Latuff-cartoon-1-768x432.jpg

Un livre de géographie flamand a publié un dessin animé de Carlos Latuff, connu pour son antisémitisme . Il montre un juif stéréotypé, gros et religieux, qui profite de l’eau palestinienne alors que ses propres tuyaux s’assèchent.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Le manuel de géographie, Polaris GO !, attribue le dessin à Amnesty International, bien qu’Amnesty n’ait rien à voir avec le dessin. Les auteurs du manuel ont décidé d’attribuer le dessin à Amnesty dans une tentative apparente de faire croire qu’il s’agissait d’une bande dessinée officielle de cette organisation.

Le livre touche plusieurs milliers d’enfants flamands.

Amnistie, lorsqu’elle a été contactée par un journal juif, a nié tout ce qui avait trait au dessin.

Les bonnes nouvelles sont que l’éditeur Plantyn a accepté de retirer le dessin des futures éditions du manuel, mais il gardera la citation d’Amnesty trompeuse que“Dans la colonie israélienne de Susse, dont l’existence même est illégale en vertu du droit international, les colons israéliens disposent de suffisamment d’eau, d’une piscine et de leurs vignes irriguées luxuriantes, de fermes herbagères et de pelouses verdoyantes même en hauteur. en saison sèche qui se dressent en contraste frappant avec les villages palestiniens arides et desséchés à leur porte. »

Garder la citation tout en éliminant l’image est toujours un exemple de partialité dans le manuel.

Voici une photo du musée de Yasser Arafat à Ramallah. Notez la pelouse. Notez la piscine…


Bien sûr, les Palestiniens “desséchés” ont aussi beaucoup de piscines. 

Mais Amnesty ne le mentionnera jamais. Seuls les «colons» ont de l’eau, pas les Palestiniens. C’est le mythe qu’Amnesty aide à créer et aucun éditeur de livres d’école anti-israélien ne sera en désaccord.

Laisser votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.