La fillette israélienne âgée de huit ans qui a été blessée lors de l’attaque néo-nazie de samedi dans une synagogue près de San Diego a décrit les horribles moments où elle a été témoin de la blessure grave du rabbin.

« Nous étions dans la synagogue (shul) comme tous les week-ends et nous priions », a déclaré Noya Dahan à la chaîne 13 israélienne dimanche.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

« J’ai entendu quelqu’un tirer et j’ai vu le rabbin et un homme qui courait comme un fou. »

Noya a été blessée à la jambe et au visage par un éclat de balle dans la synagogue Chabad of Poway, dans le sud de la Californie, samedi matin, le dernier jour de Pessa’h.

« En premier, quand le sang coulait, je ne le sentais même pas », a-t-elle confié à CNN.

« Et après qu’ils l’aient essuyée et que le sang était parti, j’avais l’impression que j’avais la plus grande ecchymose jamais vue ».

«Ça faisait mal, très mal ».

« Je n’avais jamais pensé que cela allait m’arriverait parce que,  c’était un endroit sûr, et vous êtes censé vous sentir en sécurité », a-t-elle déclaré.

Le rabbin, Yisroel Goldstein, 57 ans, a subi des blessures à l’index et risque de perdre l’index droit, selon les autorités médicales du centre médical Palomar.

La troisième victime blessée est Almog Peretz, qui est l’oncle de Noya.

Peretz, 34 ans, a été touché par un éclat de balle alors qu’il tentait de protéger sa nièce. Il était en visite d’Israël pour la Pessah et a assisté à la cérémonie avec des amis.

Il est venu là-bas pour nous tuer tous - Des victimes de l'attaque néonazie à la synagogue de Poway rappellent des moments de terreur (7) .jpg

«Je me suis retourné et je l’ai vu, ainsi que son fusil, un gros fusil», a déclaré Peretz, se rappelant avoir rencontré le tireur alors qu’il se dirigeait vers la salle de banquet de la synagogue.

«Il me regarda et tira une balle après l’autre ».

Peretz a déclaré qu’il avait pris une fille de cinq ans qui marchait à côté de lui, levé un autre enfant dans ses bras et diriga une vingtaine d’enfants par une porte latérale vers la maison voisine d’un rabbin.

Il est venu là-bas pour nous tuer tous - Les victimes de l'attaque néonazie à la synagogue de Poway rappellent des moments de terreur (6) .jpg

Peretz a vu le tireur diriger son fusil vers les enfants, puis a ouvert les portes de la synagogue, criant aux enfants de sortir et les aidant à se cacher dans une maison proche.

Il a déclaré ne pas s’être rendu compte qu’il avait reçu une balle dans la jambe avant que quelqu’un ne remarque du sang sur la jambe de son pantalon.

De nombreuses vies ont été sauvées lors de la fusillade parce que le fusil du tireur a été bloqué, selon Roneet Lev, membre de la synagogue.

Une femme, Lori Gilbert-Kaye, 60 ans, de Poway, a été assassinée. Elle a perdu la vie alors qu’elle protégeait le rabbin en se jetant entre lui et le tireur néo-nazi, John T. Earnest, âgé de 19 ans

Une juive assassinée et trois autres blessées dans une attaque néo-nazie à la synagogue de Chabad, près de San Diego

Elle était un membre actif de la synagogue et avait assisté à la célébration de la Pessah pour réciter une prière en kaddish pour sa mère décédée en novembre. Elle était la seule victime tuée dans la fusillade.

«Elle est membre avec nous depuis les années 90», a déclaré Goldstein à propos de Kaye.

«Elle est l’une des personnes les plus gentilles, une militante, qui est toujours là pour aider les autres, pour aider le monde.

‘C’était sa mission dans la vie, juste la gentillesse et la bonté.’

«Elle est morte en annonçant le problème que nous avons avec l’antisémitisme et pour apporter du bien à ce monde… Si Dieu a mis un ange sur cette planète, ce serait Lori.

Le rabbin Goldstein a salué Lori comme «la femme suprême de bonté» après lui avoir sauvé la vie.

«Lori et moi nous connaissons depuis plus de 25 ans. Elle était l’un des membres pionniers de notre synagogue. Elle n’est pas qu’un membre, elle est une activiste. Elle incarnait la bonté et la générosité ultimes », a-t-il déclaré.

Kaye est originaire de San Diego et laisse derrière elle son mari et sa fille de 22 ans.

Le rabbin Yisroel Goldstein a déclaré aux journalistes que Trump l’appelait pour lui faire part de ses condoléances au nom du peuple américain. Goldstein dit que Trump était réconfortant et a parlé de son amour de la paix, du judaïsme et d’Israël.

«Nous sommes choqués, c’est un peu effrayant. Nous sommes partout », a déclaré dimanche le père de Noya, Israel Dahan.

La famille avait quitté Israël il y a huit ans à la recherche d’une vie plus sûre après qu’Israël et son épouse avaient été blessés par des roquettes.

‘(Nous étions) sous l’impression que tout est bien ici. Aujourd’hui, nous avons constaté que la vie n’était pas si sure », a déclaré Dahan.

Quand on lui a demandé s’il regrettait leur départ d’Israël, il a répondu : ‘Non. Nous aimons l’Amérique… Cela peut arriver n’importe où, dans n’importe quel centre commercial, dans n’importe quel hôpital, dans toute réunion de famille et dans n’importe quel lieu.

‘Nous sommes forts. Nous sommes nés pour être forts.

Le néo-nazi néo-nazi de 19 ans, John T. Earnest, s’est rendu à la police après avoir fait irruption dans la synagogue et ouvert le feu alors qu’une centaine de personnes se prosternaient à l’intérieur, assassinant une femme juive et en blessant trois autres.

Dans un manifeste, le tireur néo-nazi a revendiqué la responsabilité d’un incendie criminel qui a noirci les murs du Centre islamique d’Escondido le 24 mars. Il y avait sept personnes à l’intérieur du bâtiment au moment où l’incendie a éclaté vers 3h15 mais personne a été blessé.

Il a laissé une note faisant référence à une fusillade le 15 mars dans deux mosquées néo-zélandaises, faisant 50 morts.

« J’ai brûlé de l’essence dans une mosquée à Escondido une semaine après les tirs en Nouvelle-Zélande », a déclaré Earnest dans sa lettre. Mais les personnes à l’intérieur «se sont réveillées et ont éteint le feu presque immédiatement après que je sois parti, ce qui était dommage».

Le néo-nazi a  également défendu Robert Bowers – qui a tué 11 personnes et en a blessé six autres lors de la fusillade dans la synagogue de l’Arbre de vie à Pittsburgh il y a six mois – et Adolf Hitler.

Le maire de Poway, Steve Vaus, a qualifié la fusillade de «crime haineux», sur la base de déclarations que le tireur aurait entendues alors qu’il entrait dans la synagogue.

On pense que Earnest est un étudiant en sciences infirmières à la California State University et n’a pas de casier judiciaire connu.

Le manifeste dit qu’il ne soutient pas le président Donald Trump, l’appelant « amoureux des Juifs » et « anti-Blancs ». Une grande partie du manifeste consiste en des griefs contre le peuple juif.

Vous pouvez partager cet article avec les conditions suivantes :

infos israel sos netivot cqvc israelchrono rakbeisrael

Pour accéder à tous nos sites sur un SEUL site, rendez vous sur Alyaexpress-News.com !

1 COMMENT

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.