Razak Zargui, un photographe de presse tunisien, s’est immolé par le feu pour protester contre la situation économique du pays.

Dans le cadre des manifestations marquant le huitième anniversaire du début du Printemps arabe, de grandes manifestations ont eu lieu dans la ville de Qasrin, dans l’ouest du pays. Des témoins oculaires ont déclaré qu’après la tragédie de Razak Zargui dans la ville de Kasrin, des affrontements ont éclaté entre les forces de sécurité et les manifestants.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Il y a huit ans, Mohammed Bouazizi, lui aussi tunisien, s’est immolé par le feu lors d’un événement qui a abouti aux manifestations du Printemps arabe.

« C’est un appel aux habitants de Kasrin, je vais mener la révolution moi-même », a-t-il déclaré dans une vidéo postée sur Facebook avant sa mort.

IMPORTANT :

Nous subissons actuellement une censure abusive de notre Page Facebook . Par sécurité nous avons mis en ligne une autre Page de secours, veuillez la liker et la faire connaitre à vos amis et proches au cas ou l'actuelle sera fermée.

Vous pouvez partager cet article avec les conditions suivantes :

Nous respectons les droits d'auteur et faisons un effort pour localiser les détenteurs des droits d'auteur sur nos photographies. Si vous avez identifié une photo sur laquelle vous possédez des droits, vous pouvez nous contacter et demander de cesser d'utiliser l'adresse e-mail: [email protected]

Pour accéder à tous nos sites sur un SEUL site, rendez vous sur Alyaexpress-News.com !