986 d’un résident de Jérusalem nommé Nissim Sheetrit, qui aurait été attaqué par le « gardien de chasteté » et se serait plaint à la police. Il a disparu après avoir reçu un appel téléphonique au buffet de la Knesset, où il travaillait, il est sorti et ses traces ont depuis disparu.

Publicité 

Le soupçon est que Sheetrit a été assassiné par le gardien de chasteté.

Le deuxième cas, qui a eu lieu en 1990, impliquait un habitant de Jérusalem – Avraham Edri, qui travaillait dans une yeshiva de la rue Shimon Hatzadik. Le suspect a été assassiné après être sorti avec sa femme. Les trois suspects sont interrogés sur des soupçons d’implication dans ces deux affaires.

Après leur arrestation, les trois hommes ont été emmenés pour interrogatoire à l’Unité centrale du district de Jérusalem.

La police a déclaré que plus tard dans la journée, ils seront traduits devant le tribunal, où ils devraient demander une prolongation de leur détention. Aussi et conformément à l’évolution de l’enquête, d’autres arrestations sont attendues ultérieurement.

Simultanément aux trois arrestations, une injonction a été émise sur chaque détail de l’enquête ainsi que sur les détails susceptibles d’identifier les suspects.

La personne qui a traité et enquêté sur l’affaire a réaccéléré le dossier de l’enquête sur l’affaire.

Le partage de nos articles est autorisé par les autres sites avec les conditions suivantes :

Un seul paragraphe publié et diriger le lecteur vers notre site source.

Nous demandons cela car le manque d'audience d'un site le met en danger et aussi par professionnalisme. En effet, nous sommes en ligne depuis 10 ans et partageons avec grand plaisir nos articles.

Merci de respecter nos conditions.

   

🟦 ANNONCE 🟦