Les troupes israéliennes arrivent sur les lieux d'une attaque à l'arme blanche dans le nord de la Cisjordanie le 11 octobre 2018. (Meir Amrani)

Deux personnes ont été blessées jeudi dans une attaque à l’arme blanche devant une base militaire dans le nord de la Judée Samarie, ont annoncé des médecins et l’armée.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Un soldat israélien a été légèrement blessé et a reçu des coups de couteau au visage et au haut du corps. Une femme civile de 26 ans a été légèrement blessée par un ricochet après avoir tiré sur l’agresseur, qui a pris la fuite.

“Les troupes de Tsahal sont à la recherche du terroriste”, a déclaré l’armée.

Peu après 13h30, le terroriste a attaqué avec un couteau un soldat israélien, un réserviste âgé de 30 ans, devant le quartier général de la brigade régionale Shomron dans le nord de la Judée Samarie, près d’Itamar, ont déclaré les Forces de défense israéliennes. Il s’est ensuite enfui.

D’autres soldats de Tsahal présents sur les lieux ont ouvert le feu sur l’assaillant. Des éclats d’obus ont touché la jambe d’une femme .

Le réserviste a été emmené à l’hôpital Beilinson de Petah Tikva pour y être soigné. Il est pleinement conscient, a déclaré un porte-parole de l’hôpital.

La victime a également été emmenée à l’hôpital Beilinson, selon les services d’ambulance du Magen David Adom.

Dimanche, un terroriste palestinien a tué deux de ses collègues, Kim Levengrond Yehezkel et Ziv Hajbi, et en a blessé une troisième, Sara Vetori, dans le parc industriel Barkan, dans le nord de la Judée Samarie, où il était employé.

Le suspect, Ashraf Na’alowa, s’est enfui de la scène et a échappé à la capture, selon l’armée israélienne. La chasse au terroriste présumé est entrée dans son cinquième jour, ce jeudi.

Jeudi, la soeur de Na’alowa, Fayrouz, a été arrêtée chez elle à Shehem, en Judée Samarie, en lien avec la chasse à l’homme visant son frère, a annoncé le Shin Bet. Fayrouz avait déjà été interrogé par les forces israéliennes, mais a été libéré. Le frère de Na’alowa a été arrêté le lendemain de l’attaque.

Le Shin Bet a refusé de dire pour quelles raisons Fayrouz a été arrêté. La mère de Na’alowa et d’autres sœurs ont également été arrêtées et amenées pour un interrogatoire à la suite de l’attaque, mais ont ensuite été relâchées.

Des responsables croient que Na’alowa, qui aurait laissé une note de suicide avant l’attaque, se prépare à engager des troupes quand ils se rapprochent de lui dans une fusillade qui pourrait devenir mortelle.

Une remarque à faire sur cet article ? Notre site existe grâce à une équipe de bénévoles, voulez vous en faire partie ? ❣️

❣️ SOUTENEZ INFOS-ISRAEL.NEWS ❣️

Laisser votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.