Incident à Natanz : Israël a pris la chèvre d’Iran

Il y a une stratégie de négociation utilisée à la Knesset lors des débats budgétaires appelée «la chèvre», avec laquelle le régime iranien semble être très familier, bien qu’il ait probablement un autre nom pour cela.

Clique ICI- Je m'abonne aux nouvelles infos en direct sur Telegram - Clique ICI 

🟦 ANNONCE 🟦

Il n’y a pas eu de véritable débat sur le budget en Israël depuis quelques années, alors voici un rappel de ce que signifie «la chèvre» : il y a un conte folklorique juif sur un homme qui se plaignait au rabbin que sa famille était trop serrée dans leur maison.

Le rabbin a dit à l’homme de mettre le poulet dans la maison. L’homme est retourné voir le rabbin et lui a dit qu’ils se sentaient encore plus serrés. Le rabbin a dit à l’homme d’amener sa chèvre dans la maison. L’homme est retourné voir le rabbin et lui a dit que la maison était si étroite qu’ils ne pourraient plus y vivre un autre jour.

Le rabbin a dit à l’homme de mettre le poulet et la chèvre à l’extérieur. L’homme a revu le rabbin et lui a dit qu’il sentait maintenant qu’il avait beaucoup d’espace.

La morale de l’histoire est censée être que vous devez apprécier ce que vous avez, car cela pourrait toujours être pire.

Mais dans les négociations budgétaires israéliennes, « la chèvre » représente une tactique consistant à ajouter de plus en plus de demandes de sorte que lorsque vous les retirez, il semble que vous faites des concessions pour obtenir ce que vous vouliez vraiment en premier lieu.

C’est exactement ce que l’Iran semblait faire ce week-end.

Vendredi, les États-Unis et l’Iran ont poursuivi des négociations indirectes pour leur retour à l’accord avec l’Iran. Bien que certaines des autres parties à l’accord avec l’Iran aient exprimé leur optimisme quant à la possibilité de parvenir à un accord, l’Iran a maintenu sa position selon laquelle toutes les sanctions post-2015 devraient être levées avant de prendre des mesures pour se conformer à nouveau aux limitations nucléaires de l’accord. Peu de temps après, un haut responsable du département d’État américain a déclaré que si l’Iran ne cédait pas, les parties s’arrêteraient.

Le lendemain, l’Iran a de nouveau enfreint le Plan d’action global conjoint en lançant des machines avancées d’enrichissement d’uranium dans l’installation nucléaire souterraine de Natanz.

Cela semble être une tactique de la part de l’Iran pour avoir une liste plus longue d’éléments qu’il peut réduire dans les négociations, tout en finissant toujours plus près d’une bombe nucléaire que ce que le JCPOA lui avait initialement permis de réaliser.

Puis, moins d’un jour plus tard, il y a eu une mystérieuse panne de courant à Natanz qui a tout fait dérailler.

Bien que l’Organisation iranienne de l’énergie atomique ait confirmé qu’il y avait eu un « accident » dans l’installation, il n’y a pas eu de reconnaissance officielle de délit. Pourtant, certains législateurs iraniens l’ont blâmé comme un « sabotage » et une « infiltration », a tweeté dimanche le journaliste iranien Abas Aslani.

Il y a des indications que les pannes à Natanz ont été le résultat d’une cyberattaque et – comme toujours – tous les yeux sont rivés sur Israël lorsque ces choses se produisent. De plus, l’Iran ne s’est pas encore remis des récents «incidents» tels que l’explosion de juillet 2020 qui a annulé son programme nucléaire.

L’Iran, bien entendu, prétend que son programme nucléaire est à des fins pacifiques. Mais ses adversaires dans la région et au-delà ont du mal à croire le régime de l’Ayatollah à la lumière de son agression dans tout le Moyen-Orient et de ses appels à rayer Israël de la carte. Telles sont les cibles défensives légitimes d’une éventuelle attaque contre les machines d’enrichissement d’uranium de Natanz.

Certes, Israël et d’autres pays de la région ont suivi les pourparlers de Vienne avec inquiétude que les États-Unis et l’Iran reviennent réellement à l’accord nucléaire de 2015, qui lèverait les limites nucléaires de Téhéran en 2030, et ne le feraient pas. », comme Washington l’a promis.

Maintenant, quand il s’agit de négociations nucléaires, il semble que quelqu’un ait pris la chèvre à l’Iran.

Analyse de Lahav Harkov dans The Jerusalem Post

Informez vous en temps réel !

Rejoignez nous sur Telegram en cliquant sur ce lien :

https://t.me/infoisraelnews

Telegram  

Je rappelle à tous les lecteurs qu’il y a trois sites liés à la société d'informations de défense d'Israel de la société reconnue Alyaexpress-News 1) Le site Infos Israel News avec le lien Telegram à partager : Lien Telegram à partager : https://t.me/infoisraelnews Lien du site Infos Israel à partager : https://infos-israel.news/
  2) Le site RAK BE ISRAEL pour les infos liées à toutes les bonnes nouvelles en Israel, pas forcément que la guerre et les attentats, mais aussi les nouvelles decouvertes technologiques, medicales, écologiques, ...et les bons conseils pour nos olim de France ! Lien du site Rak Be Israel à partager : https://rakbeisrael.buzz/
  3) Le site CQVC est plus dans la recherche, les analyses, et les preuves que l'Autorité palestinienne n'a jamais vraiment existé...de quoi vous defendre sur les groupes anti-sionistes, à mort les fakes news ! Lien du site à partager : https://cqvc.online/
  4) Rendez vous aussi sur le site de la société Alyaexpress-News qui réunit les infos de tous nos sites en même temps : Lien du site à partager : https://alyaexpress-news.com/
  5) Et le site Ougasheli pour ceux qui aiment la pâtisserie et la cuisine juive , des recettes qui sont illustrées et expliquées par Sabrina qui est une amoureuse de la bonne cuisine et la pâtisserie fine … Lien du site à partager : https://ougasheli.com/
  6) N'oubliez pas de faire votre shopping sioniste sur Israel Chrono : produits de la mer morte, produits judaïques, cadeaux Bar et Bat Mitsva .....et plein de nouveaux produits chaque jour à des prix imbattables ! Lien du site à partager : https://israelchrono.com/
  7 ) Cependant nous pensons aussi à nos lecteurs qui veulent se faire connaitre et qui auront la possibilité sur ce groupe d'Alya de 3600 personnes dont nous sommes administrateurs de poster un lien pour votre publicité afin de vous aider dans votre parnassa et votre alya ( les liens des groupes télégram sont interdits) Lien du groupe Alya sans langue de bois : https://www.facebook.com/groups/746330378765450 Partagez nos liens , c'est la seule chose que nous vous demandons en retour, nous ne demandons pas d'argent , pas de conditions , juste partager !